La filière cosmétique (suite)

Publié le par Jacques SAMELA.

La filière cosmétique (suite)
La filière cosmétique (suite)

La Région Île-de-France et Cosmetic Valley s’associent pour le rayonnement de la cosmétique française

https://www.industries-cosmetiques.fr/la-region-ile-de-france-et-cosmetic-valley-sassocient-pour-le-rayonnement-de-la-cosmetique-francaise/?utm_source=newsletter&utm_medium=email&utm_campaign=un_croissant_une_info_la_region_ile_de_france_et_cosmetic_valley_s_associent_pour_le_rayonnement_de_la_cosmetique_francaise&utm_term=2023-01-19

Le 19 Janvier 2023

 

Après en avoir fait une des filières prioritaires de son « Schéma Régional de développement économique, d’innovation et d’internationalisation », Impact 2028, la Région Île-de-France a signé le 16 janvier un partenariat stratégique avec le Pôle de Compétitivité « Cosmetic Valley » pour renforcer l’industrie française de parfumerie-cosmétique dans son rôle de leader mondial, contribuer à conserver ses traditions, ses métiers et ses savoir-faire et développer ses performances en matière de recherche et de création.

L’objectif de cet accord est, d’abord, de construire un réseau d’affaires à partir du vivier des entreprises cosmétiques franciliennes, d’en faire véritable tissu industriel efficace et cohérent, d’accélérer ses projets de R&D et d’aider les sociétés qui y adhéreront à se développer à l’international, renforçant ainsi les points forts de l’économie francilienne dans le domaine de la « beauté » : tests, mesures, olfaction et intelligence artificielle.

L’ambition de cette nouvelle association est également de créer, en Île-de-France, sur le modèle de la Fashion Week, une Cosmetic Week à résonance mondiale. Cet évènement, associant ouvertures de sites, démonstrations, ateliers, etc, doit offrir une forte visibilité internationale à la cosmétique hexagonale et francilienne. Sans équivalent en Europe à ce jour, cette manifestation doit permettre à la fois de mieux connecter ETI, TPE/PME, start-ups, grandes entreprises et instituts de recherche et d’en faire percevoir le travail et les méthodes au grand public.

Forte de ses 24% de parts de marché à l’export, de ses 3 200 entreprises employant près de 250 000 salariés et réalisant 45 milliards d’euros de chiffre d’affaires, la parfumerie-cosmétique est le troisième contributeur positif au solde de la balance extérieure de notre pays, derrière l’aéronautique et les vins & spiritueux.

Il était donc primordial que la première région économique d’Europe participe de cette réussite et en soit le cœur. L’île-de-France réalise, en effet, 70% du chiffre d’affaires de ce secteur industriel et près de 40 000 de ses salariés y résident. Elle réunit sur son territoire un écosystème puissant, concentrant l’essentiel des leviers de commandement de cette industrie, un nombre important de fabriques, de manufactures et d’usines, unissant logistique en aval et R&D en amont, à laquelle se rattachent en outre plusieurs écoles de très haut niveau.

Cette mobilisation était nécessaire. La Région Île-de-France doit désormais compter, outre celles de New-York, de Milan et de Tokyo, avec la concurrence de Shanghai, de Taiwan ou de Séoul, trois métropoles mondiales qui ont fait de la cosmétique un levier d’attractivité, parfois en la mixant avec d’autres secteurs d’avenir (numérique, robotique, objets connectés).

Conserver un leadership dans ce contexte nécessite de réunir tous les acteurs de la filière et de les faire agir en commun afin de valoriser les résultats d’une recherche qui associe laboratoires privés et universités publiques, de conquérir de nouveaux marchés à Texport, de trouver des solutions aux nombreuses tensions qui pèsent sur le recrutement des entreprises du secteur et de demeurer attractif aux yeux des entreprises étrangères de la filière.

