Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Malgré ce que certains disent

Publié le par Jacques SAMELA.

Sur une période donnée (1994-2008), lorsque le taux de migration (nombre de migrants rapporté à la population totale) augmentait de 1 %, le PIB par habitant augmentait lui d'environ 5 € par personne et par an, ce qui donnait pour la France un gain de 300 millions d'Euros. Et en ce qui concerne l'impact de l'immigration sur les comptes sociaux, en 2005, elle était positive à hauteur de 3,9 milliards d'Euros. En effet, moins qualifiés et plus exposés aux aléas de la conjoncture, les migrants contribuent effectivement moins que les autochtones aux régimes sociaux durant leur vie active, mais par-contre, à la retraite, ils coûtent moins, ce qui rend justement le solde positif.

Sources :

. Enjeux Les Echos / Avril 2013.

Partager cet article
Repost0

Eurotunnel, happy anniversaire

Publié le par Jacques SAMELA.

Inauguré le 06 mai 1995 à Coquelles (Pas de Calais) par le président français de l’époque, François Mitterrand, et la reine d’Angleterre d’hier et d’aujourd’hui, Elizabeth II, le tunnel sous la manche, d’une longueur d’environ 50 km dont 37 sous la mer, est devenu en 20 ans un maillon incontournable de la mobilité européenne.

En effet, depuis sa mise en fonction, ce sont près de 320 millions de voyageurs qui l’ont emprunté.

Et pourtant, ce n’était pas gagné d’avance.

Imaginé dès l’antiquité, les premiers calculs réalistes pour la construction d’un tunnel remontent à Napoléon 1er en 1802, et étaient le fait d’un ingénieur français du nom d’Albert Mathieu-Favier. Seulement, avec le retour de la guerre entre la France et l’Angleterre, l’idée est purement et simplement abandonnée. Elle reviendra avec les débuts du chemin de fer, et un projet finalisé en 1850 par cette fois-ci Aimé Thomé de Gamond, ressemblant fort à l’actuel, avec deux galeries parallèles pour la circulation, et une troisième pour le service. Les travaux commencèrent en 1880, financé par la famille Rothschild, et furent placé sous les auspices de Napoléon III et du prince Albert, époux de la reine Victoria. Mais, en raison d’un avis négatif de l’amirauté anglaise et du ministère du commerce, car jugé dangereux pour l’intégrité du pays, les travaux furent arrêtés. Ils ne reprirent que soixante-dix ans plus tard. L’argument stratégique fut quant à lui levé en 1955.

Le projet est donc relancé dans les années 60 sous l’égide cette fois-ci du groupe Suez, et on recommence à creuser car les galeries précédentes furent murées. Seulement voilà, le choc pétrolier de 1973 passant par-là, les travaux furent à nouveaux arrêtés. C’est donc durant les règnes assez longs de François Mitterrand et de Margareth Thatcher, premier ministre de l’époque, que le projet, maintes fois stoppé, fut de nouveau mis sur de bons rails.

Le chantier, enfin lancé, durera 6 ans et demi, et coûtera plus de 100 milliards de francs de l’époque (15 milliards d’Euros). Soucieux de ne pas débourser l’argent des contribuables britanniques, le gouvernement de sa majesté imposa un financement totalement privé, ce qui aura pour effet de porter la dette du nouvel ensemble à 9 milliards d’Euros, car les prévisions, concernant le trafic futur, se révélèrent erronées. Et, les 750 000 petits porteurs, principalement français, en furent de leurs poches, car les premiers dividendes n’arrivèrent qu’en 2009. Il faudra aussi attendre 2011 pour que l’entreprise soit enfin bénéficiaire, et que Jacques Gournon, son président actuel, renégocie la dette avec près de 90 créanciers.

Aujourd’hui, outre les millions de voyageurs, ce sont près de 65 millions de véhicules qui se sont engouffrés dans le plus long tunnel sous-marin au monde, et en 2013, avec plus de 20 millions de voyageurs, Eurotunnel a franchi pour la 1ère fois le seuil du milliard d’Euros de chiffre d’affaires.

Donc, cet anniversaire arrive à point nommé, où après la restructuration définitive de sa dette, Eurotunnel est devenu aujourd’hui une entreprise viable et rentable puisque les actionnaires actuels voient régulièrement croître leurs dividendes (+ 25 % cette année, et + 50 % l’an passé). Son président disant même que Eurotunnel (www.eurotunnel.com) est désormais une entreprise normale.

Normal également aujourd’hui de prendre l’Eurostar pour aller travailler à Londres tout en habitant à paris. En effet, à 2 h 15 de la capitale française, Londres est presque devenue une excroissance de la banlieue parisienne. Pour les anglais par-contre, c’est plutôt pour leurs loisirs qu’ils franchissent la Manche, flâner dans les rues de Paris, skier dans les Alpes ou bronzer sur la côte méditerranée. On dit même qu’une génération Eurostar est née.

