BlaBlaCar (suite)

Publié le par Jacques SAMELA.

BlaBlaCar (suite)
BlaBlaCar (suite)

BlaBlaCar s’attaque au marché des trottinettes en libre-service en s’alliant à la startup Voi

AFP / 26/05/2020

https://www.frenchweb.fr/blablacar-sattaque-au-marche-des-trottinettes-en-libre-service-en-salliant-a-la-startup-voi/400648

La plateforme de covoiturage BlaBlaCar a annoncé mardi « un partenariat stratégique » avec la startup suédoise Voi Technology pour proposer des trottinettes électriques en libre-service. L’application et les trottinettes Voi déployées en France vont être rebaptisées « BlaBla Ride » à partir du 5 juin. La transition devrait se faire automatiquement pour les utilisateurs de Voi , dont les engins sont actuellement déployés à Paris, Lyon, Marseille et Bordeaux. Les trottinettes seront accessibles « dans les prochains mois » avec le profil des membres de BlaBlaCar, a précisé l’entreprise française dans un communiqué.

« Créer une place de marché cohérente »

BlaBla Ride a vocation à être proposée sur les plateformes de l’entreprise, en complément de BlaBlaCar (covoiturage longue distance), BlaBlaBus (autocars interurbains) et BlaBlaLines (covoiturage domicile travail), a indiqué à l’AFP son directeur général Nicolas Brusson. L’entreprise française cherchait depuis quelques mois un partenaire dans le secteur de la micro-mobilité pour « rentrer dans les villes » et « créer une place de marché cohérente où on trouve différents modes de mobilités », a-t-il expliqué. « On est vraiment sur un partenariat, on n’est pas sur du rachat capitalistique », a insisté M. Brusson. BlaBlaCar et Voi Technology restent deux entités indépendantes.

BlaBlaCar apporte concrètement sa notoriété, sa plateforme et ses 18 millions d’inscrits en France, tandis que la startup suédoise continuera à apporter les trottinettes et à en gérer la flotte, a-t-il noté. « Pour l’instant on parle de France et de trottinettes », a remarqué le dirigeant. « L’ambition, si ça marche, c’est d’aller vers le vélo électrique, et potentiellement d’explorer d’autres marchés », a-t-il ajouté, citant l’Espagne et l’Allemagne.

 

Vu et lu dans Capital de mars 2020
Vu et lu dans Capital de mars 2020

Vu et lu dans Capital de mars 2020

. Pour plus d'informations, n'hésitez-pas à lire ou à relire le dossier du 22/01/15, intitulé : BlaBlaCar, en voiture tout le monde.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article