Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Complément d'information

Publié le par Jacques SAMELA.

. La banque publique d'investissement Bpifrance (voir dossier du mois de septembre 2013) vient de lancer une campagne publicitaire d'un mois pour inciter les entrepreneurs à faire appel à ses services. Les slogans seront : "Liberté, égalité, investissez", ou encore "Entrepreneurs, parlons cash". Elle se déclinera sur le print ainsi que sur le net.

. 59ème lancement d'affilée réussi pour Ariane 5 (voir le dossier du mois de février 2014). Le lanceur en est donc à sa 217ème mission depuis 1979, et c'est la 73ème pour une fusée de type Ariane 5.

. La French Tech (www.lafrenchtech.com) s'est choisie un coq rose en origami comme symbole. L'Etat investira donc 200 millions d'Euros dans les structures d'accélération, et 15 millions dans le marketing de la marque à l'étranger.

Partager cet article
Repost0

L'humour au service du Made in France ?

Publié le par Jacques SAMELA.

Le Made in France peut-il être traité de façon humouristique ?

Apparemment oui, avec le documentaire de Benjamin Carle, Karine Dusfour et Benjamin Audour sur Canal + le 19 mars prochain à 20 h 55, intitulé "L'année où j'ai vécu 100 % français". Carnet de bord drolatique (dixit la presse) mettant en scène les bonnes intentions du Made in France, mais aussi ses obstacles. A voir donc.

Jacques Samela

Partager cet article
Repost0

Poma, de la montagne à la ville.

Publié le par Jacques SAMELA.

Le leader mondial du téléphérique est français, et il s'appelle Poma (www.poma.net).

Créé en 1947 à Grenoble par Jean Pomagalski, ingénieur de son état, Poma, anciennement Pomagalski comme son créateur, est devenu au fil du temps l'acteur incontournable du secteur. En fait, l'aventure commença même en 1936 avec l'élaboration du premier téléski débrayable à l'Alpe d'Huez, remarqué jusqu'au Etats-Unis, car aujourd'hui encore, les américains emploient toujours le mot "poma-lift" pour désigner un tire-fesses. Ensuite, en 1966, arrivent les premières télécabines automatiques, et en 1982, c'est le premier télésiège débrayable qui suscite l'intérêt général. La notoriété de Poma est définitivement assise.

Aujourd'hui, appartenant au groupe italien HTI (High Technology Investments), mais produisant toujours en France, notamment pour garder ses secrets technologiques, Poma, avec 4 % de son chiffre d'affaires dédié à la recherche, revendique plus de 700 installations dans plus de 70 pays, compte plus de 800 employés, dont une bonne partie en France, et a déclaré en 2013 un chiffre d'affaires de 230 millions d'Euros, dont 60 % à l'international.

Mais, ce positionnement de leader n'est pas le seul fait des remontées mécaniques. En effet, même si elles représentent encore près de 70 % de son activité, avec comme exemple récent l'aménagement de six remontées mécaniques pour les jeux de Sotchi, le marché de la "neige" marquant le pas depuis quelques années, c'est vers le transport par câble en milieu urbain que le groupe s'est tourné, avec aujourd'hui près de 20 % de ce marché d'avenir, car la mobilité urbaine s'impose comme l'un des grands défis de demain.

Et dans ce domaine, avec des références internationales de renom comme le téléphérique de Roosevelt Island à New York, celui du Pain de sucre à Rio, ou encore à Medellin en Colombie, où l'installation de cinq lignes à permis de désenclaver plusieurs quartiers représentant plus de 2 millions de personnes, et sans parler des chantiers en phase de finalisation en Algérie, Nouvelle-Zelande, ou encore au Brésil dans le cadre de l'organisation de la prochaine coupe du monde de football, ou des jeux olympiques de Rio, le groupe peut donc se permettre de revendiquer la moitié du marché mondial.

Le seul pays où Poma n'a pas encore réussi à concrétiser des réalisations de ce type, c'est la France. Mais, optimiste, son vice-président Christian Bouvier estime qu'avec une première installation, cela pourrait déboucher sur un vrai marché. Cela rappelle le retour du tramway en France. En tout cas, plusieurs villes comme Toulouse, Brest, Grenoble, murissent des projets de ce type, car ce mode de transport a de sérieux atouts pour lui, comme par exemple le coût au kilomètre, deux fois inférieur à celui du tramway justement, ou encore l'absence de gros travaux de voiries, indispensables dans la construction de lignes de tramway.

