Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le dossier du mois : Oséo.

Publié le par Jacques SAMELA.

Etablissement public français (EPIC), à fonctionnement privé, placé sous la tutelle commune du Ministère de l'Economie, des Finances et de l'Industrie, et du Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche, sans équivalent en Europe, et considéré comme le bras armé de l'Etat en matière de financement de l'innovation et de la croissance des PME, Oséo (www.oseo.fr) est né en 2005 du rapprochement de l'Anvar (Agence nationale de valorisation de la recherche), de la BDPME (Banque du développement des PME) et de sa filiale Sofaris (Société française de garantie des financements des PME), et, est noté triple A par Moodys (www.modys.com) depuis 2011.

Présent sur l'ensemble du territoire avec 37 agences, s'appuyant sur un réseau de 1 700 collaborateurs, et agissant en partenariat avec les collectivités locales et les acteurs privés, sa mission principale est de financer et d'accompagner les PME dans les phases cruciales de leur évolution comme l'innovation, la croissance, le développement international, et la création/reprise.

Quant à sont action, elle s'articule autour de trois métiers complémentaires que sont :

. le soutien à l'innovation,

. la garantie des financements bancaires et des interventions des organismes de fonds propres,

. le financement des investissements et du cycle d'exploitation aux côtés des établissements bancaires.

Ce qui, pour l'année 2011, lui a permis de financer plus de 84 000 entreprises, leur permettant d'obtenir 31 milliards d'Euros de financements publics et privés, alors qu'en 2010, 80 000 entreprises avaient obtenues 29 milliards d'Euros.

Et justement, depuis 2010, afin de compléter ses prestations, Oséo a créé la communauté Oséo Excellence, composé de 2 000 membres, avec comme objectif principal de renforcer la compétitivité française, et de faire émerger un plus grand nombre d'entreprises de taille intermédiaire, dont la plupart appartiennent aux secteurs de l'industrie et des services, et représentent un chiffre d'affaires de plus de 46 milliards d'Euros, 7 600 brevets déposés et près de 315 000 salariés.

A l'avenir, proche, Oséo, fera parti de la future BPI (Banque Publique d'Investissement) aux côtés du FSI (Fond Stratégique d'Investissement) et de CDC Entreprises (www.cdcentreprises.fr), et avec comme partenaires centraux les régions.

Partager cet article
Repost0

L'entreprise du mois : ActivNetworks.

Publié le par Jacques SAMELA.

L'entreprise du mois  : ActivNetworks.

Créé en 2004, la société ActivNetworks (www.activnetworks.com) est spécialisée dans l'accélération des flux internet, et , est la créatrice de la technologie " Boost-Edge* " (après cinq ans de recherche), qui est un équipement réseau conçu pour accélérer les temps de réponse web en réduisant et en optimisant les flux de données, et dont le groupe Bouygues Telecom utilise aujourd'hui sur l'ensemble de son réseau pour en optimiser le flux 3G.

Situé à Paris et à San Francisco, plus particulièrement à la Silicon Valley, cette start-up d'une vingtaine de salariés réalise aujourd'hui 1/4 de son C.A. à l'international, tout en réinvestissant 27 % de son chiffre d'affaires global en R & D chaque année.

Reconnue par Gartner (www.gartner.com) comme un acteur visionnaire sur le marché des Applications delivery Controllers (Soft Adavanced ADC), labellisée PM'UP par la Région Ile de France, et membre d'Oséo Excellence (voir le dossier du mois), elle a été proclamée lauréate du Prix Red herring Global 100 (www.redherring.com) en 2011, en tant que société technologique la plus innovante d'Amérique du Nord, d'Europe et d'Asie.

