Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mai, juin, juillet 2022

Publié le par Jacques SAMELA.

Mai, juin, juillet 2022
Mai, juin, juillet 2022

MAI 2022

Du 03 au 05 mai 2022

. JEC World (www.jec-world.events.fr)

Le salon de l’industrie mondiale des composites.

 

Du 11 au 12 mai 2022

. Transrail Connection 2022 (www.transrail-connection.com)

Le rendez-vous international du ferroviaire et de la mobilité urbaine.

. Hyvolution (www.hyvolution-event.com)

L’événement hydrogène pour l’industrie, l’énergie et la mobilité.

 

Du 17 au 19 mai 2022

. SantExpo (www.santexpo.com)

Le grand rendez-vous de la santé.

 

Du 18 au 19 mai 2022

. Pharmapack, Drug Delivery & Packaging (www.phamapackeurope.com)

Le salon dédié à l’innovation dans l’industrie pharmaceutique.

. Learning Technologies France (www.learningtechnologiesfrance.com)

L’événement de référence européen  dans le domaine des technologies au service de la formation et de l’apprentissage.

 

JUIN 2022

Le 02 juin 2022

. Women For Future (www.women-for-future.fr)

Les nouvelles règles du jeu.

 

Du 03 au 06 juin 2022

. Naturally (www.salon-naturally.fr)

Le salon des tendances nature et bio.

 

Du 13 au 17 juin 2022

. Eurosatory (www.eurosatory.com)

Le plus grand salon international dédié à la défense et à la sécurité terrestres et aéro-terrestres.

 

Du 15 au 16 juin 2022

. IT Partners (www.itpartners.fr)

Le salon dédié au Channel IT, Télécoms et Audiovisuel.

 

 Du 15 au 18 juin 2022

. Viva Technology (www.vivatechnology.com)

L’événement du monde de la technologie et de l’économie numérique.

 

Du 29 au 30 juin 2022

. IoT World Paris (www.salon-iot-mtom.com)

Le salon dédié à l’industrie de l’objet connecté et du machine to machine.

. Cloud – Data - Center  - Infra (www.datacenter-cloud.com)

L’événement du Cloud et des Datacenters.

 

JUILLET 2022

Du 08 au 10 juillet 2022

. Les Rencontres Economiques d’Aix 2022 (www.lesrencontreseconomiques.fr)

Réussir les transformations du monde

 

 

 

 

 

Publié dans Agenda

Partager cet article
Repost0

Carmat (suite)

Publié le par Jacques SAMELA.

Carmat (suite)
Carmat (suite)
Vu et lu dans Les Echos du 01/02/22

Vu et lu dans Les Echos du 01/02/22

 

CARMAT LÈVE 40,5 MILLIONS D’EUROS

Carmat lève 40,5 millions d'euros - VIPress.net

Publié par Frédéric Fassot | 12 Avr 2022 | 

 

Le Français Carmat, concepteur et développeur du cœur artificiel total visant à offrir une alternative thérapeutique aux malades souffrant d’insuffisance cardiaque biventriculaire terminale, annonce le succès de sa levée de fonds pour un montant total brut de 40,5 millions d’euros, dont 36,5 millions d’euros auprès d’investisseurs spécialisés et stratégiques et 4,1 millions d’euros de particuliers.

https://vipress.net/wp-content/uploads/2022/04/Carmat-120422-300x163.jpg

La société prévoit d’utiliser les fonds levés pour assurer la continuité de ses activités et notamment pour accompagner le redémarrage de la production de son cœur artificiel Aeson, et assurer la reprise, prévue en octobre 2022, de ses implantations, tant dans le cadre commercial que celui de ses essais cliniques. Ces fonds, combinés aux ressources financières existantes de la société, doivent lui permettre de financer ses activités, selon son « business plan » actuel jusqu’en mars 2023.

« Les fonds levés vont nous permettre de nous concentrer sereinement, au cours des prochains mois, sur la reprise des implantations de notre cœur artificiel Aeson, prévue dès le mois d’octobre 2022. Nous nous rapprochons un peu plus de notre objectif de faire d’Aeson la première alternative à la transplantation cardiaque, et ainsi d’apporter une solution aux nombreux patients atteints d’insuffisance cardiaque biventriculaire terminale, qui se trouvent actuellement en situation d’impasse thérapeutique », souligne Stéphane Piat, directeur général de Carmat.

