Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Il faut aussi le dire

Publié le par Jacques SAMELA.

Que malgré le rachat de la branche énergie du groupe Alstom par l'américain General Electric, provoquant une campagne d'indignation en France plus ou moins politisée, et malgré le renoncement de Free quant au rachat du groupe américain T Mobile, les entreprises françaises rachètent plus de sociétés à l'étranger que l'inverse.

En effet, selon le cabinet Dealogic (www.dealogic.com), le nombre d'acquisitions de sociétés étrangères par des entreprises françaises a atteint près de 2 400 unités ces cinq dernières années, contre moins de 1 500 sociétés tricolores passées sous un autre pavillon.

Cela donne donc près de 180 milliards d'Euros d'acquisitions sur cette période.

Pour de plus amples informations, lire l'article du mois d'août dans le magazine Capital, s'intitulant : Des dizaines de pépites passées sous pavillon tricolore.

Il faut aussi le dire
Partager cet article
Repost0

J'aime pas

Publié le par Jacques SAMELA.

. Que l’attractivité de la France en tant que destination d’investissement pour les entreprises américaines dégringole, passant de 56 % d’avis positif des dirigeants de filiales américaines installées dans l’Hexagone en 2011 à 12 % aujourd’hui.

. La vente au Brésil de 36 avions de combat Gripen par le suédois Saab pour 4,3 milliards d’Euros, au détriment du Rafale, l’avion de combat du groupe Dassault, et initialement pressenti.

J'aime pas

Publié dans J'aime - J'aime pas

Partager cet article
Repost0

J'aime

Publié le par Jacques SAMELA.

. Le lancement d’un fonds pour les entrepreneurs des banlieues. En effet, Impact partenaires (www.impact-partenaires.fr) lève 40 millions d’Euros pour soutenir des PME nées dans les quartiers dits difficiles. C’est le plus important fonds d’investissement à vocation sociale en Europe continentale.

. Le lancement dans les locaux de la Creative Valley (www.creative-valley.fr) par le ministre des finances Michel Sapin d’un fonds d’investissement de 100 millions d’Euros destiné aux start-up, afin de favoriser l’émergence d’innovations, garantes d’emplois et de croissance.

. La fondation Raise (www.raisefrance.com), dont le but est d’aider les créateurs d’entreprises, émane de la société d’investissement du même nom, dont la particularité est de détourner une partie des plus-values produites par les entreprises pour alimenter cette nouvelle fondation, qui dispose déjà près de 220 millions d’Euros de capital, sur les 300 recherchés. Les grands groupes sont bien évidemment les bienvenus.

J'aime

Publié dans J'aime - J'aime pas

Partager cet article
Repost0

Octobre 2014

Publié le par Jacques SAMELA.

. La société mayennaise Gys (www.gys.fr), dirigé par un des petits-fils de Francis Bouygues, créateur du groupe Bouygues, vient de signer un contrat mondial pour le référencement et l’achat de postes à souder, sa spécialité. Grâce à ce contrat, la société aura accès à l’ensemble des marques du groupe allemand (VW, Seat, Audi, Porsche, Skoda).

Le Figaro du 01/10/14.

. Il faut aussi le dire, le groupe PSA s’est adjugé la première place du marché français en septembre, avec des ventes en hausse de 17,3 %. Il dépasse largement ses concurrents étrangers comme Toyota ou Volkswagen, mais également Renault.

L’Opinion du 02/10/14.

. Le 3ème groupe mondial des fromages de marques (Bel, Boursin, La vache qui rit, Kiri), le groupe Bel (www.groupe-bel.com) vient de réaliser le plus gros investissement (112 millions d’ Euros) de son histoire aux Etats-Unis en y construisant une troisième usine. Inauguré ce jour, le site produira exclusivement des Mini Babybel pour les USA, à hauteur de 1,5 million d’unités chaque jour, soit 10 000 tonnes.

Le Figaro du 03/10/14.

. La Chine, par l’intermédiaire de la China Aviation Supplies (CAS), s’engage à acheter 70 Airbus A320 pour 6,6 milliards de dollars prix catalogue.