Et, avec l'expansion du marché des Smartphones, considéré comme un segment de marché porteur, ainsi que la possibilité d'adapter l'optimisation aux flux vidéos, l'avenir pour cette société s'annonce assez florissant pour ne pas rejoindre le cimetière des génies brillants, et continuer à répondre aux besoins de ses clients français ou internationaux comme Alstom, Lafarge, Sodexo, Pernod Ricard, l'américain AT&T, sans oublier Bouygues telecom (déjà cité plus haut), dixit son président Serge Cuesta (voir photo ci-dessous).

* Application qui accélère les temps de réponse, permet d'économiser de la bande passante et de sécuriser les applications web. Elle permet également d'optimiser les réseaux mobiles 2G/3G des opérateurs télécoms.

Partager cet article
Repost0

Revue de presse / Janvier 2013.

Publié le par Jacques Samela.

ATR (www.atraircraft.com), le constructeur franco-italien d'avions régionaux, engrange 83 nouvelles commandes en un mois, et ce pour un montant de 2,2 milliards de dollars. Cela va conforter sa place de numéro un mondial sur le marché des turbopropulseurs de 50 à 74 sièges. Et depuis sa création, en 1981, l'avionneur a vendu plus de 1 200 avions.

La Tribune du 03/01/13.

Esther Duflo, économiste française, diplomée de l'Ecole normale supérieure de Paris et du MIT (www.mit.edu), spécialiste mondiale de la pauvreté, va conseiller Barack Obama sur les questions de développement économique. Elle a reçu en 201O la médaille John Bates Clark, dont nombre de récipendiares sont devenus par la suite prix Nobel d'économie, elle a fait l'objet d'un portrait de 10 pages dans le " New Yorker ", dédié aux innovateurs de notre temps, et le " Time " l'a fait figurer sur la liste des 100 personnes les plus influentes au monde en 2011.

Les Echos du 07/01/13.

Airbus a obtenu un contrat de 1,8 milliards de dollars auprès de la compagnie Hawaiian Airlines pour la vente de 16 A320 Neo, et l'option de 9 appareils supplémentaires pour 2,8 milliards.

Start West (www.start-west.com), manifestation régionale et lieu de rencontre entre les apporteurs de projets à la recherche de fonds et les investisseurs a aidé en dix ans 80 start-up à lever 220 millions d'Euros pour financer leur développement. La prochaine édition se déroulera à rennes le 04 avril prochain.

Airbus est sorti vainqueur de l'appel d'offre des avions ravitailleurs de New delhi (Inde). le marché porte sur 6 appareils A 330 en version dite MRTT (Multi role tanker transport). Le marché est évalué à plus de 1 milliards de dollars.

Les Echos du 08/01/13.

Janod (www.janod.com) du groupe Juratoy, exporte ses jouets en bois en chine. Ses établis en bois et ses puzzles en carton ont séduits les riches chinois, très attachés à tout ce qui est éducatif. Et, après l'Asie, l'amérique est un autre objectif, avec l'ouverture d'une filiale début 2012.

Le Figaro du 08/01/13.

En novembre 2012, la production manufacturière a progressé de 0,2 % voire même de 0,5 % en intégrant les industries extractives, l'energie et l'eau selon l'Insee (www.insee.fr).

Les Echos du 11-12/01/13.

SGS France (www.sgsgroup.fr) prévoit 400 recrutements en 2013, dont 260 CDI.

Le Figaro du 14/01/13.

Selon le baromètre annuel de Capital Finance (www.capitalfinance.leschos.fr), lettre hebdomadaire du groupe de presse Les Echos, les investisseurs ont débloqués en 2012 une enveloppe globale de 687,5 millions d'Euros pour soutenir 188 entreprises innovantes. Les mises des capital-risqueurs ont donc bondi l'an dernier de 28,5 %.

Le groupe Colas (www.colas.com), par le biais de sa filiale britannique Colas Ltd a emporté le marché de la rénovation et de l'entretien du centre de Londres, d'une durée de 8 ans à partir du 01 avril 2013, le contrat est estimé à 520 millions d'Euros, dont 40 % pour la filiale, impliquée dans un groupement d'entreprises.