Donc, l'avenir, plutôt rose pour le groupe, passera bien sur par l'international, mais ne manquera pas on l'imagine de s'arrêter quelques temps en France, et d'être enfin prophète dans son propre pays. En tout cas dans ce domaine, car dans celui des remontées mécaniques, c'est déjà fait et ce depuis longtemps.

Jacques Samela

Publié dans L'entreprise du mois

Partager cet article
Repost0

Complément d'information

Publié le par Jacques SAMELA.

. Suite au dossier consacré à la société Carmat (voir le dossier du mois de janvier 2014), et donc à la première implantation d'un cœur artificiel, nous apprenons le décès du patient en question. Pourtant, il y a de cela un mois, son état de santé était plutôt satisfaisant. Des analyses approfondies sont prévues afin de déterminer la raison exacte de son décès. Cependant, sachant que l'objectif initial de survie était d'un seul mois, on peut considérer que cette première fût un succès, et qu'elle sera suivi par d'autres tentatives. C'est ce qui est d'ailleurs prévu.

Sans oublier bien évidemment ce patient, inconnu pour nous, mais précurseur, et qui sans lui, il n'y aurait pas eu de première fois. Merci.

Et si vous voulez en savoir un peu plus, l'animateur-médecin Michel cymes présentera le mardi 11 mars sur France 2 à 20 h 45, un documentaire sur le sujet, intitulé "Aventures de médecine : Au cœur de l'homme".

. Pour faire écho cette fois-ci au dossier consacré à la société française Ubisoft (voir le dossier du mois de décembre 2013), sachez qu'elle se lance à présent dans le "Free-to-play", jeux en apparence gratuits, mais incitant par la suite le joueur à payer pour continuer sur sa lancée. Les plus connus de ces jeux en lignes sont "League of legends" et "Candy crush saga".

Le nom de ce nouveau jeu est lui "The mighty quest for epic loot", assez classique, il faut parcourir des donjons pour récupérer des trésors, mais avec une particularité, c'est que les donjons sont créés par d'autres joueurs, et que chacun doit gérer et protéger son propre édifice.

N'étant qu'au début de son exploitation, il faudra un peu de temps pour savoir si il rejoindra le club très fermé de ces jeux très rentables.

Partager cet article
Repost0

Revue de presse / Février 2014

Publié le par Jacques SAMELA.

. Après les équipes de France de basket et de handball, c’est au tour de celle des jeux olympiques d’hiver de Sotchi, qui avec 15 médailles bat un record jamais atteint depuis la création des jeux d’hiver. Il y a 4 ans, à Vancouver au Canada, elle en avait gagné 11. Bravo à l’ensemble des champions, mais aussi à ceux qui sans ramener de médailles, ont représentés avec cœur leur discipline. Maintenant, nous comptons sur l’équipe de France de football (dossier à venir) pour faire oublier la dernière coupe du monde, avec pourquoi pas, une surprise. Avec Didier Deschamps à sa tête, tout est permis. Allez France.

. Le groupe Veolia (www.veolia.fr) vient de décrocher un contrat de 925 millions d’Euros avec le groupe Novartis (www.novartis.fr), troisième groupe pharmaceutique mondial. Il gérera l’eau, les déchets et l’énergie de quinze sites européens du groupe.

Le Figaro du 03/02/14.

. Le groupe Alstom (www.alstom.com) vient de remporter des contrats d’environ 1,25 milliard d’Euros pour équiper la centrale à charbon d’Opole dans le sud-ouest de la Pologne. Il fournira 2 unités de 90 mégawatts, et permettra à cette centrale, à partir de sa mise en service en 2018, d’être la plus puissante du pays. Elle fournira de l’électricité à environ 2 millions de foyers.

La Tribune du 03/02/14.

. Les immatriculations de voitures neuves ont progressées de 0,5 % en janvier en France. Elles ont été tirées par les bonnes performances des constructeurs français, représentés par 60 % des ventes.

L’expansion du 03/02/14.

. L’Association pour le droit à l’initiative économique (Adie) a accordée plus de 14 600 prêts l’an passé, soit en hausse de 12 % par rapport à 2012. Et depuis 25 ans, c’est plus de 94 000 entreprises qui ont été créées. Comme quoi, le microcrédit peut et doit être une réponse au manque chronique de l’apport financier des banques pour les petites structures. Continuez.

Le Figaro du 04/02/14.

. le groupe Legrand (www.legrand.fr) vient d’acquérir une société américaine basée dans l’Ohio s’appelant Lastar, spécialisée dans la fabrication de câble pouvant relayer de la voix et des images, et utiliser pour connecter des ordinateurs, des caméras de surveillance ou des téléviseurs. C’est sa troisième acquisition aux Etats-Unis.

