Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Criteo (suite)

Publié le par Jacques SAMELA.

Criteo (suite)
Criteo (suite)

Pourquoi Criteo porte plainte contre Facebook devant l'Autorité de la concurrence

https://www.usine-digitale.fr/article/pourquoi-criteo-porte-plainte-contre-facebook-devant-l-autorite-de-la-concurrence.N890514

Publié le 02 octobre 2019

La société française spécialiste du retargeting a publié un bref communiqué le 1er octobre dans lequel elle annonce avoir saisi l’Autorité de la Concurrence d’une plainte contre Facebook. Une procédure qui fait suite à l’exclusion, il y a un an, de Criteo du programme Facebook Marketing Partner.

La plainte aurait été déposée le 10 septembre 2019, mais elle a été officialisée le 1er octobre par un très bref communiqué publié sur le site de Criteo. La plateforme publicitaire française a saisi l'Autorité de la Concurrence d’une plainte contre Facebook, estimant que "l’exclusion progressive d’entreprises de la plateforme Facebook a nui à la diversité du secteur de la publicité en ligne".

"La finalité de cette plainte est de recréer les conditions d’une concurrence saine et juste dans le secteur, en restaurant la possibilité pour Criteo et d’autres entreprises d’accéder aux services de la plateforme Facebook selon des termes équitables. Il s’agit en priorité de remettre de la transparence et d’instaurer des règles claires qui inciteront Facebook à ne pas favoriser ses services aux dépends de ceux de ses concurrents", précise Criteo dans ce communiqué. Contactée par l’Usine Digitale, la société déclare : "Etant donné la procédure judiciaire en cours, nous ne sommes pas en mesure de commenter davantage cette affaire portée devant l'Autorité de la concurrence".

En conflit depuis 2018 Pour comprendre l’origine de cette procédure, il faut revenir un peu plus d’un an en arrière. En juillet 2018, le Journaldunet révèle que la société française spécialisée dans le ciblage publicitaire est exclue du programme Facebook Marketing Partner. Cette plate-forme permet à des développeurs partenaires de tester des outils sur-mesure en phase de test. Depuis cette rétrogradation, Criteo doit se contenter d’un accès à l’API standard.

A l’époque, et ce malgré une chute du titre en bourse dès le lendemain de 11%, Criteo avait minimisé les conséquences de cette exclusion auprès de ses clients annonceurs. Cette plainte laisse penser le contraire dans un contexte de plus en plus difficile pour cette entreprise, créée en en 2005 par Jean-Baptiste Rudelle, Franck Le Ouay et Romain Niccoli, et fleuron de la French Tech.

Criteo avait revu à la baisse ses prévisions de croissance pour son activité 2018, en pleine restructuration de son offre pour adapter son modèle aux évolutions de la publicité en ligne. En 2018, son chiffre d'affaires était passé de 542 à 537 millions de dollars, en baisse de 1%.

 

. Pour plus d'informations sur Criteo, n'hésitez-pas à lire ou à relire le dossier du 19 février 2013, intitulé : Criteo, le rêve américain.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article