Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Maintenir la flamme

Publié le par Jacques SAMELA.

Maintenir la flamme
Maintenir la flamme

Oui, maintenir la flamme durant ce mois d’août qui commence, avec pour vous tenir en haleine quelques sujets déjà traités, mais de nouveau d’actualité, et de nouveaux en préparation pour la rentrée, qui je l’espère ne sera pas celle qui s’annonce, rapport au Covid bien évidemment, mais qui pour moi, et donc pour vous, amorcera mon souhait de coller au plus près de la présidentielle à venir, avec l’idée d’aborder des sujets qui me paraissent primordiaux pour relater de notre pays, ses règles, ses us et coutumes, ses valeurs, ses principes, ses symboles, évitant au maximum les amalgames et les mensonges, vus, lus et entendus (trop) de-ci de-là, et qui souvent m’insupportent, car portés par certains (toujours les mêmes finalement) ayant des desseins plus ou moins politiques qui ne me conviennent pas.

Donc, de temps en temps, en fonction d’une actualité brûlante, ou pas, j’interviendrai à ma façon, donnant mon point de vue, espérant en cela vous informer au mieux, avant des choix primordiaux que nous serons amenés à faire l’année prochaine pour notre avenir.

Mais, comme convenu, on en reparlera à la rentrée, vous laissant pour le moment profiter de moments je l’espère agréables, passés auprès de vos proches, amis ou famille.

A très bientôt, et continuez à faire attention à vous.

PS. Ci-dessous une idée de livre de plage.

Jacques Samela

Maintenir la flamme
Partager cet article
Repost0

Marc Simoncini, le serial investisseur

Publié le par Jacques SAMELA.

Marc Simoncini, le serial investisseur
Marc Simoncini, le serial investisseur

Avec Xavier Niel, dont j’ai déjà relaté son parcours (http://competitiviteinfrance.overblog.com/2017/09/xavier-niel-l-oncle-d-amerique-de-la-french-tech.html), et Jacques-Antoine Granjon (le prochain portrait ?), co-fondateur et PDG du site d’e-commerce Veepee, anciennement Vente-privee.com, il est le troisième larron de ce que j’appellerai le « Crew » des business angels hexagonaux, de la tech française à plus si affinités.

Je veux bien évidemment parler de Marc Simoncini (le titre donne une bonne indication), le créateur du site de rencontres devenu mythique, j’ai nommé Meetic.

Seulement, vous allez voir que son parcours ne s’arrête pas seulement à ce seul fait d’armes, au contraire, même si ses débuts ne furent pas de tout repos.

En effet, ayant eu un parcours scolaire plutôt chaotique, avec redoublements de sa 4ème et de sa 1ère, il obtint malgré tout son bac au rattrapage, et incorpora par la suite l’Ecole Supérieure d’Informatique de Montreuil, devenue aujourd’hui Supinfo. Il en sortira diplômé en 1984.

Ne souhaitant pas continuer outre mesure ses études, il créa dès l’année suivante sa première société, du nom de CTB, proposant des services dédiés au Minitel (https://www.techno-science.net/definition/3781.html), invention française, mais malheureusement dépassé par d’autres.

Sa société quant à elle, sera liquidée pour défaut de paiement d’un de ses plus gros clients. D’où peut-être ses multiples casquettes aujourd’hui, mais de cela vous le lirez par la suite.

Donc, après ce coup d’arrêt, il créa très rapidement une nouvelle société, une SSII cette fois-ci, appelée Option Innovation, spécialisée dans le développement de solutions interactives sous UNIX (pour les pros), avec quelques années plus tard, la création d’une nouvelle structure, appelée IFrance, devenant l’un des premiers sites de communauté français à succès.

Il la revendra par la suite pour 45 millions d’Euros et 1 000 000 actions au groupe Vivendi, qui la relèguera au placard, mais cela est une autre histoire, celle des grands groupes qui préfère acheter des pépites, pour,  par la suite, les rendre inopérantes.

Et en parlant d’histoire, c’est durant ces différentes années de créations, qu’il rencontrera Xavier Niel, alors client, manifestement  déjà fidèle.

Quant à l’aventure Meetic, elle débutera elle en novembre 2001, avec pour son créateur peu d’attention, la ressentant plutôt comme un hobby, mais qui finalement, au fur et à mesure de son succès, devint l’air de rien le premier acteur de la catégorie en Europe avec près de 30 millions de profils enregistrés, et près de 30 % de part de marché, soit derrière son principal concurrent, le leader mondial, Match Group, connu notamment pour son propre site de rencontres, Tinder.

Concurrent dont il rachètera les activités en Europe.

Vu et lu dans Le Journal du Dimanche du 28/03/21
Vu et lu dans Le Journal du Dimanche du 28/03/21

Vu et lu dans Le Journal du Dimanche du 28/03/21

Par la suite, après une expansion réussie à l’internationale, et une introduction à la bourse en 2005 pour 500 millions d’Euros, tout en restant avec 20 % des parts l’actionnaire de référence, il développa en parallèle son profil d’investisseur invétéré, en devenant tout d’abord actionnaire du site de poker en ligne Winamax, et en créant en 2009 Jaïna Capital , un fonds d’investissement , dont l’objectif est de privilégier l’innovation dans sa plus pure expression.

EN 2011, il investit près de 8 millions d’Euros dans le site Lentillesmoinscheres.com, tout en créant son propre groupe optique, Sensee (www.sensee.com), avec comme objectif de vendre à bas prix, mais sans négliger la qualité, cela serait même son crédo selon moi, lentilles de contact, lunettes de soleil ou correctrices.

La même année par-contre, il cède 70 % de sa participation de Meetic à son concurrent (voir plus haut), mais il en reste membre du conseil d’administration.

Et l’année d’après, c’est accompagné de ses compères qu’il investira 3 millions d’Euros dans la société française Devialet (http://competitiviteinfrance.overblog.com/2015/07/devialet-une-pepite-francaise-a-l-ecoute.html), ainsi que 1,5 millions d’euros dans une société produisant elle des dameuses à neige, Aztec.