. Pour sa 1ère participation au Championnat WTCC, Citroën a décroché le titre mondial constructeur des voitures de tourisme, devant notamment Honda et Chevrolet.

Les Echos du 13/10/14.

. Le coût du travail est désormais moins élevé en France qu’en Allemagne, soit à 36,8 Euros de l’heure contre 38,5. D’après une étude de Coe-Rexecode (www.coe-rexecode.fr), c’est grâce au crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi (CICE) que l’on obtient ce résultat.

La Tribune du 14/10/14.

. L’AFP (www.afp.com) vient de signer son plus gros contrat international au Japon avec l’agence Jiji. D’une durée de trois ans, il pourrait atteindre les 7 millions de dollars par an.

. La start-up française Wit-ai installée à Palo Alto aux Etats-Unis, vient de lever 3 millions de dollars auprès d’investisseurs comme l’acteur Ashton Kutcher ou divers fonds américains.

Les Echos du 15/10/14.

. Airbus DS (www.airbusdefenceandspace.com) vient de remporter auprès de l’ESA (www.esa.int) un contrat de 1,3 milliards d’Euros pour fournir à l’Europe six satellites météo de nouvelle génération.

Le Figaro du 17/10/14.

. Depuis janvier, la France a vu la création de 119 usines contre 90 sur la même période de 2013. Quant aux fermetures de sites, elles ont elles reculé, en passant de 204 à 153.

Les Echos du 20/10/14.

. Le groupe Thales (www.thalesgroup.com) a signé un contrat export de l’ordre de 200 millions d’Euros au Qatar, pour la fourniture d’un système de communications militaires pour échanger des données à haut débit.

La tribune du 20/10/14.

. Le groupe Veolia (www.veolia.com) a signé un accord pour traiter les eaux usées d’une cokerie en Chine. D’une durée de 30 ans, il devrait engranger un chiffre d’affaires d’environ 390 millions d’Euros.

Les Echos du 21/10/14.

. La France retrouve son titre de premier producteur de vin de la planète, après l’avoir perdu en 2012 au profit de l’Italie. Elle totaliserait près de 46 millions d’hectolitres dans ses cuves, soit une hausse de 10 % par rapport à l’année dernière.

Le Monde du 23/10/14.

. Le groupe financier français Oddo & Cie (www.oddo.fr) vient de boucler sa première acquisition à l’étranger en rachetant le courtier allemand Close Brothers Seydler, spécialisé dans le Mittel stand, le tissu de PME outre-Rhin. Le montant du rachat s’élève à 46 millions d’Euros.

. Le groupe français Edenred (www.Edenred.fr) vient lui de racheter 34 % de l’allemand UTA en déboursant 150 millions d’Euros. Connu pour son Ticket Restaurant, le groupe s’oriente de plus en plus vers la gestion globale des frais professionnels.

Le Figaro du 21/10/14.

. Dépôt de la première pierre par François Hollande de ce que sera le plus grand incubateur numérique au monde, la Halle Freyssinet dans le 13ème arrondissement de Paris devrait accueillir fin 2016 près de 1 000 start-up autour de services et d’équipements à usage mutualisé. L’instigateur de ce projet, n’est autre que Xavier Niel, fondateur de Free et de l’école 42 (www.42.fr).

Les Echos du 22/10/14.

. Veolia (www.veolia.com) a remporté deux contrats d’une valeur de 390 millions d’Euros sur trente ans auprès d’une filiale du géant de l’acier chinois, Hebei Iron & Steel Group.

. Stentys (www.stentys.com) vient de remporter un appel d’offres centralisé mis en place par les ministères de la santé de six pays du golfe persique, portant sur la fourniture de plus de 1 000 stents coronaires auto-apposants.

Le Figaro du 22/10/14.

. La société Baumert (www.baumert.fr), filiale du groupe Gorgé (www.groupe-gorge.com), a remporté un contrat de 4 millions d’Euros pour participer à la sécurisation et à la décontamination de la centrale nucléaire de Tchernobyl en Ukraine.