Cette levée, d’un montant total de 40,5 millions d’euros, a été réalisée par émission de 4 054 282 actions nouvelles ordinaires.

Carmat est une société Medtech française qui conçoit, produit et commercialise le cœur artificiel Aeson. Fondée en 2008, Carmat est implantée en région parisienne avec son siège social de Vélizy-Villacoublay et un site de production à Bois-d’Arcy. La société emploie plus de 200 personnes hautement spécialisées.

Vu et lu dans Les Echos du 13/04/22

Vu et lu dans Les Echos du 13/04/22

Partager cet article
Repost0

Criteo, Sigfox (suites)

Publié le par Jacques SAMELA.

Criteo, Sigfox (suites)
Criteo, Sigfox (suites)

Criteo et Inria annoncent un partenariat stratégique pour le développement d’une IA responsable

https://www.actuia.com/actualite/criteo-et-inria-annoncent-un-partenariat-strategique-pour-le-developpement-dune-ia-responsable/?mc_cid=cfbada29ff&mc_eid=ed2cb670a6

Le 1 avril 2022

 

Ce 31 mars, Criteo, entreprise technologique internationale qui fournit la première Commerce Media Platform au monde, a annoncé un partenariat de recherche de cinq ans entre le Criteo AI Lab et Inria (l’Institut national de recherche en sciences et technologies du numérique). Ce partenariat couvre l’ensemble des collaborations à venir entre Criteo et Inria sur l’intelligence artificielle (IA).

Fondée en 2005 par Jean-Baptiste Rudelle, Franck Le Ouay et Romain Nicolli, Criteo est une société spécialisée dans le retargeting (reciblage publicitaire, une technique de marketing en ligne permettant de cibler les visiteurs d’un site ou d’une page web. Elle a créé en juin 2018, le Criteo AI Lab, composé actuellement de 60 ingénieurs et 30 chercheurs, un centre d’excellence en recherche sur le deep learning et l’IA qui explore  l’impact à l’échelle mondial de l’IA sur la publicité et le commerce. Ses recherches sont publiées dans divers forums publics et il développe des outils open source.

Ce laboratoire vise à approfondir la recherche académique et industrielle. Ses équipes collaborent avec de prestigieuses institutions académiques publiques, comme le CNRS ou l’INRIA, créant ainsi des passerelles entre les secteurs privés et publics. En outre, Criteo finance des stages, des doctorats et des recherches postdoctorales pour préparer la prochaine génération de chercheurs.

Le partenariat Criteo AI lab et Inria

Criteo AI Lab et Inria partagent une vision commune : celle d’une recherche à la fois ouverte, au meilleur niveau académique, et ancrée dans des problématiques industrielles, afin de développer des outils de gestion éthique des données et les rendre accessibles à la communauté des chercheurs et aux entreprises.

Pour étudier l’impact de l’IA sur la conception de places de marchés transparentes et équitables, une équipe-projet commune, FAIRPLAY, dirigée par Vianney Perchet, chercheur principal à Criteo, chercheur au CREST et professeur à l’ENSAE ainsi que Patrick Loiseau, chercheur Inria, a été créée. Cette équipe de recherche, hébergée à la fois au CREST, unité mixte de recherche CNRS-ENSAE-ENSAI-Ecole Polytechnique, et chez Criteo, est composée de cinq chercheurs académiques (Inria, ENSAE et Ecole Polytechnique) et de quatre chercheurs et ingénieurs de Criteo.

Elle devra aborder divers problèmes et plus particulièrement:

  •  Comment donner accès à des contenus pertinents et personnalisés, tout en prenant en compte les impératifs de la protection des données personnelles, et notamment dans certains cas, la connaissance moindre des utilisateurs et de leurs usages ?
  • Comment s’assurer qu’une publicité ou une offre d’emploi pourront être vus de façon non-discriminatoire ?

Ces questions sont primordiales pour Criteo, qui, en tant qu’organisateur de places de marché publicitaires, utilisent pour ses acheteurs d’espaces publicitaires et ses vendeurs des systèmes automatiques reposant sur l’IA. Les travaux de l’équipe FAIRPLAY porteront également sur une IA éthique et de confiance et seront communiqués dans les revues scientifiques et conférences de premier plan, le code développé sera partagé en open source.