Ensuite, toujours avec ses compères, il(s) organise(nt) le concours appelé « 101 projets », permettant à 300 jeunes de moins de 25 ans de présenter leur projet en moins de 60 secondes, avec pour ceux étant retenus, une dotation de 25 000 €, représentant en tout et pour tout une enveloppe globale de 25 millions d’€ (https://www.polytechnique.edu/fr/startups-laureates-101-projets?language=en). Manifestement non réitéré, que sont devenus les principaux vainqueurs, quoique dans le lien précédent, vous trouverez le nom de la société Ynsect, présentée récemment, et ayant réalisée une levée de fonds exceptionnelle (http://competitiviteinfrance.overblog.com/2021/04/ynsect-innovafeed-tomojo-le-trio-de-tete-de-la-coleocuture.html).

Il(s) participe(nt) également à la création d’une société de production de spectacles, intitulée Arts Live (www.artslive-entertainment.com), et ouvre(nt) l’Ecole Européenne des Métiers de l’Internet (www.eemi.com). L’union fait manifestement la force.

Ce qui le l’empêche pas pour autant d’avancer seul, avec en 2015, la création de sa maison de production appelée Reborn Production, avec laquelle il s’implique dans le financement de films comme Neruda de Pablo Larrain, ou Arnaud fait son 2ème film, de Arnaud Viard.

Seul également (ou presque) pour son nouveau dada, la petite reine, en élaborant en 2016 un modèle de course appelé Heroin (https://www.maddyness.com/2016/05/11/heroin-simoncini-velo/), produit seulement à 349 exemplaires, mais surtout en créant en 2018 la société Angell, spécialisée dans la conception et la vente de vélos électriques et connectés, et dont la réussite vient tout récemment d’interpeller le groupe d’électroménager SEB, apportant sa part, non négligeable, à une levée de fonds de 12 millions d’Euros, ainsi que son aide à la production de son nouveau modèle, l’Angell / S, prévu pour la rentrée, et dont l’objectif sera de renforcer ses ventes, déjà bien avancées en Europe, revendiquant déjà plus de 2 000 vélos de sa gamme d’origine en circulation l’année dernière. La prochaine étape, après une nouvelle levée de fonds certainement, les Etats-Unis (2022).

Vu et lu dans Le Journal du Dimanche du 04/07/21

Vu et lu dans Le Journal du Dimanche du 04/07/21

Vu dans Elle n°3895 du 14/08/20

Vu dans Elle n°3895 du 14/08/20

Et comme le manque de temps ne semble pas être un problème pour lui, il n’a pas manqué d’accepter de participer à l’émission de M6 intitulée « Qui veut être mon associé », auprès notamment de Frédéric Mazzella, le créateur de BlaBlaCar (http://competitiviteinfrance.overblog.com/2015/01/blablacar-en-voiture-tout-le-monde.html), afin d’y découvrir des projets d’investissements, lui rappelant en cela une de ses nombreuses activités, si ce n’est la principale.

Complétée également par la publication en 2018 d’un livre, qui enrichira certainement ce sujet,  intitulé « Une vie choisie », que vous pourrez même lire en écoutant chanter sa fille, connue sous le nom de scène Seemone.

Que d’activités, mais justement, tout en terminant ce sujet, qui je l’espère vous aura plu, une question me trotte dans la tête depuis de nombreuses années,  comment fait-il, font-ils, pour se démultiplier autant ? Vous avez la réponse ? Si oui, revenez vers moi, je serai tout ouïe.

Car j’imagine qu’il y aura une suite, où, surprises.

Jacques Samela

 

Sources :

. Wikipedia

. https://fr.wikipedia.org/wiki/Marc_Simoncini

. https://business-cool.com/vie-pro/portraits-inspirants/marc-simoncini-meetic-sensee-angell/

. https://www.frenchweb.fr/velos-connectes-angell-la-startup-de-marc-simoncini-leve-12-millions-deuros-aupres-de-seb/425587

 

A lire :

. https://www.lefigaro.fr/entrepreneur/2018/03/16/09007-20180316ARTFIG00008-marc-simoncini-c-est-l-histoire-d-un-echec-qui-m-a-coute-7-millions.php

. https://www.capital.fr/votre-carriere/le-pire-cest-de-fermer-sa-gueule-les-conseils-de-management-de-marc-simoncini-1318042

. https://business.lesechos.fr/entrepreneurs/communaute/0302311163853-marc-simoncini-il-se-passe-vraiment-quelque-chose-en-france-323707.php

 

Avant d’acheter :

. https://quelveloelectrique.fr/2020/10/16/test-velo-angell-simoncini/

 

Publié dans Portrait français.

Partager cet article
Repost0

Atos, Carmat, Qwant (suites)

Publié le par Jacques SAMELA.

Atos, Carmat, Qwant (suites)
Atos, Carmat, Qwant (suites)

Data: Atos lance plusieurs plateformes d’échanges de données entre entreprises

https://www.frenchweb.fr/data-atos-lance-plusieurs-plateformes-dechanges-de-donnees-entre-entreprises/425853

Le 08/07/2021

 

Le groupe français de services informatiques Atos a annoncé mercredi le lancement de plusieurs plateformes numériques d’échanges de données entre entreprises et organisations, qui pourraient selon lui « révolutionner le partage de données ». Le groupe affirme vouloir ainsi renforcer son positionnement stratégique dans les secteurs du numérique, de la cybersécurité et du « Big Data ». Les données des entreprises sont aujourd’hui « encore trop cloisonnées », a relevé Atos, qui espère faire naître des logiques de collaboration entre différents acteurs du même secteur, comme par exemple les fournisseurs d’énergie, les exploitants de bornes de recharge et les constructeurs automobiles pour offrir de meilleurs services aux utilisateurs de véhicules électriques.

Centraliser les données urbaines d’un maximum de fournisseurs

Le partage de données au sein d’une plateforme unique pourrait s’avérer utile à l’échelle des villes, souligne Atos : avec la « Urban Data Platform », le groupe souhaite centraliser les données urbaines d’un maximum de fournisseurs pour permettre une gestion « intelligente » des villes. La collecte de données des places disponibles dans les parkings d’une ville, par exemple, permettrait aux automobilistes d’accéder à un service pour savoir où se garer. « Cela n’est réalisable que si la ville peut collecter, gérer et publier les données pour créer des services d’information » au sein d’une seule plateforme de données, affirme le groupe français. Atos a également annoncé le lancement d’une plateforme recourant à l’intelligence artificielle pour l’analyse de vidéos et d’images en temps réel, baptisée « Atos Computer Vision Platform ».