. La société Akka Technologies (www.akka.eu), a signé un contrat avec le constructeur chinois Baic pour le développement d’un véhicule haut de gamme baptisé « C90L ».

L’Usine Nouvelle du 23/10/14.

. La société Ecocup (www.ecocup.fr) vient de décrocher auprès de la Fédération internationale de Rugby, le marché des gobelets pour la prochaine coupe du monde de rugby en Angleterre. Réutilisables, décorés aux couleurs de l’évènement, ces gobelets permettront à cette entreprise d’insertion par l’économie d’augmenter son chiffre d’affaires, car il est prévu d’en fournir près de deux millions.

Le Figaro du 23/10/14.

. La société DBV Technologies (www.dbv-technologies.com), spécialisée dans le domaine des biotechnologies, vient de faire son entrée au Nasdaq à New York, en levant en une seule journée, près de 90 millions d’Euros. Cela permettra à cette pépite française d’amplifier la commercialisation de son produit phare, le patch Viaskin Peanut, qui vient de prouver son efficacité pour le traitement de l’allergie aux arachides. Et quand on connait l’ampleur de ce problème de santé aux Etats-Unis, où est concentré près de 70 % de la demande mondiale, on imagine aisément le potentiel.

Les Echos du 23/10/14.

. Le sous-traitant aéronautique Figeac Aéro (www.figeac-aero.com), vient de décrocher un contrat de 500 millions de dollars sur dix ans auprès du groupe Safran (www.safran-group.com). Il fournira des pièces de précision pour les nouveaux moteurs Leap, utilisés autant chez Airbus que chez Boeing.

. Couronnée de succès pour ses recherches sur un traitement d’un cancer de la moelle osseuse, la société Erytech (www.erytech.com) vient de lever 30 millions d’Euros auprès d’investisseurs américains. Après DBV Technologies (voir plus haut), c’est vraiment une semaine faste pour les biotechs françaises.

Le Figaro du 24/10/14.

. Ambiance radieuse à la Banque de France. En effet, après les tests de résistance européens, les banques françaises ont confirmées leur solidité. C’est même devenu un plaidoyer pour le modèle bancaire français que l’on dit universel, s’opposant aux réflexions en vogue à Bruxelles sur la stricte séparation des opérations de crédits de celles des marchés.

Le Figaro du 27/10/14.

. Le groupe Transdev (www.transdev.com) vient de gagner l’appel d’offre pour la construction d’une nouvelle ligne de tramway à Sidney en Australie. D’une durée de 19 ans, le contrat devrait rapporter près d’un milliards d’Euros.

Les Echos du 28/10/14.

. Dans le classement annuel de la Banque mondiale (www.banquemondiale.org) sur le climat des affaires, la France gagne sept places, et se hisse au 31 rang mondial. Elle retrouve donc la place qu’elle occupait en 2008.

. Nexter (www.nexter-group.fr), spécialiste français de l’armement terrestre et des blindés, a signé un contrat pour livrer au Gabon 12 4x4 blindés Aravis.

Le Figaro du 30/10/14.

. Aquila, coentreprise formée par Thales et la société britannique NATS, va sécuriser l’espace aérien militaire britannique. Le contrat se monte à 1,9 milliards d’Euros. D’une durée de 22 ans, il concernera plus de 60 sites au Royaume-Uni, ainsi qu’à Chypre, Gibraltar ou encore qu’aux Malouines.

La Tribune du 30/10/14.

Octobre 2014

Publié dans Revue de presse

Partager cet article
Repost0

Carmat (suite)

Publié le par Jacques SAMELA.

Après le décès du 1er greffé, le second patient ayant reçu une prothèse cardiaque Carmat se porte à merveille.