Suez Environnement remporte un contrat géant de 850 Millions d'Euros en Pologne, portant sur la construction d'un incinérateur à Poznan et l'exploitation de ce site pendant 25 ans avec comme mission principale d'assurer la valorisation énergétique de déchets pour alimenter en vapeur le réseau de chaleur de la ville en question.

Les Echos du 15/01/13.

Partager cet article
Repost0

Agenda.

Publié le par Jacques Samela.

22/01/13 :

Colloque sur l'intelligence au service des pôles et des clusters.

Organisé par Aerial (www.aerial-group.com) et France Clusters(www.franceclusters.fr).

29/01/13 au 31/01/13 :

Salon Sepem Industries (Salon des services, Equipements, Process et Maintenance) à Douai.

www.sepem-industries.com

30/01/13 au 31/01/13 :

Aero'nov Connection (les journées d'affaires technologiques des industries Aéronautique & Spatiale) à Versailles.

www.aeronov-connection.com

Salon Solutions Traçabilité au Cnit Paris La Défense.

www.solutions-tracabilite.fr

31/01/13 :

Convention d'affaires " Normandinnov " à Rouen.

www.normandinnov.com

Partager cet article
Repost0

Le dossier du mois : Les pôles de compétitivité.

Publié le par Jacques Samela.

Créés en 2005, après un appel à projets du gouvernement de l'époque, les pôles de compétitivité (www.competitivite.gouv.fr) sont devenus aujourd'hui de véritables "usines à projets".

Mais, qu'est-ce qu'un pôle de compétitivité ?

Imaginés à l'époque (pas si lointaine) pour accélérer la croissance de l'économie française et de ses entreprises par l'innovation, ils rassemblent aujourd'hui des acteurs (entreprises petites et grandes, laboratoires de recherche, établissements de formation, collectivités) d'un même territoire, dont le but est de favoriser le développement de projets collaboratifs particulièrement innovants, de développer la croissance et l'emploi sur des marchés porteur en structurant et animant notamment des filières régionales dont le résultat est l'amélioration de l'attractivité de la France, grâce notament à une visibilité internationale renforcée.

Au nombre de 71, ils ont permis depuis le dépôt de 977 brevets, la création de 93 start-up, la mise en place de 3 748 projets labellisés et de 2 500 innovations.

Et, au vu de la deuxième évaluation des pôles de compétitivité confié au consortium Bearing - Erdyn - Technopolis ITD, et piloté par la Dgcis (www.dgcis.redressement-productif.gouv.fr) et la datar (www.datar.gouv.fr), le constat est plus que positif, avec notamment comme recommandation principale de reconduire la politique des pôles de compétitivité, devenus des communautés d'échanges dédiés à l'innovation, et dont l'efficacité de leurs actions est mise en évidence, la majorité des entreprises membres déclarant même avoir augmenté leurs investissements en R & D depuis leur adhésion, leur chiffre d'affaires, ainsi que leur capacité à exporter. Et près de 66 % de ces mêmes entreprises affirment également avoir créé des emplois et + de 80 % en avoir maintenu.

Je rappelle que la première évaluation en 2008 avait conclu au dynamisme des structures naissantes et à la mobilisation prometteuses des entreprises, même si des choses sont à revoir aujourd'hui, comme justement le positionnement de cette politique dans la stratégie actuelle de l'Etat, la consolidation par ses acteurs (l'Etat, les collectivités) du FUI (fond unique interministériel d'aide à la R & D), afin d'assurer une plus grande robustesse financière à ces structures, car, avec un tarissement de la manne publique (256 millions d'Euros en 2008, 149 millions d'Euros en 2011), le nombre de projets financés est justement passé de 222 à 156, d'ou l'idée à l'avenir que les pôles se devront de développer des revenus d'origine privé pour palier aux manques de financement de l'Etat.