Toutefois, il serait judicieux de ne pas oublier l’importance économique. En effet, avec une large part des marchandises importés en Grande-Bretagne par des camions embarqués sur le « shuttle », l’un des rares succès dans le monde du ferroutage, la création il y a quelques années d’une filiale dédiée au fret ferroviaire, Europorte (www.europorte.com), dont le chiffre d’affaires a atteint cette année 240 millions d’Euros, permettra à Eurotunnel de se diversifier, et de voir enfin un avenir radieux au bout du tunnel.

Quant à savoir si l’Angleterre est toujours une île à part entière, il faudra certainement attendre plusieurs années, car demander à nos meilleurs ennemis mais néanmoins amis, d’abandonner leur côté insulaire, garant pour eux de sécurité, et trait plus que dominant de leur caractère , cela paraît aujourd’hui encore difficile. On verra. Rendez-vous pour le 30ème anniversaire.

Jacques Samela

Sources :

. Enjeux Les Echos / Mai 2014.

. Les Echos du 06 mai 2014.

. Le Figaro du 06 mai 2014.

Eurotunnel, happy anniversaire
Eurotunnel, happy anniversaire
Eurotunnel, happy anniversaire
Eurotunnel, happy anniversaire
Eurotunnel, happy anniversaire
Eurotunnel, happy anniversaire
Eurotunnel, happy anniversaire

Publié dans L'entreprise du mois

Partager cet article
Repost0

En bref

Publié le par Jacques SAMELA.

Livres :

. Iconomie de Michel Volle.

. Un voyage en Allemagne de François Roche.

. La France dans le monde qui vient de Jean Viard.

. Le capital au XXI siècle de Thomas Piketty.

Autres :

. Magazine "Made in France" (www.compublics.com)

. Expo monumentale "Art Robotique" / Porte de la villette / 08/04/14 au 04/01/15 /.

. Les Mardis de l'innovation (www.mardis-innovation.com).

En bref
En bref
En bref
En bref
En bref
En bref

Publié dans En bref

Partager cet article
Repost0

Rien n'est perdu

Publié le par Jacques SAMELA.

D'après l'étude annuelle de l'institut américain Pew Research Center (www.pewresearch.org), la France est le pays où la popularité de l'Union européenne s'est le plus regonflée cette année. En effet, 54 % des français en ont une opinion favorable, contre 41 % l'année dernière.

Ils ont même repris confiance en leur avenir économique, avec seulement 48 % qui pensent que l'économie va encore empirer cette année, alors qu'ils étaient 61 % l'an dernier.

Et ce sont surtout les jeunes français qui ont une opinion favorable de l'UE cette année, avec 63 % des 18-29 ans, contre 47 % l'an dernier.

Partager cet article
Repost0

Recyclage

Publié le par Jacques SAMELA.

L'industrie papetière est aujourd'hui la 1ère industrie de recyclage en France, avec plus de 70 % des papiers consommés réutilisés.

Partager cet article
Repost0

L'avion électrique, une réalité française

Publié le par Jacques SAMELA.

En effet, le groupe Airbus, concepteur du projet, vient de présenter l'E-Fan. Avion biplace, il est dédié à la formation, vole à l'aide de ses seules batteries, et à une autonomie de moins d'une heure. Une usine de 1 000 mètres carrés environ verra le jour près de l'aéroport de Bordeaux-Mérignac, et devrait produire ses premiers appareils fin 2017, soit 50 à 70 par an.

Partager cet article
Repost0

L'attractivité de la France

Publié le par Jacques SAMELA.

Si le sujet vous intéresse, je vous invite à lire l'article vu dans le quotidien Libération du mercredi 07 mai, qui démontre que tout n'est pas si noir sur la planète France.

www.liberation.fr

Edition N° 10255

Partager cet article
Repost0

Intouchable Intouchables ?

Publié le par Jacques SAMELA.

Certainement, et pour pas mal de temps encore. En effet, après les 19 millions d'entrées en France, le film des réalisateurs Olivier Nakache et Eric Toledano, a fait près de 32 millions d'entrées à l'étranger dans plus de 60 pays. Et, à partir d'un montage financier de 9,3 millions d'Euros pour initier le tournage du film, il en a rapporté près de 220 millions d'Euros de recettes en salles à l'international, soit un record pour un film non anglophone. 1,58 million de dvd ont été également vendu dans le monde.

Sources : Unifrance, Quad.

Partager cet article
Repost0

La France, sa place aujourd'hui

Publié le par Jacques SAMELA.

La France a-t-elle encore son mot à dire ?