En effet, trois mois après son opération, le patient n° 2, qui souhaite rester dans l'anonymat, se déplace seul dans sa chambre, assure lui-même son hygiène corporelle et fait régulièrement des sorties dans l'enceinte de l'hôpital. Il souhaiterait même rentrer chez lui, mais ce n'est pas encore possible, car il faut le rappeler, les volontaires, car ils le sont, sont tous des insuffisants cardiaques en phase terminale. La prudence est donc de mise.

Par-contre, d'autres essais sont prévus, afin de compléter les avancements de cette technologie de pointe et avant d' envisager une utilisation plus accrue.

Pour plus d'information, n'hésitez-pas lire ou relire mon article du 23 janvier dernier consacré à cette aventure exceptionnelle.

Carmat (suite)
Partager cet article
Repost0

Altrad, 260, relocalisation

Publié le par Jacques SAMELA.

. Le prix de l’Entrepreneur de l’année 2014, organisé par Ernst & Young et le magazine l’Express, a été attribué cette fois-ci à Mohed Altrad, président du groupe éponyme, leader mondial de la production d’échafaudage, de brouettes et de bétonnières. Pour plus d’information sur le groupe Altrad, lire le dossier du 29 avril dernier.

. Dans le cadre du 18ème appel à projets lancé par le Fonds unique interministériel dans le cadre des pôles de compétitivité, ce sont donc 260 entreprises qui ont été soutenues ainsi que 150 laboratoires publics de recherche, pour un montant d’aide de 42,8 millions d’Euros de la part des collectivités territoriales et des fonds communautaires (FEDER). Au final, c’est donc 67 nouveaux projets collaboratifs de R&D impliquant 49 pôles de compétitivité qui ont été financés. Pour plus d’information sur les pôles de compétitivité, lire le dossier du 03 janvier 2013.

. Retour du Bleuet en France. Délocalisé en Chine, c’est donc dans l’Allier et dans un établissement d’aide par le travail (Esat) que sera relocalisée la fabrication des Bleuets, vendus au profit des anciens combattants et de leurs familles. Pour plus d’information sur les relocalisations, lire le dossier du 22 septembre dernier.

Altrad, 260, relocalisation
Altrad, 260, relocalisation
Altrad, 260, relocalisation
Partager cet article
Repost0

Novembre 2014

Publié le par Jacques SAMELA.

Du 04 au 07 novembre 2014

. Maintenance Expo 2014.

www.maintenance-expo.com

Le 06 novembre 2014

. 14ème forum des projets urbains.

www.projetsurbains.com

Du 04 au 06 novembre 2014

. Cartes Secure Connexions.

www.cartes.com

Le 12 novembre 2014

. 5ème édition des Golden Blog Awards.

www.golden-blog-awards.fr

Du 14 au 16 novembre 2014

. 3ème édition du salon des produits Made in France

www.mifexpo.fr

Du 17 au 20 novembre 2014

. Emballage.

www.all4pack.fr

Du 18 au 19 novembre 2014

. IT Expo.

www.it-expo.fr

Du 19 au 20 novembre 2014

. 1ère édition de la Convention d'affaires "ENERGY CONNECTION 2014".

www.energy-connection.fr

. Salon des Entrepreneurs de Nantes.

www.salondesentrepreneurs.com

Du 25 au 27 novembre 2014

. Salon des maires et des collectivités locales.

www.salondesmaires.com

Du 26 au 27 novembre 2014

. Supply Chain Event 2014

www.supplychain-event.com

Publié dans Agenda

Partager cet article
Repost0

Jean Paul Gaultier : L'enfant terrible de la mode.

Publié le par Jacques SAMELA.

En tirant sa révérence du monde du prêt-à-porter, tout en se consacrant dorénavant à la haute couture et aux parfums, Jean Paul Gaultier vient de mettre fin à plus de vingt ans d’expériences, d’extravagances, de créativité, de provocations, faisant de lui l’enfant terrible de la mode française.

Né à Arcueil (Val de Marne) en 1952, il grandit dans une famille dite modeste, et c’est auprès de sa grand-mère, Marie Garrabe, qui tient un salon de beauté pour femmes, que Jean Paul Gaultier va s’ouvrir au monde de la mode.