Et, qui sont ces pôles de compétitivité ?

Tout d'abord, ils sont classifiés en trois catégories. Il y a les pôles mondiaux comme Aerospace Valley, Finance Innovation, Lyonbiopole, Medicen, Minalogic, SCS et Systematic, ensuite, les pôles à vocation mondiale comme I-Trans, Cap Digital, IAR, Axelera ou encore Mov'eo, et pour finir, les plus nombreux, les pôles nationaux comme Advancity, Plastipolis, Elopsys, Astech, etc...

Et sur l'ensemble de ces 71 pôles, 20 sont jugés très performants, 35 performants, et 16 moins performants.

Donc, au final, le résultat est plutôt positif, même si certains, notamment les 16 moins performants doivent revoir leur copie, et démontrer que leurs difficultés actuelles ne sont que passagères, car comme durant la précédente évaluation, six sur treize s'étaient vu retirer leur label.

Quant aux autres, les premiers de la classe, le 15ème appel à projets collaboratifs de R & D, lancé en novembre dernier, leur permettra de mettre justement en évidence de nouveaux projets innovants, susceptibles d'être sélectionné dans la liste des projets publié en mars 2013. C'est donc en cours d'évaluation, et je reviendrai sur le sujet pour rendre compte des résultats. A bientôt.

Partager cet article
Repost0

L'entreprise du mois : Medtech.

Publié le par Jacques Samela.

Cette entreprise s'appelle donc Medtech (www.medtech.fr), elle a été créée en 2002 à Montpellier par Bertin Nahum, ingénieur diplômé de l'Insa (www.insa-france.fr) et titulaire d'un Master of science de l'Université de Coventry (GB), et son secteur de prédilection est la robotique médicale.

Donc, après avoir conçu son premier robot " Brigit " (chirurgie orthopédique), dont le portefeuille de brevets a été vendu en 2006 au leader mondial de la chirurgie orthopédique, le groupe Zimmer Inc (www.zimmer.com), il a élaboré depuis un nouveau robot du nom de " Rosa ", destiné à la neurochirurgie, et contribuant à la mise en oeuvre de traitements plus surs, plus efficaces et moins invasifs.

Et justement, grâce à sa capacité d'innovation, le président-fondateur est aujourd'hui classé au 4ème rang derrière des sommités comme steve Jobs, Mark Zukerberg et James Cameron dans le top 10 des entrepreneurs high-tech les plus révolutionnaires de la revue scientifique canadienne " Discovery Series ".

Cependant, malgré cette reconnaissance internationale plus qu'honorable, un C.A. en constante augmentation, notamment à l'export (60 % en 2012) avec trois marchés cibles que sont l'Amérique du nord, l'Asie et la péninsule Arabique, il peine à vendre ses technologies en France, car concurrencé par de grands groupes du secteur bien implantés auprès des CHU, peu enclins à prendre en considération cette pme française.

Gageons pourtant, et espérons qu'avec cette renommée désormais acquise, elle a fait également l'objet d'articles dans la presse nationale ainsi que d'apparitions télévisées, Medtech pourra demain s'immiscer parmi ces grands groupes et donc les concurrencer, afin de démontrer justement que ses spécificités innovantes, reconnues à l'international, car répondant à des besoins de plus en plus croissants, peuvent l'être également ici en France.

Partager cet article
Repost0

Revue de presse / Décembre 2012.

Publié le par Jacques Samela.

L'armateur et stockeur norvégien Odfjell (www.odfjell.com) investit entre 120 et 150 millions d'Euros au Havre pour la construction d'un terminal de vracs liquides chimiques.

Cela permettra au port du Havre (GPMH) de doubler son trafic de produits chimiques.

Les Echos du 04 décembre 2012.