Le Figaro du 06/02/14.

. Dans le classement des villes les plus attractives du monde, Paris, gagnant trois places en 2013, se positionne désormais au 7è rang. Le nombre d’investissements internationaux a augmenté pour la première fois depuis 2008. La championne incontestée est toujours la ville de Londres.

. D’après l’Insee, les industriels français prévoient d’accroître leurs investissements cette année, et ce de 3 %.

Le Figaro du 07/02/14.

. La société française Medissimo (www.medissimo.fr), inventrice d’un pilulier intelligent, vient d’obtenir un prix au Consumer Electronic Show de Vegas. Deux autres sociétés françaises ont également obtenues un prix, Sen.se pour une plateforme dédiée aux objets connectés, et Netatmo pour une station météo mesurant aussi bien l’air intérieur qu’extérieur.

Libération « Ecofutur » du 10/02/14.

. La famille bourguignonne Drouhin (www.drouhin.com), vient d’acquérir une propriété de 112 hectares dans l’Oregon (Etats-Unis). L’investissement se situe entre 5 et 7 millions d’Euros. La production annuelle devrait atteindre près de 360 000 bouteilles.

Le Figaro du 10/02/14.

. Au deuxième semestre 2013, les fonds de capital-risque français avaient levés 487 millions d’Euros, et financés 177 sociétés innovantes. Le capital-risque français se plaçait à cette époque à la troisième place européenne avec 13 % de part de marché.

Le Figaro du 11/02/14.

. Inauguration par le président François Hollande d’une structure appelée « French Tech Hub », incubateur et accélérateur public d’entreprises, basée à la Silicon Valley, et dont le but sera de permettre chaque année à une soixantaine d’entreprises françaises de se développer sur ce site mondialement connu. Le budget annuel alloué sera de un million d’Euros.

20 minutes du 13/02/14.

. L’Etat français va créer avec le Qatar un fonds d’investissement commun dédié aux PME à vocation internationale. La mise de départ s’élèvera à 300 millions d’Euros, et sera augmentée au fil du temps.

Le Figaro du 13/02/14.

. Décerné par Bain & Company (www.bain.fr) et Croissance plus (www.croissanceplus.com), le trophée de la décennie récompense une société française, Leosphere (www.leosphere.com), considérée comme la plus performante parmi celles créées il y a 10 ans. Elle a réalisé un chiffre d’affaires de 18 millions d’Euros en 2012, dont 80 % à l’international.

Le Parisien du 17/02/14.

. Le champion olympique en titre du saut à la perche, Renaud Lavillenie, a battu le vieux record de Sergueï Bubka (6,14 m) avec une barre à 6,16 m. Le premier à le féliciter fut justement Bubka lui-même. Bravo, et ce n’est certainement pas fini.

Le Figaro du 17/02/14.

. Le groupe Veolia (www.veolia.fr) a remporté un contrat de 300 millions d’Euros auprès du groupe Shell au Canada pour traiter l’eau utilisée pour l’extraction du pétrole lourd dans l’Alberta.

Le Figaro du 19/02/14.

. Le groupe Veolia (www.veolia.fr) a signé un contrat avec la ville de Buenos Aires (Argentine) pour collecter les déchets et s’occuper de la propreté urbaine de cette ville pendant 10 ans. Le montant avoisine les 500 millions d’Euros.

La Tribune du 20/02/14.

. Le groupe français Saft (www.saft.fr), leader mondial de la conception et de la fabrication de batteries de haute technologie, vient de remporter un contrat de plusieurs millions de dollars (?) auprès du groupe américain Lookheed Martin (www.lookheedmartin.com), afin de fournir des batteries au lithium ion pour les satellites de communication destinés au commandement spatial de l’armée de l’air américaine.

La tribune du 24/02/14.

. Les exportations françaises de semences et plants ont atteints 1,422 M€ en progression de 15 %, représentant un excédant de 835 M€. La France se place au premier rang devant les Etats-Unis comme pays exportateurs de semences agricoles.

. Les ETI (voir dossier du mois de janvier 2014) voient leur C.A. augmenter de 1,7 %, soit plus que celui des PME (+ 0,3 %), et presque comparable à celui des grandes entreprises (+ 1,9 %).

Magazine Entreprendre.

Publié dans Revue de presse

Partager cet article
Repost0

Carmat (suite)

Publié le par Jacques SAMELA.