Pour Inria, ce partenariat avec Criteo s’inscrit dans le cadre, initié en 2018, d’un renforcement des accords stratégiques avec des entreprises françaises. Après Naval Group, EDF et Total Energie, Criteo est la 4ème entreprise avec qui Inria crée une équipe-projet commune.

Jean-Frédéric Gerbeau, Directeur Général délégué à la Science d’Inria, déclare :

« Ce partenariat constitue une nouvelle incarnation de ce qui anime Inria depuis plus de cinquante ans : excellence scientifique et impact économique. En tant que coordinateur du volet recherche du Plan National en Intelligence Artificielle, Inria a à cœur d’accélérer le leadership de la France en matière d’IA responsable. Nous sommes heureux de travailler avec Criteo pour atteindre cette ambition. »

Pour Criteo, cette collaboration montre la volonté de développer une innovation ouverte avec des partenaires du privé comme du public, portée par la conviction que la collaboration entre des chercheurs en IA des deux écosystèmes participe à l’effervescence du domaine.

Romain Lerallut, VP Engineering et Directeur du Criteo AI Lab, déclare de son côté :

« Impliquées depuis toujours dans des collaborations avec le milieu académique, les équipes de chercheurs de Criteo sont heureuses d’amorcer ce partenariat avec Inria, acteur incontournable de la recherche publique en sciences et technologie du numérique et donc en intelligence artificielle. Criteo poursuit avec ce partenariat sa politique de recherche ouverte et veut mettre à profit cette collaboration pour aborder des questions cruciales suscitées par l’IA, comme celles de la confiance, de l’équité, ou encore de la confidentialité. »

Criteo AI Lab et Inria sont classés en tête de l’Union Européenne, respectivement dans la catégorie des laboratoires privés et des établissements académiques, pour le volume de leurs publications dans les conférences de recherche les plus prestigieuses sur l’IA.

http://competitiviteinfrance.overblog.com/2013/11/criteo-le-r%C3%AAve-am%C3%A9ricain.html

 

 

UNABIZ DÉSIGNÉ REPRENEUR DE SIGFOX QUI S’OUVRIRA AUX TECHNOLOGIES LORA, LTE-M ET NB-IOT

UnaBiz désigné repreneur de Sigfox qui s’ouvrira aux technologies Lora, LTE-M et NB-IoT - VIPress.net

 

Publié par Frédéric Fassot | 22 Avr 2022 | 

 

Le Tribunal de Commerce de Toulouse a désigné la société UnaBiz, fournisseur de services IoT et opérateur du réseau Sigfox à Singapour et à Taïwan, comme repreneur de Sigfox et de sa filiale Sigfox France SAS (opérateur en France) dans le cadre de leur redressement judiciaire. Le nouveau Sigfox  collaborera avec d’autres technologies LPWAN telles que Lora, LTE-M et NB-IoT, affirme le repreneur.

Cette offre de reprise a été sélectionnée de manière unanime parmi les neufs dossiers étudiés par tous les organes de la procédure. Au cours des prochaines semaines, les administrateurs, la direction de Sigfox et les représentants du personnel travailleront aux côtés d’UnaBiz afin de garantir une poursuite optimale des activités commerciales de l’entreprise. La continuité des activités est en effet une priorité absolue pour la nouvelle équipe de direction. Pendant cette période de transition, 110 emplois seront préservés sur un total de 174. Selon le quotidien Les Echos, le montant du rachat est de 3,6 millions d’euros.

« Je tiens à remercier l’ensemble de la communauté Sigfox pour son soutien, ainsi que le gouvernement français pour avoir autorisé notre investissement. Alors que cette reprise marque  un nouveau départ pour Sigfox, UnaBiz garantira définitivement la souveraineté technologique française de Sigfox », déclare Henri Bong, co-fondateur et co-CEO d’UnaBiz.

UnaBiz estime que Sigfox est dans une position unique pour promouvoir l’adoption massive de l’IoT, en tant que leader mondial des  services de communication IoT et initiateur du réseau 0G dans 75 pays du monde.