La France décroche la troisième place de l'étude "Top 100 Global Innovators", publiée par le cabinet américain Thomson Reuters (www.thomsonreuters.com). Et avec 13 entreprises et organismes considérés comme faisant partie des 100 les plus innovants dans le monde, contre 11 l'année dernière, la France progresse alors que l'Europe dans son ensemble recule.

Voici ces acteurs : Alcatel-Lucent, Arkema, Eads, l'Oréal, Michelin, Saint-Gobain, Snecma, le Cea, le Cnrs, Ifp Energies Nouvelles, Renault, Thales et Valéo.

Le site de l'étude : www.top100innovators.com

Les Echos du 05 décembre 2012.

Le constructeur ferroviaire Alstom (www.alstom.com) a enregistré deux grosses commandes d'un coup. La première concerne la livraison de 3 600 voitures sur une période de 10 ans en Afrique du Sud, et ce pour un montant de 4,5 milliards d'Euros.

La deuxième concerne une commande de 70 trains régionaux pour l'Italie, et ce pour un montant de 440 millions d'Euros.

Les Echos du 06 décembre 2012.

Citelum (www.citelum.com) vient de remporter deux contrats à l'international.

Le premier concerne la ville de Phnom Penh au cambodge, pour la restructuration du service de la lumière urbaine -éclairage public, mise enlumière de la capitale, et ce d'une valeur de 100 millions de dollars pour une durée de 20 ans.

Le deuxième concerne la ville de Sunshine Coast en Australie, pour la gestion de l'éclairage public de la ville, et ce pour un montant de 45 millions de dollars australiens pour une durée de 15 ans.

Les echos du 11 décembre 2012.

La Ratp (www.ratp.fr) et Alstom (www.alstom.com) ont joué la carte de la coopération pour le tramway de la ville de casablanca au Maroc. Le constructeur a fourni 37 rames issues de sa gamme Citadis, et la régie s'occupera pendant 5 ans de l'exploitation et de la maintenance des 31 km de la ligne en question.

Les Echos du 13 décembre 2012.

Rtap Dev (www.ratpdev.com), filiale de la Ratp, a remporté un apple d'offres pour exploiter pendant 8 ans le réseau de la nouvelle ligne de tramway de Tucson au Texas (USA).

Le Figaro du 17 décembre 2012.

La plus grande usine au monde de dessalement d'eau de mer sera livrée fin décembre près de Melboune en Australie, et c'est un exploit français puisque c'est le groupe Suez Environnement (www.suez-environnement.fr) qui est à l'origine de cette construction.

Le Monde du 19 décembre 2012.

Bouygues (www.bouygues.com), en partenariat avec le groupe australien McMahon (www.macmahon.com.au), va construire d'ici 2015 un tunnel de 3,2 km à côté de Sidney (Australie) pour un contrat de 105 millions d'Euros.

Le Figaro du 19 décembre 2012.

76 000 emplois ont été créés par des entreprises détenuée par des fonds de capital-investissement en France en 2011. Le C.A. de ces entreprises apparait même en hausse de 9,1% contre 7,8 % en 2010, et quand aux effectifs des entreprises financées par des fonds de capital-risque, ils ont crus de 12,5 %.

Le Figaro du 21 décembre 2012.

7ème tir réussi d'Ariane 5 depuis le début de l'année. Le lanceur européen à mis sur orbite deux satellites detélécommunications, l'un militaire, l'autre civil.

Quand au futur lanceur Ariane 6, le développement industriel devrait débuter début janvier pour une mise en place en 2021. le programme devrait coûter 4 milliards d'euros.

Le Figaro du 21 décembre 2012.

Malgré la conjoncture mondiale difficile, en 10 ans, les implantations et investissements internationaux ont créés en france plus de 176 000 emploiss, selon Ernst & Young (www.ey.com).

Le Monde du 25 décembre 2012.

Suez Environnement (www.suez-environnement.fr) remporte un contrat de 195 millions d'Euros aux Etats-Unis pour le traitement de l'eau et l'assainissment de la ville de Bayonne (www.bayonnenj.org) dans le New jersey, et ce pour une période de 40 ans.

