Hydrogène (suite et informations)

Publié le par Jacques SAMELA.

Hydrogène (suite et informations)
Hydrogène (suite et informations)

McPhy en plein essor

Présences / Le 01/03/21

Spécialiste des équipements de production et distribution d’hydrogène zéro-carbone, McPhy affiche en 2020 une progression de 20% de son chiffre d’affaires, établi à 13,7 M€ et une hausse de 75% de ses prises de commandes.

 « L’année 2020 a été marquée par la signature de plusieurs contrats illustrant le passage à l’échelle industrielle de McPhy, ainsi que de toute la filière hydrogène zéro-carbone» expose Laurent Carme, directeur général. L’entreprise de 110 collaborateurs a également noué en 2020 de nouveaux partenariats stratégiques avec des acteurs industriels de premier plan, tels Chart Industries et Technip Energies.

Un plan ambitieux de croissance

Suite à son augmentation de capital d’un montant de 180 M€ intervenue en octobre 2020, McPhy dispose des moyens pour accélérer l’industrialisation de ses modes de production. Elle prévoit ainsi de concevoir des nouvelles générations de machines et d’intensifier son rayonnement commercial à l’international. En outre, la société bénéficie d’un soutien aux entreprises d’avenir du Plan stratégique pour l’hydrogène, lancé par la Commission européenne. Il vise à accroître la demande et les capacités de production d’hydrogène vert en Europe.

Enfin, au sein du Conseil National de l’Hydrogène français créé en janvier 2021, McPhy a pour mission d’assurer le déploiement de la stratégie nationale pour le développement de l’hydrogène décarboné.

 

HRS réalise une entrée en bourse historique

 Présences / Le 18 février 2021

Hydrogen-Refueling-Solutions (HRS) vient de réaliser la plus importante introduction en bourse sur le marché Euronext Growth Paris depuis sa création en 2005. Concepteur et fabricant européen de stations de ravitaillement en hydrogène, HRS a réussi à lever le montant définitif de 97,3 M€ avec exercice intégral de l’option de surallocation.

“Cette levée de fonds permet d’accélérer notre développement et de jouer un rôle majeur dans la démocratisation de l’hydrogène dans les transports. Disposant de l’offre la plus avancée en matière de stations de ravitaillement en hydrogène, nous sommes prêts à capter le très fort potentiel de croissance de ce marché”, commente Hassen Rachedi, PDG fondateur.

Un nouveau site industriel à Champagnier

L’entreprise lancée en 2004 à Champ-sur-Drac (CA 2019-2020 : 2,6 M€, 34 collaborateurs), dispose désormais des moyens pour déployer une stratégie ambitieuse. Ils accompagneront la croissance organique, en constituant notamment un stock important de modules clés dans la fabrication de stations pour répondre rapidement à la demande. 

HRS compte aussi construire un nouveau site à Champagnier pour accueillir ses équipes de R&D, un FabLab, une station d’1 tonne de capacité d’H2 ouverte au grand public et une zone d’essai classée. Plus de 130 personnes devraient être recrutées entre mi-2020 et mi-2025 afin d’accélérer sa présence commerciale en France et en Europe, puis aux États-Unis.

Avec déjà l’un des plus grands parcs installés d’Europe, la société ambitionne de devenir un leader européen de la conception et fabrication de stations de ravitaillement en hydrogène grande capacité pour la mobilité lourde (poids lourds, bus…). Elle envisage des opérations ciblées de croissance externe et des partenariats stratégiques qui accéléreront sa croissance.

 

La France "dans le peloton de tête" des pays les plus en avance sur l'hydrogène

Batiactu.com / le 03/03/2021 

DÉCARBONATION. Le Gouvernement a profité de la première réunion du Conseil national de l'hydrogène le 25 février dernier à Albi (Tarn) pour dresser un point d'étape sur la stratégie française de développement de cette technologie décarbonée. Les projets ne manquent pas et la filière semble se structurer progressivement en vue d'une industrialisation.

Le 25 février dernier, le Conseil national de l'hydrogène (CNH) tenait sa première réunion au sein de l'entreprise Safra, basée à Albi (Tarn) et spécialisée dans l'automobile et les transports publics. Les deux présidents de l'organisation, le président-directeur général d'Air Liquide Benoît Potier et le directeur général de Faurecia Patrick Koller, ont à cette occasion présenté "une analyse comparative" des stratégies de développement de l'hydrogène mises en œuvre un peu partout dans le monde, en se basant sur les travaux du Conseil mondial de l'hydrogène.

D'après cette étude, "la France est positionnée dans le peloton de tête des pays les plus avancés pour leur stratégie, aux côtés de l'Allemagne ou de la Chine, la Corée et le Japon", se félicite le ministère de la Transition écologique dans un communiqué. Pour cette évaluation, l'essor de la production d'hydrogène renouvelable et bas-carbone, la définition d'objectifs clairs, l'efficience des dispositifs de pilotage et de suivi, les moyens financiers consacrés ou encore l'adaptation des réglementations.

 

 

Air Liquide va investir 8 milliards d'euros dans l'hydrogène vert d'ici 2035

BFM Business / Le 29/03/21

 

"Je pense que c'est un pari qui va être gagné". Invité ce lundi de BFM Business, le PDG d'Air liquide, Benoît Potier, a réitéré l'engagement du spécialiste des gaz industriels en faveur de l'hydrogène vert avec un plan d'investissement de 8 milliards d'euros d'ici 2035.

L’hydrogène peut être produit à partir de gaz naturel et c’est ce qu’il y a de moins cher. Mais on est en train de développer des technologies de capture de Co2 donc ça c’est une voie aussi très prometteuse pour rendre plus vert ce qu’on fabrique déjà. Et dans le futur utiliser des énergies renouvelables", a-t-il déclaré.

Stocker l'hydrogène

Selon lui, la "beauté de l'hydrogène produit à partir des énergies renouvelables, c'est que lorsqu'il y a trop de vent et qu'on n'a pas la consommation correspondante (...), à ce moment-là on peut produire de l'hydrogène et le stocker sur des mois voire des années dans des réservoirs souterrains. Les technologies existent, nous les utilisons déjà aux Etats-Unis", a ajouté Benoît Potier.

L'hydrogène représente aujourd'hui 10% du chiffres d'affaires d'Air Liquide. Mais "on pense que d'ici une dizaine ou quinzaine d'années, on pourra tripler nos ventes, qui sont de 2 milliards d'euros environ aujourd'hui, pour passer à 6 milliards", a indiqué le PDG du groupe.

 

http://competitiviteinfrance.overblog.com/2020/11/les-mousquetaires-de-l-hydrogene-francais.html

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article