« Au-delà de sécuriser les ventes de Sigfox dans les 12 mois à venir, alors que de nouveaux marchés émergent dans un contexte post-pandémique, le nouveau Sigfox se réinventera et collaborera avec d’autres technologies LPWAN telles que Lora, LTE-M et NB-IoT pour saisir de nouvelles opportunités de développement », ajoute Henri Bong.

Afin de bâtir un écosystème mondial plus durable et collaboratif, de nouvelles stratégies et une nouvelle gouvernance seront mises en place pour faciliter les relations avec les partenaires, les clients et les opérateurs Sigfox, afin de soutenir le développement à long terme de l’entreprise dans son nouveau chapitre.

https://vipress.net/wp-content/uploads/2022/04/Sigfox-220422.jpg

Sigfox est l’un des premiers fournisseurs mondiaux de services de communication IoT et l’initiateur du réseau 0G. La société offre une combinaison de technologies à très faible coût et à très faible consommation d’énergie, avec un réseau mondial détenu et exploité par 75 opérateurs Sigfox, permettant aux entreprises de gagner en visibilité et de suivre leurs actifs dans le monde entier. Avec 20 millions d’objets connectés et près de 80 millions de messages envoyés par jour, Sigfox aide ses clients à extraire des données et à accélérer leur transformation numérique dans des domaines clés tels que le suivi et la gestion des actifs. Sigfox a été fondée en 2010 et son siège social est situé à Labège en France avec des bureaux à Dubaï, Madrid, Paris, Sao Paulo, Singapour et Tokyo.

La mission d’UnaBiz est d’accélérer l’efficacité des entreprises grâce au recueil de données pour ses clients et partenaires. L’entreprise est spécialisée dans la conception et production de capteurs ainsi que dans les services de plateforme de données, et travaille avec différentes technologies LPWA (low-power wide-area) telles que Sigfox, LTE-M, NB-IoT et LoRa. UnaBiz veut stimuler la croissance des entreprises en particulier dans des secteurs clés tels que les compteurs connectés, la gestion intelligente des bâtiments ainsi que la chaîne logistique intelligente.

http://competitiviteinfrance.overblog.com/2016/11/sigfox-de-la-start-up-a-la-scale-up.html

 

Partager cet article
Repost0

Et Un et Deux....

Publié le par Jacques SAMELA.

Et Un et Deux....
Et Un et Deux....

Et Cinq ans de plus.

Tel a été le cri de ralliement des partisans du président Macron durant cette campagne électorale.

Nous y sommes donc, vous m'en voyez ravi, tout en sachant que ce n'est que le début, que du travail, beaucoup, reste à faire, et que le plus dur reste à venir.

Pour ma part, je vais donc pouvoir continuer ma "mission" qui est celle de vous informer de ce qui se fait en France, d'un point de vue positif, toujours, à contre-courant de ceux qui n'ont d'idées que de saper notre moral, car il est clair que dans le cadre d'une autre configuration que celle qui demeure aujourd'hui, l'intérêt de poursuivre mes publications se serait posé. Peut-être d'une autre manière ?

Mais comme cela ne sera pas cette fois-ci, attention quand même, je persévère et je signe avec force et envie.

Jacques Samela

Partager cet article
Repost0

La France gagne

Publié le par Jacques SAMELA.

La France gagne
La France gagne

Ne gâchons rien

Partager cet article
Repost0

Ma France, etc…

Publié le par Jacques SAMELA.

Ma France, etc…
Ma France, etc…

Depuis près de 10 ans, en réponse au « French Basching » permanent et insidieux de l’époque, je tente à travers mon blog de démontrer que la France n’est pas ce pays que d’aucuns dépeignent en déclin, une récurrence depuis le début du 20ème siècle, en perte de vitesse et d’influence face une mondialisation galopante il est vrai, occasionnant de ci de là ce que j’appellerai moi une « mondialophobie » primaire, et sans oublier, même si de moins en moins, la sensation, erronée selon moi, de perdre sa souveraineté nationale au profit d’une Europe pourtant de plus en plus à même de représenter non pas une mais 27 souverainetés, au profit donc d’une plus grande aujourd’hui, européenne donc, capable demain de répondre aux exigences d’un monde en plein changement, devenant chaque jour de plus en plus dur, violent, interchangeable.