Les Echos du 27 décembre 2012.

Le groupe Vinci (www.vinci.com) vient de remporter le contrat de la privatisation des aéroports portugais, soit 10 aéroports.

Les Echos du 28/12/12.

La compagnie américaine Royal Caribbean International (www.royalcaribean.com), numéro deux mondial de la croisière, vient de commander la construction d'un des plus gros navire de croisière jamais réalisé aux chantiers STX (www.stxeurope.com) de Saint-Nazaire. Il sera livrable en 2016, et le groupe américain a posé une option sur un deuxième navire pour 2018.

Le Figaro du 28/12/12.

Partager cet article
Repost0

En Bref.

Publié le par Jacques Samela.

Livre : " La recherche et l'innovation en France ", sous la direction de Jacques Lesourne et denis Randet. Edition Odile Jacob. 480 pages. 27,90 €. Pas lu.

Croissance : Léger rebond de la croissance française à 0,2 % au 3ème trimestre, annoncé par l'Insee.

R & D : Avec 2,24 % du PIB consacré à la R & D publique, la France demeure l'un des pays les plus actifs en Europe. Par-contre, les dépenses R & D des entreprises sont à la traine avec 1,4 %, alors qu'elles sont de 1,9 % en Allemagne, 2,3 % en Suède, ou encore de 2,7 % en Finlande.

Classement : Selon le magazine américain Forbes, dans le cadre de son classement des 100 entreprises mondiales les plus innovantes (2ème édition), la France se place en deuxième position avec neuf entreprises que sont Pernod-Ricard (15ème), Danone (25 ème), Essilor (28 ème), l'Oréal (34 ème), Dassault-Systèmes (40 ème), Technip (41 ème), LVMH (71 ème), Christian Dior (88 ème), et Air Liquide (96 ème). Les Etats-Unis se taillent la part du lion avec 43 entreprises dont Google (24 ème) et Apple (25 ème), suivi du Japon avec 8 entreprises, de l'Allemagne et de la Chine avec 6 entreprises, et de la Grande-Bretagne avec 4 entreprises.

Partager cet article
Repost0

EDITO.

Publié le par Jacques Samela.

Bonjour,

Je m'appelle Jacques Samela, et je crée pour la première fois un blog, à tendance plutôt économique (un de plus ?) et positive (enfin ?), et qui s'intitule " CompétitivitéInFrance ".

Alors, pourquoi ce blog me direz-vous, sachant que je ne suis ni un économiste émérite, ni un dirigeant d'entreprise, et encore moins un journaliste ?

Eh bien, en raisond'un constatsur le traitement de l'information économique en particulier, sous un jour souvent négatif. En effet, dans le cadre de mon activité proféssionnelle, j'ai l'occasion de lire la presse en général, mais surtout économique, avec presque à chaque fois la sensation qu'il n'y a que les pertes de marchés, délocalisations, plans sociaux ou chômage qui mènent la danse, et rarement, je dis bien rarement et pas jamais, ce qui relate ou démontre d'une certaine réussite française.

D'ou cette envie, ce désir même, de la dénicher partout (cette réussite) où elle se trouve, afin de la divulguer telle quelle, et donc de démontrer que non, rien n'est perdu, au contraire, et la compétitivité, c'est effectivement maintenant, et même tous les jours grâce à ces acteurs de terrain que sont les entreprises, les pôles de compétitivité, les clusters, etc...

Ensuite, dans le cadre de mes disponibiltés, et afin d'être le plus complet possible, je proposerai également à la lecture des rubriques récurrentes, des dossiers spéciaux ainsi que des interventions d'acteurs susceptibles d'apporter une plus-value à mes propos.

Je vous en souhaite donc une bonne lecture, de bonnes fêtes, et à bientôt.

Jacques Samela.

Partager cet article
Repost0