Carmat (suite)

Publié le par Jacques SAMELA.

Carmat (suite)
Carmat (suite)

Coeur artificiel : Carmat lève 56 millions d'euros

https://www.lesechos.fr/industrie-services/pharmacie-sante/coeur-artificiel-carmat-leve-56-millions-deuros-1296622?xtor=CS1-25

le 9 mars 2021

La start-up française a procédé à une augmentation de capital. Des fonds qui lui permettront notamment d'accélérer sa cadence de production et de mener à bien la commercialisation d'Aeson, son coeur artificiel, prévue pour le deuxième trimestre 2021.

 

Un pas de plus vers la commercialisation du coeur artificiel Carmat. Alors que le produit de la medtech française, qui a obtenu le marquage CE fin décembre 2020, est attendu sur le marché européen au deuxième semestre 2021, la société a annoncé lundi 8 mars avoir levé 55,7 millions d'euros.

Une opération effectuée via une augmentation de capital, réalisée avec suppression du droit préférentiel de souscription. Celle-ci devrait permettre à Carmat « d'accélérer la montée en cadence de sa production » explique l'entreprise cotée en Bourse, dans un communiqué destiné aux investisseurs sur son site internet.

Financement des activités jusqu'à « mi-2022 »

L'augmentation du capital donnera lieu à « l'émission de 2.320.298 actions nouvelles », précise le document. « Soit 17,8 % du capital social de la société ». Une offre, qui, « combinée à la trésorerie actuelle […], devrait permettre à Carmat de financer ses activités selon son plan d'affaires actuel, jusqu'à mi-2022 ».

Quatre choses à savoir sur le coeur artificiel de Carmat

« Carmat peut désormais se concentrer sereinement sur le lancement commercial d'Aeson - le nom donné au coeur artificiel, NDLR - en Europe, la montée en puissance de la production et l'expansion du plan clinique, notamment aux Etats-Unis », s'enthousiasme Stéphane Piat, directeur général de la société dans le communiqué.

« Nous avons maintenant les ressources pour mettre notre dispositif unique à la disposition d'un plus grand nombre de patients souffrant d'insuffisance cardiaque en phase terminale, ce qui a toujours été le but de Carmat. »

 

CARMAT OBTIENT UNE SUBVENTION DE 1,4 M€ DANS LE CADRE DU PLAN DE RELANCE

Le 10 Mar 2021 / VIPress.net

Carmat, concepteur et développeur du projet de cœur artificiel total qu’il considère comme le plus avancé au monde, visant à répondre à un besoin médical insatisfait en offrant une alternative thérapeutique aux malades souffrant d’insuffisance cardiaque biventriculaire terminale, annonce avoir obtenu une subvention de 1,4 M€ en tant que lauréat de l’appel à projets « Plan de relance pour l’industrie – Secteurs stratégiques » du Ministère chargé de l’Industrie.

Ce financement contribuera au programme d’industrialisation « CAP 23 » qui vise à dimensionner la production du cœur Aeson pour sa phase commerciale à travers trois axes :  l’augmentation de la capacité de production de Carmat sur son site industriel de Bois-d’Arcy ; la digitalisation de ce site ; et le renforcement du maillage de fournisseurs industriels de la société en France.

Une cadence de production annuelle de plusieurs centaines d’unité à l’horizon 2023

« Nous sommes ravis que notre programme industriel ait retenu l’intérêt du jury dans le cadre de cet appel à projets. Ce financement, combiné au produit de notre récente levée de fonds, viendra accompagner la montée en capacité de notre production pour atteindre une cadence de plusieurs centaines de cœurs Aeson par an à horizon 2023. Carmat pourra ainsi répondre à la demande des centres hospitaliers dans les différents pays européens tout en poursuivant à plus grande échelle ses essais cliniques, notamment aux Etats-Unis », souligne Stéphane Piat, directeur général de Carmat.

https://vipress.net/wp-content/uploads/2021/03/Carmat-100321.jpg

Carmat se propose de répondre, à terme, à un enjeu de santé publique majeur lié aux maladies cardiovasculaires, première cause de mortalité dans le monde : l’insuffisance cardiaque. Grâce à la poursuite du développement de son cœur artificiel total Aeson, composé de la bioprothèse implantable et du système portable d’alimentation externe auquel elle est reliée en permanence, Carmat a pour ambition de pallier le manque notoire de greffons dont sont victimes des dizaines de milliers de personnes souffrant d’insuffisance cardiaque terminale irréversible, les plus malades des 20 millions de patients concernés par cette maladie évolutive en Europe et aux États-Unis.

 

. Pour plus d'informations, n'hésitez-pas à lire ou à relire le dossier du 23/01/14, intitulé : Carmat : Un rêve se réalise.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article