L’exemple de la Grande-Bretagne n’en est que plus flagrant, se retrouvant aujourd’hui un peu esseulée et sans réel pouvoir de décision face à la crise ukrainienne, obligée de suivre, en retrait, les décisions de l’UE, qui là, a su répondre avec force à l’attaque non justifiée de la Russie. N’oublions pas non plus sa réponse forte face à la crise sanitaire.

Donc, celles et ceux qui pensent que la France, seule, peut à nouveau retrouver son rang du 19ème siècle, se trompent fortement.

Et pourtant, malgré ce qui se passe autour de nous, ils sont encore nombreux à le penser, n’écoutant manifestement que ceux qui leur affirment que se retrancher sur soit même, ne peut qu’être bénéfique pour la France de demain. Le pensent t’ils vraiment, ou est-ce juste à des fins électorales, sachant pertinemment que leurs solutions n’amèneraient malheureusement que des dégâts ? Qui plus est pour les plus faibles.

Attention au retour de bâton, il peut être très violent, qu’il arbore le jaune ou une autre couleur.

Pour ma part, comme vous le savez désormais, et ce sans nier les problèmes, car il y en a c’est vrai, j’estime quand même que la France d’aujourd’hui ne va pas si mal, les chiffres parlent d’eux-mêmes, qu’elle répond de mieux en mieux aux défis en cours, même si pour certains cela ne va pas assez vite, qu’elle reprends sa place de leader en Europe, ainsi que dans le monde, seule ou justement accompagnée, que ses atouts sont toujours intacts, et de plus en plus appréciés par ceux qui souhaitent y investir, et donc, je ne souhaite pas qu’elle revienne des années en arrière, entravée par une vision étriquée et mensongère d’une économie s’autosuffisant à elle-même, telle une ligne Maginot virtuelle (https://www.geo.fr/histoire/a-quoi-servait-la-ligne-maginot-195514) interdisant à tout autre produit non fabriqué en France d’être comme aujourd’hui à disposition de chacun, tout en perdant ce qu’elle réalise comme efforts depuis plusieurs années pour rattraper le temps perdu, voire de le dépasser, et atteindre pourquoi pas des niveaux jamais envisagés auparavant. La French Tech en est un exemple fort, avec d’autres qui devraient suivre ou se confirmer, j’y crois.

Alors, l’économie dite circulaire, oui, pourquoi-pas, mais certainement pas à l’échelle globale d’un pays comme la France, plus simple à mettre à l’œuvre à l’échelle locale, car comment expliquer aux plus faibles, que les produits ou denrées alimentaires qu’ils avaient l’habitude de consommer, pourraient atteindre des prix devenus exorbitants pour leurs bourses, alors qu’on leur promettaient monts et merveilles ? Plus difficiles et ardues seraient les réponses.

Et comme l’histoire n’est jamais très loin quand il s’agit de la France, toujours sans être historien, je préfère préciser, et même si j’ai une vision certainement idéalisée, notamment par mes lectures anciennes et actuelles, il est clair que je penche plus vers ces moments qui ont fait de notre pays un modèle pour les opprimés du monde entier, hier comme aujourd’hui, n’ai-je point vue récemment notre devise sur une barricade dans la ville d’Odessa en Ukraine, qui soit dit en passant, a été créée par le cardinal de Richelieu, rappelez-vous également mon sujet sur La Marseillaise (http://competitiviteinfrance.overblog.com/search/La%20Marseillaise/), où j’indiquai qu’elles fut utilisée dans d’autres pays, afin d’appuyer révolutions, révoltes, synonyme pour eux de ce désir de liberté auquel nous croyons tous, la vraie, pas celle dont certains il y a encore peu de temps, dans le cadre de la crise sanitaire, dénonçaient sa soi-disant absence.

Et ces moments, ils sont vous l’imaginez, nombreux, la grande histoire de France en foisonne, comme elle foisonne de personnages qui ont façonnés à leur manière notre pays, laissant une marque indélébile de leur passage, de leurs actes. J’en oublierai c’est évident, mes choix ne seront peut-être pas les vôtres, mais comme il me fallait me décider, en voici quelques exemples.