En effet, passant les jeudi après-midi avec sa grand-mère, il lit les magazines féminins de l’époque, il s’imprègne des conversations des clientes du salon, il s’initie à la couture et réalise ses premiers croquis. A six ans, il réalise même ses premiers corsets pour son ours en peluche, devenant par la suite l’une de ses marques de fabrique.

Ensuite, après avoir postulé chez Yves Saint Laurent, qui ne retint pas sa candidature, il entre chez Pierre Cardin chez qui il restera un an, avant de passer ensuite chez Jacques Esterel, Patou et Angelo Tarlazzi.

En 1976, après deux années supplémentaires chez Pierre Cardin, il décide de lancer sa propre collection. Présentée au Palais de la découverte, c’est un échec, disant lui-même que ce fut un ratage total, ne sachant pas quoi mettre à ses mannequins durant ce premier défilé. Par-contre, dès le début, un style s’affirma, c’est celui que l’on connait aujourd’hui, et qui fera son succès par ailleurs.

En effet, il fera défiler des mannequins hors normes (Rossy de Palma, Beatrice Dalle, Mylène Farmer, Madonna, Beth Ditto, etc...), tatoués, percés, obèses, d’origines diverses, il détournera ce qui deviendra sa signature emblématique, la marinière (avant Montebourg), il créera en 1984 le bustier conique pour Madonna, il associera le tutu avec un perfecto noir, mais surtout il permettra aux hommes, le désirant, de se vêtir de manière féminine, en masculinisant notamment la jupe et le kilt, inspirant certainement le groupe Indochine pour sa chanson intitulée 3ème sexe. Toute une époque, celle des années 80.

Ensuite, s’appuyant sur une notoriété ayant largement dépassé les frontières, Jean Paul Gaultier se lance en 1993 à la conquête du marché du parfum avec son œuvre intitulée Classique, mais juste dans le nom, car la forme du flacon ne l’est pas, puisqu’il représente un corps de femme ronde avec des seins en forme d’obus, et dont la fragrance est inspiré de l’odeur des coulisses des Folies Bergère où enfant, il accompagnait sa grand-mère. Ce fut un succès immédiat, non démenti encore aujourd’hui, puisque le marché du parfum représente 40 % du chiffre d’affaires de la marque, soit près de 250 millions d’Euros.

Cependant, outre la reconnaissance de son talent, sa notoriété internationale, son prêt-à-porter n’a jamais connu un grand succès commercial, dû sans doute à sa manière de travailler, privilégiant la création au détriment du commercial, mais aussi certainement suite à un différend avec le site américain style.com, la bible en ligne des métiers de la mode, avec comme conséquence fâcheuse, le non recensement de ses défilés.

Par-contre, c’est bien dans la haute couture que nous continuerons à l’apprécier, haute couture qu’il n’a rejoint qu’en 1997 en intégrant notamment le Syndicat de la Haute Couture (www.modeaparis.com), devenant l’un des premiers créateurs à entrer dans ce monde que le monde nous envie. En 1999, il s’associe avec la maison Hermès (www.hermes.com) pour en devenir ensuite le designer du prêt-à-porter de la marque, avant que celle-ci revende ses 60 % de participation au groupe catalan Puig (www.puig.com), propriétaire de Nina Ricci et Paco Rabanne. Il dit lui-même que c’est dans la haute couture qu’il s’est véritablement épanoui ces dernières années, reprochant au prêt-à-porter les contraintes commerciales et le rythme infernale des collections, l’empêchant d’innover, voire de se ressourcer pour réfléchir à de nouvelles idées.

Quant à ce relatif retrait, il pourra toujours l’utiliser en accentuant par exemple ses collaborations dans le cinéma, comme sur le film de Luc Besson, le 5ème élément ou La cité des enfants perdus de Marc Caro et Jean-Pierre Jeunet (réalisateur du film Amelie Poulain), à la télévision, rappelant en cela l’émission de son ami Antoine De Caunes, « Eurotrash », en 1993 sur Channel 4 en Angleterre, où parlant un anglais avec un accent plus que français, il s’amusait à critiquer les travers de nos amis anglais, ou encore dans la musique, sachant qu’il interpréta en 1989 une chanson intitulée « How to do that ».