Cette technologie cumule des caméras, des serveurs informatiques et une intelligence artificielle pour permettre à l’ordinateur de « voir » numériquement des objets ou personnes, et de reconnaître ainsi des visages ou des objets, de les localiser mais aussi d’analyser le mouvement, par exemple pour gérer des foules ou suivre le parcours d’un client dans un magasin. « La valeur qu’on peut créer en fédérant toutes les données qui appartiennent à un écosystème est énorme », a relevé le directeur général d’Atos Elie Girard, à l’occasion des « Atos Technology Days », un évènement annuel du groupe. Et le champ des possibles est immense dans le domaine des données d’entreprises, et notamment des données « B to B » (business-to-business, services d’entreprises à entreprises), un domaine aujourd’hui « inexploité » selon lui.

http://competitiviteinfrance.overblog.com/2019/05/atos-le-mousquetaire-du-numerique.html

 

Carmat réalise sa première vente de cœur artificiel, en Italie

latribune.fr du 19 Juill 2021

 

Pour la première fois, l'entreprise Carmat créée en 2008 a vendu un exemplaire de son cœur artificiel total en Italie. "Une étape majeure, qui ouvre une nouvelle page du développement de la société" qui vise l'Europe mais également les Etats-Unis, plus grand marché mondial des dispositifs médicaux.

Alors que la startup a annoncé cette semaine la toute première implantation humaine de son cœur artificiel total aux Etats-Unis (pour une étude clinique), Carmat vient à nouveau de franchir une étape importante : sa première vente.

Commercialisé sous la marque Aeson, le cœur artificiel a été implanté sur un patient en Italie afin de servir de relais dans l'attente d'une greffe. Pour Carmat, qui a réalisé une augmentation de capital de 56 millions d'euros en mars, cette implantation "marque la première vente réalisée (...) depuis sa création en 2008" et représente "une étape majeure, qui ouvre une nouvelle page du développement de la société".

Quelques jours plus tôt, la start-up française, basée en banlieue parisienne, a annoncé la toute première implantation humaine de son cœur artificiel total aux Etats-Unis, au Duke University Hospital de Durham, en Caroline du Nord, dans le cadre d'une étude clinique.

Cette "première étude clinique américaine sera déterminante pour notre développement sur le plus grand marché mondial des dispositifs médicaux", a indiqué Stéphane Piat, son directeur général, dans un communiqué. Actuellement, trois autres centres américains sélectionnent des patients pour cette étude. Au total, dix patients devraient être recrutés pour cet essai, conformément au protocole d'étude approuvé par la FDA (Food and drug administration).

Première implantation en 2013

Conçu comme une bioprothèse autonome, "notre cœur artificiel est celui qui s'approche le plus possible du fonctionnement physiologique d'un véritable cœur humain", affirmait en début d'année, Stéphane Piat.

Fondée en 2008, Carmat a réalisé la première implantation de son cœur artificiel en 2013, à l'hôpital européen Georges-Pompidou. Elle a ensuite réalisé d'autres opérations en France, mais aussi au Kazakhstan, en République tchèque et au Danemark. Mais, au total, seuls 19 patients ont pu bénéficier de cette transplantation car le développement de Carmat n'a pas été un long fleuve tranquille.

En 2016, la start-up avait été contrainte de suspendre son essai clinique, après la mort d'un cinquième patient greffé, et à la demande de l'agence nationale de sécurité du médicament (ANSM). En octobre 2018, rebelote. La société avait suspendu son essai clinique en cours en Europe en raison de données laissant apparaître des risques de dysfonctionnement des prothèses.

Commercialisation imminente en Europe

Après des modifications dans la production des cœurs artificiels, l'ANSM lui a donné le feu vert en octobre dernier afin de pouvoir reprendre les implantations en France. Cette nouvelle étude clinique doit lui permettre de greffer 52 patients, de profils différents, pour démontrer que le cœur artificiel "fait épargner de l'argent par rapport à traitement long ou à un greffon humain", soulignait Stéphane Piat, directeur général de Carmat, en janvier dernier. Si la question du coût "n'était pas un problème" dans la première phase de recherche selon Carmat, celle-ci se pose désormais pour l'étape cruciale de la commercialisation.

Carmat comptait, en effet, lancer la commercialisation de son cœur artificiel total au deuxième trimestre de l'année sous la marque Aeson, en référence au héros "de la mythologie grecque tué et ramené à la vie rajeuni". L'entreprise entend viser plus spécifiquement la France et l'Allemagne, qui représentent à elles seules "55% du marché européen des dispositifs d'assistance circulatoire mécanique", assure la startup.

Le marché potentiel s'élève à 2.000 patients par an rien qu'en Europe selon Carmat, qui se fie aux listes d'attente pour une transplantation cardiaque dans les cinq principaux pays européens (France, Allemagne, Italie, Espagne et le Royaume-Uni).

http://competitiviteinfrance.overblog.com/2014/01/carmat-un-r%C3%AAve-se-r%C3%A9alise.html

 

 

Le PDG de Qwant laisse sa place à Corinne Lejbowicz (PrestaShop) et Raphaël Auphan (Cosmian)

https://www.frenchweb.fr/le-pdg-de-qwant-laisse-sa-place-a-corinne-lejbowicz-prestashop-et-raphael-auphan-cosmian/425072

Le 25/06/2021

 

Le moteur de recherche français Qwant va changer de patron le 5 juillet, le PDG Jean-Claude Ghinozzi en poste depuis un an et demi laissant la place à un nouveau tandem composé de Corinne Lejbowicz (présidente) et Raphaël Auphan (directeur général). « Après 18 mois d’engagement sur le redressement de Qwant, conformément à la feuille de route validée par les actionnaires, Jean-Claude Ghinozzi a souhaité mener à bien un nouveau projet professionnel », a indiqué Qwant dans un communiqué vendredi. La mise en place d’une équipe duale « permettra à Qwant de disposer d’une plus forte célérité dans le déploiement de sa stratégie et l’accélération de sa croissance », a ajouté l’entreprise.

