France - Canada : Les Entretiens Jacques Cartier

Publié le par Jacques SAMELA.

France - Canada : Les Entretiens Jacques Cartier
France - Canada : Les Entretiens Jacques Cartier

Chères lectrices, chers lecteurs,

 

Eh oui une nouvelle entrevue, avec cette fois-ci Monsieur Frédéric Bove, directeur général du Centre Jacques Cartier (www.centrejacquescartier.com), à l’origine de l’organisation des entretiens du même nom, dont j’avais pu vous relater l’information dans mon dossier consacré aux relations franco-canadiennes (http://competitiviteinfrance.overblog.com/2019/10/canada-le-partenaire-ideal.html), et dont il va nous présenter ce jour les actions.

 

Jacques Samela. Monsieur Bove bonjour, je vous remercie tout d’abord de m’accorder cette entrevue

 

Frédéric Bove. Bonjour, c’est avec plaisir que je vais pouvoir répondre à vos questions

 

JS. Donc, dans le cadre de mon sujet sur les rapports entre le Canada et la France, j'ai pu découvrir l'organisation des 32èmes Entretiens Jacques Cartier, pouvez-vous nous expliquer en quoi cela consiste ?

FB. Les Entretiens Jacques Cartier sont le plus grand rassemblement d’experts et d’entrepreneurs entre le Québec et la France. Il s’agit d’une série d’événements (conférences, colloques, réseautage) s’intéressant aux grands sujets d’actualité qui formeront le monde de demain (santé, mobilité, numérique, développement durable et culture). Les derniers Entretiens Jacques Cartier, qui se sont déroulés au Québec et Ottawa ont réuni 500 conférenciers pour une quarantaine d’événements en 3 jours, puis environ 4 500 participants. 

 

JS. Et en préparant cette discussion, j'ai pu découvrir qu'à l'origine de ces rencontres, il y avait aussi et surtout le Centre Jacques Cartier ? Pouvez-vous également nous en dire plus, et nous le présenter ?

FB. Le Centre Jacques Cartier anime un réseau franco-québécois composé d’entreprises d’Universités, de grandes institutions de recherches, d’organisations représentantes (comme les Chambres de commerces) et de pouvoirs publics. C’est ce réseau qui est à l’origine de la programmation des Entretiens Jacques Cartier via des processus d’animation et de sélection mis en place par le Centre Jacques Cartier.

 

JS. Et au moment de sa création, l'appellation Jacques Cartier s'imposait d'elle-même ? 

FB. Jacques Cartier est une personnalité symbolique qui parle des deux côtés de l’Atlantique, et il est important de positionner la mémoire commune des deux territoires pour se projeter dans l’avenir ensemble, en tant que sociétés.

 

JS. Et quand on va sur le site internet de votre centre, on voit que la 33ème édition se prépare déjà. De quelle manière un évènement comme celui-ci se prépare t'il?

FB. Nous procédons de deux manières. Premièrement, nous avons un appel à projet qui permet de sélectionner la programmation via un processus et des critères précis. Nous accompagnons ensuite les conférences et événements sélectionnés. En plus de cela, le Centre Jacques Cartier travaille, avec des partenaires, à créer des moments forts de rassemblement pour ainsi créer une valeur ajoutée importante. Ce fut le cas sur les questions d’entreprenariat féminin, pour le forum économique « Regards Croisés France-Québec » qui a rassemblé plus de 350 personnes, avec des panels de représentants d’entreprises québécoise et française, qui ont pu échanger. En fait, nous essayons de créer le meilleur cadre possible afin d’accélérer les opportunités d’affaires et de collaboration, en qualifiant les personnes présentes.

 

JS. Et manifestement ce n'est pas tout, car j'ai pu voir également que vous organisez bien d'autres évènements ? Combien plus précisément ?

FB. Le Centre Jacques Cartier est par nature une organisation ouverte, faite pour la collaboration. Nous organisons et nous collaborons avec des événements afin de soutenir la relation entre la France et le Québec. Ce fut le cas par exemple avec NUEVA (femme entrepreneures dans le milieu du numérique au Québec).

JS. Est-ce toujours dans l'esprit des relations bilatérales franco-canadiennes ? Il me semble non ?

FB. Le Centre Jacques Cartier s’exerce exclusivement sur la relation entre le Québec et la France, avec une extension à Ottawa. Tous nos événements se déroulent en français.

 

JS. Et est-ce que vous restez sur la partie francophone, où allez-vous également sur la partie anglophone de ce pays ? J'ai pu noter le nom de la ville d'Ottawa ?

FB. L’un des piliers des Entretiens est la francophonie. Les évènements qui composent chaque édition sont ainsi entièrement francophones. Ce pilier de la francophonie est représenté, dans cette zone, par notre partenaire historique : l’Université d’Ottawa, qui a des liens forts avec les universités françaises. Elle abrite notamment une antenne du CNRS et de l’Université de Lyon. Ses attaches dans la francophonie sont fortes.

 

JS. C’est donc sur cette phrase forte de sens que nous terminons cette entrevue, avec si mes informations sont exactes, l’organisation de la prochaine édition en France, à suivre. Merci encore à vous, et de bonnes fêtes de fin d’année.

 

Vu et lu dans le parisien Eco du 12/11/19
Vu et lu dans le parisien Eco du 12/11/19

Vu et lu dans le parisien Eco du 12/11/19

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article