Il pourra également s’occuper de l’exposition itinérante qui lui est consacré, dont le nom est « La planète mode de Gaultier, de la rue aux étoiles », qui rencontre un succès immense à l’étranger depuis sa création en 2011, avant de venir l’installer à Paris au Grand Palais en 2015. Sans oublier, et cela est plus personnel, continuer à soutenir la lutte contre le sida, maladie qui le toucha de près, suite à la mort de son compagnon en 1990, recevant même pour son engagement, un Award of Inspiration de l’AMFAR (www.amfar.org), fondation créée en 1985 par l’actrice Elizabeth Taylor, pour le financement de la prévention et de la recherche médicale contre le sida.

Donc, c’est bien la fin d’une époque, mais quelle fin, avec ce dernier défilé au Grand Rex, parodiant le concours de beauté Miss France, avec une Rossy de Palma déchainée en Madame de Fontenay, entourée de "Miss Marinières", "Miss Femmes de footballeur", "Miss Rédactrices" ou encore "Miss Smoking", et applaudi par ses amis comme Catherine Deneuve, et par la crème de la mode comme Alber Elbaz, Jeremy Scott, ou encore Pierre Cardin, qui, un verre à la main, dit que Jean Paul Gaultier a tellement apporté à la mode française, qu’en un sens il a eu plus d’influence que lui au niveau international. Sachant que c’est ce grand Monsieur de la mode française, le premier à lui avoir donné l’occasion de démontrer son talent, qui l’affirme, c’est vraiment un bel hommage.

Mais comme indiqué plus haut, Jean Paul Gaultier ne disparaît pas complètement, puisque nous aurons le plaisir de le retrouver rapidement, mais effectivement cette fois-ci dans la haute couture, avec deux collections chaque année, lui laissant certainement le temps de nous étonner à nouveau.

Donc à très bientôt Jean Paul et bon vent.

Jacques Samela.

Sources :

. Wikipédia.

. Le Figaro : Article du 16 septembre 2014.

. Libération : Article du 29 septembre 2014.

A lire, à voir, à écouter :

. Radioscopie / Jean Paul Gaultier by Puretrend (www.puretrend.com).

. www.jeanpaulgaultier.com

. www.annuaire-createurs.fr

. You Tube : . Jean Paul Gaultier : How to do that.

. Indochine : 3ème sexe.

Jean Paul Gaultier : L'enfant terrible de la mode.
Jean Paul Gaultier : L'enfant terrible de la mode.
Jean Paul Gaultier : L'enfant terrible de la mode.
Jean Paul Gaultier : L'enfant terrible de la mode.
Jean Paul Gaultier : L'enfant terrible de la mode.
Jean Paul Gaultier : L'enfant terrible de la mode.
Jean Paul Gaultier : L'enfant terrible de la mode.
Jean Paul Gaultier : L'enfant terrible de la mode.

Publié dans Portrait français.

Partager cet article
Repost0

J'aime

Publié le par Jacques SAMELA.

. La lecture du dossier intitulé "Tout va bien" dans le magazine WE DEMAIN (www.wedemain.fr), dont le sujet concerne la France et son vrai potentiel.

A acheter et à lire.

J'aime

Publié dans J'aime - J'aime pas

Partager cet article
Repost0

J'aime pas

Publié le par Jacques SAMELA.

. Que le nombre de défaillance d'entreprises en France progresse, soit de 1,5 % sur les douze derniers mois, soit 63 149 entreprises.

. Que la dette de la France franchisse la barre des 2 000 milliards d'Euros au deuxième trimestre.

. Que le déficit commercial de la France reste élevé, soit à plus de 50 milliards d'Euros.

. La lecture du livre d'Eric Zemmour intitulé "Le suicide français".

J'aime pas

Publié dans J'aime - J'aime pas

Partager cet article
Repost0