Pour faire suite au sujet consacré à l'entreprise Carmat (janvier 2014), le patient de 76 ans qui a reçu la prothèse cardiaque révolutionnaire, se trouve, deux mois après dans un état satisfaisant. Il s'alimente normalement, et ne nécessite plus d'assistance respiratoire continue. Sa bioprothèse fonctionne normalement, et le patient n'à pas eu à prendre de traitement anticoagulant. Longue vie à ce précurseur.

Jacques Samela

Partager cet article
Repost0

Arianespace, à la croisée des chemins

Publié le par Jacques SAMELA.

Nouveau succès pour Arianespace (www.arianespace.com).

En effet, le 06 février dernier, la fusée Ariane 5 a placée en orbite deux nouveaux satellites. Un pour l’opérateur mondial de satellites ABS (www.absatellite.net), ABS-2, et un autre pour les besoins de sécurité intérieure de la France et de l’Italie, Athena-Fidus. Le prochain lancement est déjà prévu pour le 07 mars.

C’est également le 250ème lancement et le 58ème d’affilée pour Arianespace.

Fondée en 1980 après l’échec d’un programme appelé « Europa » (7 lancements, 7 échecs en 1972), Arianespace est une société française chargée de commercialiser et d’exploiter des systèmes de lancement spatiaux, développés par l’Agence spatiale européenne (ESA), elle-même créée en 1975.

Le premier vol estampillé Arianespace eu lieu le 23 mai 1984, mais dès 1978, un premier lancement est effectué par le biais du lanceur Ariane, pour le compte du premier opérateur de satellite mondial de l’époque, Intelsat (www.intelsat.com). Par-contre, l’opérateur s’appelait à l’époque Transpace, mais l’appellation fut vite abandonnée, en raison de l’existence d’une société américaine du même nom.

Aujourd’hui, Arianespace, avec + de 60 % du marché mondial, 18 contrats englobant les lanceurs que sont Ariane 5, Vega pour l’Italie, et Soyouz pour la Russie (jusqu’en 2016) représentant 1,4 milliards d’Euros de chiffre d’affaires, et un carnet de commande atteignant le niveau record de 4,3 milliards pour 2013, s’est vraiment imposé comme le numéro un du transport spatial, et permet à l’Europe aujourd’hui un accès indépendant à l’espace.

Cependant, ne souhaitant pas rester immobile, car soucieux de répondre à une concurrence nouvelle de pays comme l’Inde, la Chine, voire ancienne mais revigorée comme celle des Etats-Unis avec le programme Space X, Arianespace se devra avec le successeur de l’actuel lanceur, Ariane 6, prévu à l’horizon 2020-2022, d'allier une baisse des coûts de production, avec une politique de prix plus agressive, tout en maintenant un degré de technicité et de fiabilité, acquis tout au long de ces années de succès.

Et qui mieux que Kourou en Guyane pour répondre également à cette concurrence très active ?

Premier port spatial mondial, il peut accueillir une large gamme de lanceurs, et ce à n’importe quel moment de l’année, car situé à proximité de l’équateur, il est dépourvu de tout risque de cyclones.

Sans oublier également la volonté des européens pour maintenir cette avance, car en ces temps de crise et donc de vaches maigres, il est je crois malgré tout primordial de continuer le travail accompli, car en plus de garder cette indépendance, c’est également d’entreprises et d’emplois dont on parle, d’où l’idée, après avoir doté l’Europe spatiale de 10 milliards d’Euros, d’organiser cette filière afin qu’elle puisse répondre aux attentes futures, car aujourd’hui, elle est encore trop éparpillée en Europe.

Jacques Samela

Pour plus d’informations :

. ec.europa.eu/enterprise/policies/space/documents/esp_fr.htm

. fr.wikipedia.org/wiki/Programme_spatial_européen

. fr.wikipedia.org/wiki/arianespace

. www.esa.int

Photo prise par mes soins durant le Salon du Bourget 2013.

Photo prise par mes soins durant le Salon du Bourget 2013.

Partager cet article
Repost0

Agenda / Mars 2014

Publié le par Jacques SAMELA.

Du 11 au 13 mars 2014.

. Jec Composites Show 2014 (www.jeccomposites.com)

Pour plus d'information sur le secteur, lire le dossier du 06/03/13.

Du 11 au 14 mars 2014.

. MIPIM (www.mipim.com) . Le salon des acteurs de l'immobilier professionnel.

Du 17 au 20 mars 2014.

. Séminaire de prospective scientifique 2014 (www.cnes.fr)

Du 18 au 20 mars 2014.

. Innorobo (www.innorobo.com)

Pour plus d'informations sur le secteur, lire le dossier du 03/04/13.