Deux entrepreneurs du numérique

Qwant, qui compte une centaine de salariés, se positionne comme un moteur de recherche qui ne conserve pas les recherches et les données des internautes, et qui dispose de ses propres algorithmes pour peigner le web. Fondé en 2013, cette ex-vedette de la French Tech n’a jamais réussi tout au long de sa croissance à dégager des ressources commerciales suffisantes pour se rentabiliser. Début 2020, son flamboyant fondateur Eric Leandri a dû lâcher les rênes de l’entreprise, confiées à son ancien directeur commercial Jean-Claude Ghinozzi. Sous sa houlette, les pertes ont été divisées quasiment par deux en 2020, à 13 millions d’euros, sur un chiffre d’affaires de 7,5 millions d’euros. L’entreprise espère se rapprocher de l’équilibre cette année.

Le groupe va recevoir de l’argent frais du géant chinois des télécoms Huawei, qui va souscrire pour 8 millions d’euros d’obligations convertibles. Les principaux actionnaires de Qwant, qui avaient dû recapitaliser l’entreprise au moment du départ d’Eric Leandri, sont la Caisse des dépôts et le groupe allemand Axel Springer. Corinne Lejbowicz et Raphaël Auphan sont deux entrepreneurs du numérique. Corinne Lejbowicz est membre du directoire du groupe la Poste et membre du conseil d’administration de la Française des Jeux, après avoir dirigé l’éditeur de logiciel PrestaShop. Raphaël Auphan a notamment été le co-fondateur de Cosmian, un spécialiste du chiffrement de données.

http://competitiviteinfrance.overblog.com/2015/06/qwant-moteur-de-decouverte-a-la-francaise.html

 

Partager cet article
Repost0

Le CAC 40 (suite & plus)

Publié le par Jacques SAMELA.

Le CAC 40 (suite & plus)
Le CAC 40 (suite & plus)
Vu et lu dans Les Echos du 10/06/21

Vu et lu dans Les Echos du 10/06/21

Vu et lu dans Le Journal du Dimanche du 18/07/21
Vu et lu dans Le Journal du Dimanche du 18/07/21

Vu et lu dans Le Journal du Dimanche du 18/07/21

Vu et lu dans Les Echos du 02/06/21
Vu et lu dans Les Echos du 02/06/21

Vu et lu dans Les Echos du 02/06/21

Partager cet article
Repost0

Le rendez-vous de l'Europe : Vaccinations, hydrogène

Publié le par Jacques SAMELA.

Le rendez-vous de l'Europe : Vaccinations, hydrogène
Le rendez-vous de l'Europe : Vaccinations, hydrogène

Vaccination : l’UE a dépassé les Etats-Unis, selon des responsables européens

https://www.euractiv.fr/section/sante-modes-de-vie/news/vaccination-lue-a-depasse-les-etats-unis-selon-des-responsables-europeens/?utm_source=piano&utm_medium=email&utm_campaign=12095&pnespid=j_pgrulDAw_Nqg1JQaOxHnVPWpiWxr4D4Hxgxw2BfQ

Le 19/07/21

 

L’UE a dépassé les Etats-Unis pour le taux de population ayant reçu au moins une dose de vaccin contre le coronavirus, se sont réjouis samedi des responsables européens sur Twitter, alors que le Vieux Continent a été à la traîne durant des mois.

« L’Union européenne a aujourd’hui vacciné une plus grande part de sa population en première dose que les Etats-Unis (55,5%/55,4%) », a affirmé le secrétaire d’Etat français aux Affaires européennes, Clément Beaune, sur le réseau social. « On continue, on accélère ! », a-t-il ajouté, en partageant des statistiques du site internet « Our World in Data ».

Covid-19 : l'agence européenne des maladies prévoit cinq fois plus de nouveaux cas d'ici au 1er août

L’agence européenne chargée des maladies prévoit un fort rebond du nombre de cas de Covid-19 dans les prochaines semaines, avec près de cinq fois plus de nouveaux cas d’ici au 1er août du fait du variant Delta et de l’assouplissement des mesures.

La stratégie vaccinale européenne, qui avait démarré plus lentement qu’au Royaume-Uni et aux Etats-Unis faute d’un approvisionnement suffisant, a fait l’objet de critiques et de polémiques durant les premiers mois de l’année. La Commission européenne, qui a coordonné les commandes de vaccins pour les 27 Etats membres, avait été prise pour cible.

« Nous l’avions promis, c’est chose faite. L’UE dépasse cette semaine les Etats-Unis et devient le premier continent primo-vacciné au monde. Le tout, en exportant la moitié de notre production à plus de 100 pays », s’est aussi félicité sur Twitter le commissaire européen au Marché intérieur, Thierry Breton.

« Efficacité et solidarité – un exploit dont nous pouvons être fiers », a ajouté ce responsable, qui s’était vu confier la responsabilité d’un groupe de travail pour augmenter la production et l’approvisionnement des vaccins en Europe.

Réforme de l’Agence européenne des médicaments : où en sont les institutions européennes ?

Le Parlement européen a adopté la semaine dernière une proposition visant à élargir le mandat de l’Agence européenne des médicaments (EMA).

En février, au plus fort de la polémique sur le « retard européen », la présidente de la Commission, Ursula von der Leyen, avait reconnu « des erreurs ».

« Nous avons sous-estimé les difficultés liées à la production de masse (…) Nous avons été trop optimistes, et sans doute trop confiants sur la livraison en temps voulu des doses commandées », avait-elle déclaré.

Mais « la bataille contre le virus n’est pas un sprint, c’est un marathon, qui exige endurance et ténacité », avait-elle ajouté.