Donc, pour commencer, le marquis de La Fayette (1757-1834), héros de la guerre d’indépendance américaine, sa statue trône devant l’entrée de la Maison Blanche à Washington, et partie prenante non négligeable de la Révolution française, Léon Gambetta (1838-1882), homme politique proclamant le retour de la République le 04 septembre 1870, après la défaite de l’armée française à Sedan et la capture de Napoléon III. Il quittera par la suite Paris assiégé en ballon.

Ensuite, que dire de Georges Clémenceau (1841-1929), résistant aux partisans d’une paix négociée avec l’Allemagne durant la 1ère guerre mondiale, rendant plusieurs fois visite aux poilus sur le front alors qu’il a déjà 76 ans, récoltant là son surnom de « Tigre », devenant à la victoire finale, le « Père de la Victoire ».

Après, un bond en avant avec celui qui n’est plus à présenter, le général de Gaulle (1890-1970), qui après l’appel du 18 juin 1940, appelant aux français souhaitant continuer le combat contre l’ennemi à le suivre, devint au fil des jours de ce conflit mondial, le point de ralliement d’une certaine idée de la France, celle que l’on appellera la France libre, regroupant notamment en son sein la désormais célèbre 2ème DB (https://www.2edb-leclerc.fr/la-2eme-db/), commandé par le général Philippe de Hauteclocque, plus connu sous le nom de général Leclerc (1902-1947), et qui amena ses troupes pour libérer Paris le 25 août 1944, après l’insurrection du peuple parisien et de l’ensemble des groupes de résistants, de tous bords, commandé entre autre par le colonel Rol-Tanguy (1908-2002), militant communiste, et membre influent de la résistance française, comme Jean Moulin (1899-1943) bien sûr, unificateur au nom du général de Gaulle de la résistance française en créant le Conseil national de la Résistance (https://fr.wikipedia.org/wiki/Conseil_national_de_la_R%C3%A9sistance), avant d’être arrêté à Lyon en 1943, torturé et finalement de mourir durant son trajet vers l’Allemagne nazie.

Résistance française (https://www.geo.fr/histoire/quel-a-ete-le-role-de-la-resistance-dans-la-liberation-de-la-france-204603), qui tout au long du conflit, apporta son lot de héros, de français comme vous et moi, ou pas, étrangers également, décidés à combattre avec leurs moyens l’ennemi du moment, ainsi que ceux qui avaient choisis le chemin de la collaboration, et qui moururent pour beaucoup sous la torture, fusillés, ou dans les camps de concentration.

Ma France, etc…
Ma France, etc…

Le Chant des partisans

Ami, entends-tu le vol noir des corbeaux sur nos plaines
Ami, entends-tu les cris sourds du pays qu'on enchaîne
Ohé, partisans, ouvriers et paysans c'est l'alarme
Ce soir l'ennemi connaîtra le prix du sang et des larmes.

Montez de la mine, descendez des collines, camarades,
Sortez de la paille les fusils, la mitraille, les grenades,
Ohé, les tueurs, à vos armes et vos couteaux, tirez vite,
Ohé, saboteurs, attention à ton fardeau, dynamite.

C'est nous qui brisons les barreaux des prisons pour nos frères
La haine à nos trousses et la faim qui nous pousse, la misère
II y a des pays où les gens au creux des lits font des rêves
Ici, nous, vois-tu, nous on marche, nous on tue ou on crève.

Ici, chacun sait ce qu'il veut, ce qu'il fait quand il passe
Ami, si tu tombes, un ami sort de l'ombre à ta place,
Demain du sang noir séchera au grand soleil sur nos routes
Chantez, compagnons, dans la nuit la liberté nous écoute.

Ami, entends-tu les cris sourds du pays qu'on enchaîne
Ami, entends-tu le vol noir du corbeau sur la plaine

Auteurs : Joseph Kessel et Maurice Druon

Source : LyricFind

 