Oui, et ce malgré les campagnes récurrentes de « french bashing », les informations négatives (délocalisations, plans sociaux) au détriment de celles plus positives (voir mes revues de presse), parce que jugées moins vendeuses, mais dont la conséquence aujourd’hui est un manque évident de confiance d’une partie de nos compatriotes sur les capacités de la France à rebondir et à relever le défi d’une mondialisation qui fait peur, car synonyme pour eux de déclassement.

Considérée aujourd’hui comme une puissance moyenne à vocation mondiale, elle n’est pour autant pas dépassée, au contraire. En effet, et même si il est vrai que son image parait brouillée, en raison notamment de ses problèmes actuels (chômage, dette), confortant malheureusement les pessimistes de tous poils sur un certain déclin du pays, qui soit dit en passant n’est pas nouveau, son rayonnement actuel est loin d’être négligeable, car en dehors des pays anglo-saxons, toujours à l’affut des faiblesses françaises, le reste du monde, en particulier les pays que l’on nomme encore aujourd’hui émergents, sont plutôt enthousiastes à son encontre, faisant crédit de ses compétences technologiques, d’un certain esprit d’entreprendre et d’innover, et d’un « je ne sais quoi de français » toujours présent pour eux. Moins pour les français apparemment.

Et pourtant, avec un PIB de plus de 2 000 milliards d’Euros, La France se place encore aujourd’hui au 5ème rang économique mondial, et au 2ème rang européen derrière l’Allemagne, grâce notamment à des secteurs d’activités forts comme l’aéronautique, le spatial, l’agro-alimentaire, la santé, l’énergie, la gastronomie, la mode ou le luxe, sans oublier pour autant les nouvelles technologies comme internet, où justement elle est leader en Europe, avec Paris comme deuxième capitale mondiale.

Egalement 1ère puissance agricole en Europe, elle est encore aujourd’hui un acteur clé de l’Union Européenne avec un positionnement très central, bénéficiant d’infrastructures de bon niveaux, d’une natalité forte, ainsi que d’un niveau d’éducation et de formation élevés et appréciés, synonyme d’une attractivité naturelle et intéressante pour l’avenir.

Et, au-delà de l’aspect économique, n’oublions pas que la France est également présente à l’échelle mondiale en raison de son poids historique, son rôle stratégique, diplomatique et politique. Membre permanent de l’ONU, elle participe à toutes les organisations internationales gouvernant le monde, ainsi qu’à la gestion des affaires économiques, militaires, sans oublier l’aide aux pays en difficultés ou en voie de développement.

Sans négliger également le rayonnement de la culture française, reconnue de par le monde pour son histoire, sa littérature, son cinéma, ses arts, de la table ou non, faisant de la France le 1er pays touristique dans le monde avec près de 60 millions de touristes chaque année, et bien évidemment la langue française, parlé par près de 300 millions de personnes, ce qu’on appelle la francophonie, et dont le nombre devrait atteindre les 700 millions en 2050, faisant de cette langue la troisième derrière l’anglais et le mandarin.

Donc, non la France n’est pas un pays en déclin, elle est plutôt à la croisée de chemins, qui la porteront à nouveau vers le devant de la scène comme durant ce que l’on a appelé les 30 glorieuses, car à bien y regarder, et au-delà d’une volonté politique, je pense et je l’espère, que les champions de demain seront français, et que peut-être, nos « amis » anglais notamment, se demanderont comment ce pays fait-il pour rebondir à chaque fois, alors que les prédictions (les leurs et quelques- unes françaises également) étaient plutôt mauvaises, voire sombres.

Jacques Samela

Sources :

. Actualité en France (Direction de la communication et de la presse du Ministère des affaires étrangères) N°19 / Mai 2013.

. Télérama n° 3333 du 27/11/13.

. Le Nouvel Economiste n° 1707 du 28/03/14.

A lire :

. Atlas de l’influence française au XXI siècle de Michel Foucher. Ed. Institut français / Robert Laffont.

. La France dans le monde. Ed. La documentation française.

. L’action culturelle et de coopération de la France à l’étranger : Un réseau, des hommes de Daniel Haize. Ed. L’harmattan.

. Cap sur l’avenir : A contre-courant, les raisons d’être optimistes de Christian Buchet. Ed. Du moment.

. Le rebond économique de la France de Vincent Lorphelin. Ed. Pearson.

La France, sa place aujourd'hui
La France, sa place aujourd'hui
La France, sa place aujourd'hui
La France, sa place aujourd'hui
La France, sa place aujourd'hui

Publié dans Les dossiers

Partager cet article
Repost0

Export

Publié le par Jacques SAMELA.

91 % des entreprises françaises présentes à l'international exportent en Europe, 57 % en Afrique du Nord, et 44 % au Moyen-Orient.

Partager cet article
Repost0