 

Plus de la moitié des adultes de l’Union européenne complètement vaccinés contre le Covid-19

https://video.lefigaro.fr/figaro/video/plus-de-la-moitie-des-adultes-de-lue-completement-vaccines-contre-le-covid-19/

Le 22/07/21

200 millions d’Européens sont désormais complètement vaccinés contre le Covid-19, soit 54,7% de la population adulte de l’Union européenne. La porte-parole de la Commission européenne a par ailleurs précisé que 68,4% des adultes de l’Union européenne avaient quant à eux reçu au moins une dose, soulignant des «progrès très tangibles».

 

 

Les plans de l’UE en matière d’hydrogène vert salués par l’industrie comme un « véritable changement de cap »

https://www.euractiv.fr/section/energie/news/les-plans-de-lue-en-matiere-dhydrogene-vert-salues-par-lindustrie-comme-un-veritable-changement-de-cap/

Le 21/07/21

 

La Commission européenne a renforcé le soutien réglementaire à l’hydrogène vert dans son projet de révision de la législation sur le climat publié la semaine dernière. La coalition pour l’hydrogène renouvelable a qualifié ce projet de « véritable changement de donne » pour l’industrie européenne naissante.

Dans le cadre de son paquet législatif sur le climat « Fit for 55 », du nom de la réduction de 55 % des émissions de gaz à effet de serre qu’il vise à atteindre d’ici à 2030, la Commission européenne a proposé plusieurs moyens de stimuler l’utilisation de l’hydrogène renouvelable.

« L’hydrogène doit offrir une alternative aux combustibles fossiles, c’est pourquoi nous proposons aujourd’hui une définition de l’hydrogène renouvelable, qui permet de disposer d’un système de certification viable », a déclaré Kadri Simson, commissaire à l’énergie, lors d’une conférence de presse organisée mercredi 14 juillet.

Dans le cadre de ces plans, la Commission européenne a proposé un objectif de 50 % pour les « carburants renouvelables d’origine non biologique » – essentiellement l’hydrogène vert – dans la part des carburants à base d’hydrogène utilisés dans l’industrie européenne d’ici à 2030, que ce soit comme matière première ou dans la consommation finale d’énergie.

Il s’agit là d’un « véritable changement de donne », selon la Renewable Hydrogen Coalition, un groupe industriel réunissant des compagnies d’électricité comme Enel, Iberdrola et Orsted, ainsi que des géants de l’industrie éolienne comme Vestas et Siemens Gamesa.

« Un tel objectif peut clairement contribuer à augmenter la part de l’hydrogène renouvelable sur le marché européen de l’hydrogène – actuellement basé à 96 % sur les gaz fossiles – et à faire baisser son coût, le rendant ainsi compétitif par rapport aux alternatives fossiles », a déclaré François Paquet de la coalition.

Une proposition de nouveau système de taxation des carburants à l’échelle de l’UE, basé sur le contenu énergétique plutôt que sur le volume, vise à mettre fin aux incitations en faveur de l’essence et du diesel.

Objectifs d’hydrogène vert pour les transports et l’industrie

Toutefois, pour atteindre l’objectif climatique de l’UE à l’horizon 2030, il faudra augmenter considérablement la production d’électricité renouvelable, qui est nécessaire pour alimenter les électrolyseurs produisant de l’hydrogène vert, a ajouté M. Paquet.

De plus, des mesures d’incitation seront nécessaires pour permettre l’utilisation de l’hydrogène vert dans l’industrie lourde et dans les transports longue distance, a indiqué l’industrie.

Le paquet contient en effet d’autres objectifs, comme un objectif de 2,6 % pour les « carburants renouvelables d’origine non biologique » utilisés dans les transports, et davantage de stations de ravitaillement pour les véhicules à hydrogène.

Ces mesures ont été saluées par l’organisme industriel Hydrogen Europe, qui a déclaré que les nouveaux objectifs donneraient un coup de fouet à l’économie naissante de l’hydrogène dans l’UE.

« En fixant des objectifs concernant l’utilisation de l’hydrogène dans l’industrie et les transports, l’UE a une réelle chance d’atteindre ses objectifs climatiques, de créer des milliers d’emplois et de protéger son industrie », a déclaré Jorgo Chatzimarkakis, secrétaire général d’Hydrogen Europe.

Mais fixer des objectifs ne suffit pas pour permettre le passage à l’hydrogène renouvelable, a prévenu M. Paquet.

« Tout objectif doit s’accompagner d’instruments de soutien dédiés à l’hydrogène renouvelable afin d’en faire une option économiquement viable et de maintenir leur compétitivité », a-t-il déclaré.

Il s’agit notamment de réduire les taux d’imposition de l’électricité renouvelable et de soutenir les « contrats carbone pour la différence », c’est-à-dire des accords d’aide d’État par lesquels les gouvernements comblent l’écart entre le prix du carbone sur le marché européen et le prix du CO2 qui serait nécessaire pour rendre l’hydrogène vert compétitif.

La Commission européenne a dévoilé hier (14 juillet) son plan d’action pour le climat intitulé « Fit for 55 », dont l’objectif est d’aider l’UE à atteindre son nouvel objectif de réduire de 55% ses émissions de CO2 d’ici 2030.

Les ONG dénoncent des plans défectueux

Cependant, le plan de la Commission n’a pas fait l’unanimité.

Transport and Environment, une ONG spécialisée dans la mobilité verte, a averti que l’accent mis sur l’hydrogène risquait de favoriser son utilisation dans le secteur automobile, où l’électrification est plus efficace.

Et Global Witness, une autre ONG environnementale, s’est dit préoccupée par le fait que la Commission européenne avait sapé l’ambition climatique en promouvant l’hydrogène « à faible teneur en carbone » dans certaines parties de son paquet « Fit for 55 ».

Il aurait été absurde de permettre aux combustibles fossiles d’être qualifiés d’ « énergies renouvelables », a déclaré Global Witness, saluant la décision de la Commission d’exclure l’hydrogène « à faible teneur en carbone » de la directive sur les énergies renouvelables.

Elle a toutefois mis en garde contre les tentatives de promotion de l’hydrogène à faible teneur en carbone dans d’autres parties du paquet. Ce type d’hydrogène est obtenu à partir de gaz fossile mais élimine les émissions de CO2 qui y sont liées au moyen d’un processus appelé « capture et stockage du carbone » (CSC).

