FabLab et Scop (suite)

Publié le par Jacques SAMELA.

Vus et lus dans Bref Eco Auvergne Rhône-Alpes du 30 novembre 2016, et Télérama n° 3501 du 15 février 2017
Vus et lus dans Bref Eco Auvergne Rhône-Alpes du 30 novembre 2016, et Télérama n° 3501 du 15 février 2017

Vus et lus dans Bref Eco Auvergne Rhône-Alpes du 30 novembre 2016, et Télérama n° 3501 du 15 février 2017

. La Banque de France ouvre un Lab pour attirer les start-up de la Blockchain

Par Jeanne Dussueil | le 9 février 2017 | Frenchweb.fr

 

La Banque de France amorce une deuxième étape dans son approche de la blockchain. L'établissement central va ouvrir un laboratoire pour collaborer avec les start-up du secteur sur diverses expériementations, a annoncé François Villeroy de Galhau, le gouverneur dans un discours à Paris FinTech Forum publié récemment par l'institution et identifié par le site CryptoCoinNews. «La digitalisation du secteur financier peut accélérer ce processus positif: (…) la blockchain aide aussi à accélérer le développement de l'e-commerce et à moderniser les échanges physiques», a-t-il souligné.

La Banque de France se penche sur le sujet blockchain depuis plus d'un an. En 2016, elle nouait un partenariat avec Le Labo Blockchain et Blockchain France, deux start-up spécialisées, pour étudier les nouvelles applications et les risques. Le développement d'un POC (Proof Of Concept) était également prévu. Dans une définition sur son «ABC de l'économie», la Banque de France décrit cette technologie comme permettant notamment de «s’affranchir des intermédiaires tels que les banques, notaires, cadastres».

La création de ce Lab fait suite à l'ouverture d'une nouvelle division FinTech au sein de l'Autorité des Marchés Financiers (AMF) à l'été 2016. «La blockchain pourrait remettre en cause des modèles économiques, mais aussi des modèles de régulation. (…) Nous sommes pour une blockchain réglementée : on garde un modèle ouvert et il faut créer des noeuds d'accès», expliquait à FrenchWeb Franck Guiader, directeur FinTech, Innovation et Compétitivité à l'AMF.

Reste que, comment à l'AMF, la Banque de France compte plus réfléchir au cadre et aux applications, plutôt qu'au marché, laisse entendre Romain Rouphael, co-fondateur de Belem, une start-up spécialisée dans la blockchain, et qui serait néanmoins «heureux de collaborer à ce Lab».

 

. Renault ouvre son troisième Renault Open Innovation Lab à Paris

Par Myriam Roche | le 15 mars 2017 | Frenchweb.fr  

 

Renault annonce l'ouverture à Paris d'un Renault Open Innovation Lab appelé Le Square. L'espace de 2 500 m2 est situé au plein coeur de Paris, proche de la place de la République. Les équipes internes de Renault travailleront en collaboration avec des équipes extérieures (start-up etc). Ce Lab sera destiné à réfléchir autour de trois grands thèmes: les nouvelles technologies, les voitures connectées et les véhicules électriques.

Cet espace est le troisième ouvert par le groupe. Le premier a été créé en 2011 au coeur de la Silicon Valley pour travailler autour de la voiture autonome et de la voiture connectée. Le second se trouve à Tel-Aviv. Depuis 2016, les équipes réfléchissent sur des sujets liés aux véhicules électriques, à la cybersécurité et à l'après-vente.

L'objectif de ces Renault Open Innovation Lab est de favoriser l'intraprenariat au sein du groupe et d'élaborer des partenariats avec différentes start-up. Un projet en collaboration avec la start-up israélienne OSV a d'ailleurs été présenté au CES de Las Vegas. Il s'agissait d'un concept-car appelé POM. Le véhicule, monté sur le modèle de la voiture Twizy, est disponible en open source. Il est ainsi possible de le modifier à sa guise.

 

. Pour plus d'informations, n'hésitez-pas à lire ou à relire le dossier du 05/05/15, intitulé : FabLab, la création collaborative au service de l'innovation.

 

Vu et lu dans Le Parisien Eco du 28 novembre 2016

Vu et lu dans Le Parisien Eco du 28 novembre 2016

. Pour plus d'informations, n'hésitez-pas à lire ou à relire le dossier du 30/10/13, intitulé : Les Scop ou sociétés coopératives et participatives.

Commenter cet article