. Intersol 2014 (www.intersol.fr)

Du 19 au 20 mars 2014.

. Machine to Machine (www.salons-solutions-electronique.fr)

. Microwave & RF (www.microwave-rf.com)

. Analyse Industrielle (www.analyse-industrielle.fr)

. ITMEETINGS (www.it-meeting.fr)

Du 25 au 27 mars 2014.

. RIST (www.rist.org)

Du 26 au 27 mars 2014.

. Documation (www.documation.fr)

Le 28 mars 2014.

. Conférence sur la vision industrielle du lin technique en France (www.fimalin.com)

Du 31 mars au 03 avril 2014.

. Alg'n'Chem 2014 (www.ffc-asso.fr/algnchem)

. Industrie Paris 2014 (www.industrie-expo.com)

Partager cet article
Repost0

En bref

Publié le par Jacques SAMELA

Livres :

. Et si le soleil se levait à nouveau sur l'Europe ? sous la direction de Jean-Hervé Lorenzi et Christian de Boissieu. Le cercle des économistes. Editions Fayard.

. La France doit agir de Jean-Louis Beffa. Editions du Seuil.

En bref
En bref
Partager cet article
Repost0

La France, première destination mondiale

Publié le par Jacques SAMELA.

Pour la deuxième année consécutive, La France reste leader sur le marché international du ski. En effet, avec une hausse de fréquentation de 5 %, dû certainement à l’exceptionnel enneigement de l’année dernière, et 57,9 millions de journées skieur vendues, le domaine français, première surface skiable en Europe avec 118 000 hectares, conserve donc sa première place devant les Etats-Unis (56,9 millions) et l’Autriche (54,2 millions), ses principaux concurrents. Rappelons également que l’espace montagnard français représente lui 20 % du territoire.

Alors, bien qu’elle soit importante, la neige ne fait pas tout. En effet, il faut rappeler que la France dispose d’une infrastructure unique avec plus de 350 stations (8,9 % des capacités mondiales) réparties sur l’ensemble de ses six massifs montagneux, où l’on peut distinguer trois groupes bien distinctes que sont les grandes stations d’altitudes, garantes d’un enneigement continu et de qualité, les stations moyennes et petites, où la qualité des paysages naturels et la convivialité représentent un atout formidable, et les stations dites de proximités, favorites de la part d’une clientèle régionale et familiale.

Ensuite, avec un parc de remontées mécaniques, entretenu et renouvelé chaque année (300 millions d’investissement), plaçant la France au 1er rang mondial avec 18 % de l’offre totale, le prix au forfait le moins cher du monde, une accessibilité des sites, et enfin, une qualité de l’offre reconnue de par le monde, cela permet justement à notre pays de tenir son rang avec 10 millions de visiteurs et 7 millions de pratiquants, et ce depuis de nombreuses années.

Cependant, avec une concurrence en embuscade, la France se doit aujourd’hui de renforcer encore plus l’attractivité de ses domaines skiables, en privilégiant notamment la rénovation de son parc immobilier vieillissant, mais aussi en élaborant de nouveaux aménagements de pistes ciblés, en créant de nouvelles disciplines, ou encore en proposant de nouveaux engins de glisse, afin de répondre aux attentes d’une clientèle française (70 %) et européenne de plus en plus exigeante, mais aussi, d’une clientèle nouvelle, avide de sensations et de découvertes, provenant en grande partie de ces pays que l’on dits émergents (Brésil, Singapour, Chine), ou encore d’Israël, ce qui pour la balance commerciale n’est pas négligeable, quand on sait que deux millions de skieurs étrangers viennent chaque année sur nos pistes.

Et pour continuer sur ce registre économique, le chiffre d’affaires global du secteur est estimé en moyenne à 7 milliards d’Euros annuel, soit près de 18 % de l’économie du tourisme français, et le nombre d’emploi générés en hiver est supérieur à 100 000, dont 18 000 pour la seule activité des domaines skiables, d’où l’importance des investissements futurs comme l’a rappelé le DSF (domaines skiables de France), le syndicat professionnel qui fédère près de 230 opérateurs de remontées mécaniques en France, dans le cadre de son congrès annuel en indiquant qu’avec 250 millions prévus en 2013, contre 415 millions en Autriche et 324 millions en Suisse, le positionnement actuel de la France risquait de changer dans les années à venir. Au vu du potentiel, cela serait vraiment dommage, donc attention à ne pas manquer ces prochains rendez-vous.

Pour plus d’informations :

. www.cluster-montagne.com

. www.france-montagnes.com

. www.domaines-skiables.fr

Partager cet article
Repost0