« Ce que la Commission a enlevé d’une main à l’industrie, elle le lui a rendu de l’autre. Il en résulte une politique de l’hydrogène contradictoire qui ne sera exploitée que par le lobbying acharné de l’industrie gazière », a déclaré Tara Conolly, responsable de la campagne gaz chez Global Witness.

La Commission européenne a toutefois précisé que l’hydrogène renouvelable et l’hydrogène à faible teneur en carbone seront tous deux nécessaires à la croissance du marché de l’hydrogène dans les années à venir.

« Il y a des secteurs où l’électrification directe n’est pas la solution, où nous avons besoin d’autres alternatives, et l’hydrogène est l’alternative évidente. C’est pourquoi nous allons promouvoir la production d’hydrogène ici en Europe, ainsi que son adoption dans différents secteurs, principalement dans l’industrie et les transports », a déclaré Mme Simson.

Pour atteindre nos objectifs de 2030, « nous aurons également besoin d’hydrogène à faible teneur en carbone, et pas seulement d’énergies renouvelables », a-t-elle ajouté.

 

Publié dans En bref

Partager cet article
Repost0

La Tour Eiffel, le Retour

Publié le par Jacques SAMELA.

La Tour Eiffel, le Retour
La Tour Eiffel, le Retour
Réouverture en fanfare de la Tour Eiffel, après plus de huit mois de fermeture

https://video.lefigaro.fr/figaro/video/reouverture-en-fanfare-de-la-tour-eiffel-apres-plus-de-huit-mois-de-fermeture/

Vus et lus dans Pour l'Eco n° 17 de février 2020, et Le Parisien Weekend n° 23780 du 12/02/21
Vus et lus dans Pour l'Eco n° 17 de février 2020, et Le Parisien Weekend n° 23780 du 12/02/21
Vus et lus dans Pour l'Eco n° 17 de février 2020, et Le Parisien Weekend n° 23780 du 12/02/21

Vus et lus dans Pour l'Eco n° 17 de février 2020, et Le Parisien Weekend n° 23780 du 12/02/21

Partager cet article
Repost0

La Darpa, JEDI ?

Publié le par Jacques SAMELA.

Partager cet article
Repost0

Pasqal, objectif 1 000 qubits

Publié le par Jacques SAMELA.

Pasqal, objectif 1 000 qubits
Pasqal, objectif 1 000 qubits

Elle ne fait pas encore partie de ce club de plus en plus étoffé des licornes françaises, mais par-contre, elle est en passe de devenir la tête de gondole du quantique à la française, avant peut-être d’en devenir son leader. Découvrons-là.

Créée en 2019 par cinq chercheurs de renom dans leurs catégories respectives que sont Georges-olivier Reymond, Christophe Jurczak, le professeur Alain Aspect, considéré comme le père de la seconde révolution quantique, le docteur Antoine Browaeys, récompensé récemment d’une médaille d’argent du CNRS, et le docteur Thierry Lahaye de l’Institut d’optique du CNRS, la toute jeune entreprise, Pasqal (www.pasqal.io), spin-off* de l’Institut d’Optique (IOGS-CNRS), maîtrisant parfaitement la manipulation d’atomes de rubidium piégés (technique n’est-ce pas), s’inspire grandement des travaux de deux de ses fondateurs susnommés que sont donc Antoine Browaeys et Thierry Lahaye, mais aussi des travaux initiés dans les années 80 par le physicien Alain Aspect, autre co-fondateur, consacré au phénomène d’intrication** quantique.

Vu et lu dans Les Echos du 09/06/21
Vu et lu dans Les Echos du 09/06/21
Vu et lu dans Les Echos du 09/06/21

Vu et lu dans Les Echos du 09/06/21

Alors, à la différence de grands noms tels que Google ou IBM, déjà présents dans ce domaine, et qui utilisent des qubits*** supraconducteurs fabriqués par des procédés manuels, l’ordinateur, car il s’agit effectivement d’un ordinateur, ou plus précisément d’un rack modulaire de deux mètres sur trois, équipé pour être installé sans encombre dans un centre de calcul, repose donc sur une approche différente, soit par l’utilisation d’atomes dits neutres, permettant selon les dires de ses instigateurs, d’élaborer des qubits plus que parfaits.

Aujourd’hui, ils en sont à près de 200 qubits, et leur objectif est d’atteindre d’ici à 2023 les 1 000 et plus.

Vu et lu dans Les Défis du CEA Hors Serie 2020
Vu et lu dans Les Défis du CEA Hors Serie 2020

Vu et lu dans Les Défis du CEA Hors Serie 2020

Et manifestement cela interpelle déjà, car, cité par le président Macron durant la présentation du plan national consacré au quantique en janvier dernier, prévoyant un budget global de 1,8 milliards d’Euros,  la société vient de réaliser une nouvelle levée de fonds de 25 millions d’Euros auprès d’acteurs de choix, comme le tout nouveau Fonds Innovation Défense du ministère des Armées, géré par Bpifrance, étrennant là son objectif d’appuyer des projets et les nouvelles technologies considérées comme hautement stratégiques pour assurer et garder en France, voire en Europe, une indépendance de choix dans des domaines militaires bien sûr, mais également civils, ce que l’on appelle en fait des applications duales, le fonds Quantonation (www.quantonation.com), ainsi que d’autres comme RunA Capital (www.runacap.com),  Daphni (www.daphni.com), ou encore Eni Next (www.eni.com).

Vu et lu dans Les Echos du 15 juin 2021
Vu et lu dans Les Echos du 15 juin 2021

Vu et lu dans Les Echos du 15 juin 2021

Donc, assurée grâce à cette somme de pouvoir continuer ses travaux dans des conditions optimum, elle n’a cependant pas attendue celle-ci pour tester en grandeur nature sa technologie auprès d’EDF notamment, lui permettant d’optimiser ses bornes de recharge de véhicules électriques, de signer un accord de partenariat avec le groupe Atos (http://competitiviteinfrance.overblog.com/2019/05/atos-le-mousquetaire-du-numerique.html), afin de développer un accélérateur quantique pour les systèmes de calcul haute performance (HPC), ou encore d’autres avec des centres de calculs haute performance européens, comme l’italien CINECA (www.cineca.it), ou le GENCI (www.genci.fr) en France.