C’est pourquoi cet accord doit également contribuer, grâce à l’engagement de Choose Paris Région, l’agence d’attractivité de la Région Île-de-France, à promouvoir le territoire francilien aux yeux des nombreux groupes étrangers souhaitant s’y implanter afin de bénéficier de la richesse de son écosystème. Le « Fabriqué en France », qui repose sur quatre piliers – authenticité des ingrédients, sécurité du consommateur, protection de l’environnement, performance de l’innovation -, est notre meilleur atout pour y parvenir.
 

Cosmetic Valley est l’acteur que l’État a désigné au niveau national pour mener cette mission. Chargé de promouvoir la qualité française, le Pôle de Compétitivité rassemble 800 entreprises, petites ou grandes, accélère leurs processus d’innovation, les coordonne avec la recherche publique nationale ou européenne. Travaillant avec 20 universités et centres de recherche, dont le CNRS, il mène 400 projets de recherche et d’investissements collaboratifs pour un montant total de 500 millions d’euros.

En Île-de-France, Cosmetic Valley agit, d’ores et déjà, pour faire rayonner la cosmétique française. Elle organise, chaque année au mois d’octobre, à Paris, le salon international de l’innovation cosmétique « Cosmetic 360 ». Choose Paris Région y participe, marquant la présence francilienne depuis 2021.


Cosmetic Valley est, de son côté, engagé au premier chef dans de nombreuses coopérations avec les universités et écoles de haut niveau franciliennes. Le pôle travaille encore plus directement avec l’Université de Cergy-Pontoise (spécialisée dans l’utilisation de lasers pour étudier la peau et le cheveu), le synchrotron SOLEIL à Saclay (laboratoire de recherche utilisant la lumière pour analyser la peau, le cheveu et leurs interactions avec les cosmétiques), l’Ecole de Biologie Industrielle et l’ISIPCA, institut formant les meilleurs parfumeurs au monde.


Ce rapprochement est prometteur. C’est un nouveau tournant dans la stratégie d’intensification des partenariats public-privé nécessaires au développement de la Cosmétique Française.

https://www.industries-cosmetiques.fr/cosmetic-valley-signe-un-partenariat-strategique-avec-la-ville-de-seoul-et-la-k-beauty/?utm_source=newsletter&utm_medium=email&utm_campaign=un_croissant_une_info_cosmetic_valley_signe_un_partenariat_strategique_avec_la_ville_de_seoul_et_la_k_beauty&utm_term=2022-11-15

 

https://www.industries-cosmetiques.fr/30-nouveaux-adherents-rejoignent-cosmetic-valley/?utm_source=newsletter&utm_medium=email&utm_campaign=un_cafe_une_info_30_nouveaux_adherents_rejoignent_cosmetic_valley&utm_term=2022-12-07

 

--------------------------------------------------------------------------------------------------

Roland Lescure, Ministre en charge de l’Industrie a réuni le Comité de filière Cosmétiques

Industries Cosmétiques / Le 20 Décembre 2022

 

Présidé – pour la première fois – par Roland Lescure, Ministre délégué à l’Industrie, le « Comité de filière cosmétiques » s’est réuni le 28 novembre, en présentiel, à Bercy, pour une troisième séance de travail depuis sa création en 2021, à la suite des « États Généraux de la Cosmétique », Organisée par le pôle de compétitivité Cosmetic Valley et la FEBEA, en présence d’une vingtaine de représentants de la filière, cette réunion a permis d’échanger avec le Ministre sur les défis rencontrés par les différents maillons de la chaîne de valeur – fournisseurs, fabricants, distributeurs -, et de soumettre au ministre des projets concrets de coopération entre les entreprises, les associations professionnelles et les pouvoirs publics.

A l’issue de la réunion, Cosmetic Valley, la FEBEA et le Médiateur des entreprises ont signé la « Charte sur les achats responsables », premier aboutissement du processus lancé début 2021 avec l’adoption, par les plus grands donneurs d’ordre du secteur, de la « Déclaration de solidarité des entreprises cosmétiques avec le secteur verrier ». Elle formalise dix engagements entre donneurs d’ordre et fournisseurs.

http://competitiviteinfrance.overblog.com/2019/10/la-filiere-cosmetique-une-embellie-francaise.html

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article