Et pour rester dans cette période, que dire de Narvik (https://www.secondeguerre.net/articles/evenements/ou/40/ev_narvik.html), la seule victoire militaire française en mai 1940, de Bir Hakeim (https://www.france-libre.net/la-bataille-de-bir-hakeim/), où entre le 27 mai et le 11 juin 1942, des troupes françaises enrayèrent l’avancée de troupes italiennes et allemandes dans le désert de Lybie, sans oublier bien évidemment la libération de Paris le 25 août 1944, finissant en apothéose avec le discours désormais célèbre du général de Gaulle (https://www.reseau-canope.fr/cnrd/ressource/texte/3948#:~:text=Pourquoi%20voulez%2Dvous%20que%20nous,chacune%20de%20nos%20pauvres%20vies.), suivi de sa descente des Champs-Elysées acclamé par près d’un million de parisiens, eh bien que ce furent des moments forts de cohésion nationale, que nous pouvons retrouver aujourd’hui dans le sport, rappelez-vous la ferveur populaire en 1998 pour la victoire des Bleus à la Coupe du monde de football, pour celle de 2018, ou encore pour le 10ème grand chelem de l’équipe masculine de rugby, en attendant peut-être celui de l’équipe féminine, et là aussi je vais devoir faire l’impasse sur plein d’exemples tout aussi criants, mais bon, un moment il faut savoir s’arrêter, car là je pourrai y passer des heures.

Donc, tout ça pour dire que ce soit dans l’histoire avec un grand H, ou dans celle d’aujourd’hui, un peu trop jeune pour passer à la postérité, il est toujours question de ce que j’appellerai un esprit français, qui se transcende cependant que dans des moments comme ceux-ci, mais qui, quand on le vit, nous fait voir la France dans ce qu’elle a de meilleure, laissons le pire à d’autres, sans l’occulter pour autant, de meilleure donc, et ce sans faire de différences entre les français eux-mêmes, qu’ils soient de provenance, religions, couleurs ou sensibilités diverses.

Et pour ma part, j’ai toujours pensé que se sentir français, ce n’était pas juste une question de naissance, mais plutôt de ressenti, d’envie. Combien sont morts pour défendre cet idéal à la française, ou le défende encore aujourd’hui dans tous les domaines où la France est représentée, assez nombreux finalement, et ce sans pour autant renier ce qu’ils ont pu être auparavant.

Ma France, etc…
Ma France, etc…

Faisons donc en sorte que la France reste un modèle d’exemple, que beaucoup nous envie, qu’elle demeure le moteur d’une Europe en passe de devenir plus forte, capable de se faire respecter par quiconque, mais sans pour autant vouloir l’imposer par la force, et surtout, faisons que Nous, français, arrêtons d’être l’un des peuples les plus pessimistes au monde, de croire que comme les héros de la bande dessinée « Astérix & Obélix » le ciel peut nous tomber sur la tête à tous moment, soyons plutôt confiant, conscient également des difficultés actuelles et à venir, mais sûrs de nous-mêmes, et qu’ensemble, nous pourrons les surmonter. Soyons cela.

Jacques Samela

 

 

Partager cet article
Repost0

La France gagne (7)

Publié le par Jacques SAMELA.

La France gagne (7)
La France gagne (7)
Vus dans Les Echos du 05 & 06/04/22

Vus dans Les Echos du 05 & 06/04/22

 

Dans le cadre du salon "Go Entrepreneurs" Paris / 6 & 7 avril 2022

 

Avec presqu'un million d'entreprises créées en 2021, la France continue de démontrer que l'envie d'entreprendre des français ne cesse d'exploser.

La création d'entreprise bat un nouveau record : + 17,4 % VS 2020

Les Echos du 06 avril 2022

Partager cet article
Repost0

La France gagne (6)

Publié le par Jacques SAMELA.

La France gagne (6)
La France gagne (6)
Vu et lu dans Les Echos du 13/04/22

Vu et lu dans Les Echos du 13/04/22

Partager cet article
Repost0

La France gagne (5)

Publié le par Jacques SAMELA.

La France gagne (5)
La France gagne (5)
Vu et lu dans Les Echos du 06/04/22

Vu et lu dans Les Echos du 06/04/22

Partager cet article
Repost0

La France gagne (4)

Publié le par Jacques SAMELA.

La France gagne (4)
La France gagne (4)

French Tech : les startups ont levé autant d'argent en trois mois qu'en 2020

Trimestre historique pour la French Tech, qui a déjà levé plus de 5 milliards d'euros, un montant tiré par ses têtes de proue avec 11 méga-levées supérieures à 100 millions d'euros.

La Tribune du 12/04/22

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>