Mais en attendant ces échéances plus ou moins lointaines, mais très prometteuses, il en est une qui devrait voir le jour cette année, c’est le lancement de son propre service de calcul quantique en cloud, rejoignant en cela des acteurs de renoms comme IBM, Honeywell ou encore Xanadu, lui permettant de répondre rapidement à des problématiques industrielles très concrètes, et pourquoi pas de les concurrencer très rapidement.

Je fais donc un pari, rejoignant en cela le début de ce sujet, soit qu’elle deviendra la future licorne française avec, je le pressens, une levée de fonds exceptionnelle, à hauteur, si ce n’est au-delà des précédentes ayant eu cours cette année, déjà six à ce jour (https://www.businessinsider.fr/voici-la-liste-des-16-licornes-francaises-dont-fait-partie-lassureur-sante-alan-187246).

Vous en pensez quoi ? Réponse dans quelques mois.

*Apanage des grands groupes, mais aussi des centres de recherche, des universités, voire de quelques ETI/PME, le spin-off est désormais utilisé par les entreprises comme un levier d'innovation. Innovation sociale, permettant aux salariés de s'épanouir dans l'entreprenariat en toute sécurité, innovation technologique, en favorisant une R&D externalisée (www.le-tout-lyon.fr).

**L’intrication quantique est un phénomène qui lie intimement les propriétés de deux particules, quelle que soit la distance qui les sépare (www.future-sciences.com).

***On nomme qubit (quantum + bit ; prononcer kiou-bite) l'état quantique qui représente l'unité de stockage d'information quantique. Il se compose d'une superposition de deux états de base, par convention notés  et   . Un état qu-bit est constitué d'une superposition quantique linéaire de ces deux états. Une mémoire à qu-bits diffère significativement d'une mémoire classique par le fait qu'un bit ne peut prendre que les valeurs 0 et 1, et une seule à la fois. Un qubit n'a pas cette restriction (www.future-sciences.com).

Jacques Samela

 

Sources :

. https://www.industrie-techno.com/article/calcul-quantique-pasqal-s-impose-dans-la-cour-des-grands-avec-ses-atomes-froids.63718

. https://www.usine-digitale.fr/article/pasqal-la-pepite-francaise-du-quantique-qui-seduit-industriels-et-instituts-de-recherche.N1096464

. https://www.frenchweb.fr/pasqal-fer-de-lance-de-la-france-dans-le-quantique/415261

. https://www.lanouvellerepublique.fr/economie/pasqal-leve-25-millions-d-euros-pour-s-affirmer-comme-un-leader-des-technologies-quantiques

. https://www.industrie-techno.com/article/atos-s-allie-avec-la-start-up-pasqal-pour-developper-un-accelerateur-quantique-a-50-qubits-d-ici-deux-ans.62574

. https://www.lefigaro.fr/societes/quantique-le-fonds-du-ministere-des-armees-investit-dans-la-start-up-pasqal-20210608

. https://www.industrie-techno.com/article/le-plan-quantique-francais-est-enfin-lance-tous-les-details-de-cette-strategie-a-1-8-milliard-d-euros-sur-5-ans.63594

 

A lire :

. https://forteza.fr/2020/01/09/quantique-le-virage-technologique-que-la-france-ne-ratera-pas-remise-de-mon-rapport-au-gouvernement-le-9-janvier-2020/

 

A découvrir :

. https://systematic-paris-region.org/cartographie-quantique-des-membres-systematic/

 

A écouter :

. https://podcasts-francais.fr/podcast/decode-quantum

Vu et lu dans Les Echos du 15/06/21

Vu et lu dans Les Echos du 15/06/21

Vu et lu dans Les Défis du CEA n° 242 de mars & avril 2021
Vu et lu dans Les Défis du CEA n° 242 de mars & avril 2021

Vu et lu dans Les Défis du CEA n° 242 de mars & avril 2021

Vu et lu dans Les Défis du CEA n° 243 de mai & juin 2021

Vu et lu dans Les Défis du CEA n° 243 de mai & juin 2021

Publié dans L'entreprise du mois

Partager cet article
Repost0

La fête nationale (rappel)

Publié le par Jacques SAMELA.

La fête nationale (rappel)
La fête nationale (rappel)

Vous le savez certainement, mais cette année, en raison de la crise que nous vivons encore aujourd’hui, et afin de remercier l’ensemble du personnel soignant, le 14 juillet, jour de la fête nationale, se fera exceptionnellement sans son défilé habituel, et sa traditionnelle cérémonie sera organisée elle sur la place de la Concorde en leur hommage.

Cependant, rassurez-vous, les militaires ne seront pas oubliés, avec l’hommage rendu cette fois-ci aux troupes ayant participé à l’opération Résilience, consacrée à l’aide et au soutien de la population en métropole et en Outre-mer pour combattre le virus, assorti d’un défilé aérien plus léger que d’habitude.

Mais au fait, connaissez-vous la petite histoire de cette grande fête ?

 

Ne cherchez-pas, la voici.

Tout commence en fait le 21 mai 1880, par le dépôt d’une proposition de loi dite Raspail, du nom de son instigateur, le député Benjamin Raspail, afin d’adopter le 14 juillet comme jour de fête nationale.

Elle fut signée et adoptée par l’assemblée de l’époque le 8 juin 1880, par le Sénat le 29 juin 1880, avant d’être promulguée définitivement le 06 juillet 1880.

Par ce vote, elle obtint donc la majorité parmi des parlementaires de tout bord (de sensibilités différentes), pas toujours d’accord,  entre d’un côté, républicains de gauche comme de droite, et de l’autre monarchistes, et notamment sur le sens de cette fête, voulue par le gouvernement de l’époque, à la recherche lui d’un événement fédérateur, rassemblant justement l’ensemble de la nation française.

En effet, d’aucuns souhaitaient honorer la révolution de 1848, d’autres la naissance de la République en 1870, après la chute de Napoléon III, d’autres encore, la date du serment du Jeu de paume, le 20 juin 1789. Difficile effectivement de trouver un accord.

Alors, même si la date de la prise de la Bastille correspondait au préalable à un symbole fort de l’histoire de France (récente) et de la fin de la monarchie absolue, certains la trouvant trop sanglante, proposèrent plutôt l’exemple de la Fête de la Fédération, date justement du premier anniversaire de la prise de la Bastille, et symbole cette fois-ci de l’union de la Nation.

Les deux sensibilités furent finalement réunies, et tombèrent donc d'accord sur cette date.

Quant à son déroulement, cette journée s’organisera donc dès le début autour du défilé militaire, donnant une image de protection du pays, et des festivités populaires, se déroulant dans l’espace public, donnant lieu notamment à un bal populaire, que l’on connait surtout aujourd’hui par le dit bal des pompiers, se déroulant généralement la veille du 14 juillet.

La cérémonie elle,  donnera lieu à quelques faits marquants comme celui de 1919, nommé pour l’occasion fête de la victoire, où, devant les maréchaux Joffre et Foch, des centaines de mutilés de guerre défilèrent, ou encore celui de 1945, précédé par trois jours de festivités, ceux de 1958 et 1959, servant à affirmer l’indépendance militaire de la France, avec pour la première fois le défilé d’armes lourdes de marques françaises, sans oublier également celui de 1989, célébrant en grandes pompes le bicentenaire de la révolution française, suivi d’un spectacle du créateur Jean-Paul Goude s’intitulant à juste titre « La Marseillaise* ».

Il faut savoir aussi que le défilé n’a pas été toujours situé sur les Champs Elysées, puisqu’en 1974il se déroula entre La bastille et Républiqueen 1975, à Vincennesen 1977, à l’école militaire, et en 1979, entre République et La Bastille cette fois-ci. Ce n’est que depuis 1980 que les Champs Elysées se sont imposés.

Et moi qui ne rate pratiquement jamais le défilé, il est vrai que cette avenue, considérée comme la plus belle du monde, est plus qu’appropriée pour accueillir chaque année ce défilé, entre l’Arc de Triomphe, et la place de la Concorde, deux places fortes de l’histoire de France.

Bonne fête nationale à vous, et célébrons tous ceux, qui sans chercher les honneurs ou la gloire, se sont impliqués sans relâche, afin que cette crise soit la plus brève, la moins meurtrière, et la plus vivable possible pour nous autres citoyens.

*http://www2.assemblee-nationale.fr/decouvrir-l-assemblee/histoire/dossier-historique-la-marseillaise/les-paroles-de-la-marseillaise 

Jacques Samela

 

Sources :

. Wikipedia

. https://www.elysee.fr/la-presidence/la-fete-nationale-du-14-juillet

 

A noter :

. https://www.elysee.fr/la-presidence/les-symboles-de-la-republique-francaise

 

Ma petite histoire du 14 juillet

Partager cet article
Repost0

Juin 2021

Publié le par Jacques SAMELA.

Juin 2021
Juin 2021

BONNE. La santé financière des PME selon l’ordre des experts-comptables, avec des bénéfices en hausse de 2 % en 2020, leur résultat net ayant en même temps bondi de 34,7 %.

Les Echos du 03 juin 2021

 

RECORDS. De vente pour le fromage Abondance en 2020, avec 3 498 tonnes vendus. En 1990, 348 tonnes.

Ecomedia du 03 juin 2021

 

CONTRAT. De près de 15 millions de dollars aux Etats-Unis pour la société Drone Volt (www.dronevolt.com), pour la livraison prochaine de 700 drones à la société Aquiline Drones (www.aquilinedrones.com).

VIPresse du 07 juin 2021

 

INVESTISSEMENT. De 70 millions d’Euros en Alsace du groupe allemand SEW Usocome (www.usocome.com), avec comme objectif d’accroître les capacités de stockage de son usine basée à Brumath, près de Strasbourg.

La Tribune du 07 juin 2021

 

INTERNATIONALE. L’expansion de la société Azur Drones (www.azurdrones.com), après avoir vendu son drone autonome Skeyetech à la société Oiltanking (www.oiltanking.com), l’un des plus grands fournisseurs indépendants de stockage de gaz, produits chimiques et pétroliers, afin de renforcer la sécurité de son terminal de Copenhague au Danemark.

Production maintenance du 08 juin 2021

 

SACRE. Pour l’écrivain David Diop, après l’obtention, une première pour un français, du prestigieux International Booker Prize, récompensant chaque année un roman étranger traduit et publié au Royaume-Uni.

Télérama du 09 juin 2021

 

ENCOURAGEANTS. Les signes de la reprise, avec une progression de l’emploi privé de 0,5 % au 1er trimestre, soit 88 800 créations nettes d’emplois.

La Tribune du 10 juin 2021

 

SEDUCTION. De la petite boite à messages française Lovebox auprès des américains, y réalisant, grâce à l’e-commerce, désormais 80 % de son chiffre d’affaires.

Le Moci du 10 juin 2021

 

VICTOIRES. Françaises à Roland Garros, avec le deuxième titre pour la paire française Nicolas Mahut et Pierre-Hugues Herbert. La 5ème en Grand Chelem après l’US Open en 2015, Wimbledon en 2016, et l’Open d’Australie en 2019. Mais aussi celle de Luca Van Asshe, en junior cette fois-ci, remportant pour la 1ère fois les Internationaux de France, ainsi que celle de la paire française Giovanni Mpetshi-Perricard et Arthur Fils remportant eux le titre du double junior.

L’Equipe du 12 juin 2021

 

FOURNITURE. De 55 rames du groupe Alstom pour le renouvellement de la ligne 1 du métro du Caire, capitale de l’Egypte.

La Tribune du 14 juin 2021

 

OPTIMISTE. La Banque de France sur la sortie de crise, avec des prévisions en hausses pour l’économie française, avec un rebond du PIB de 5,75 %.

Les Echos du 15 juin 2021

 

CONQUETE. De l’Amérique pour le Centre Pompidou, avec l’ouverture d’une antenne à Jersey City en 2024, après Metz, Malaga, Shanghai et Bruxelles. Les œuvres seront installées au sein d’une ancienne gare bâtie en 1912, et fera face à Manhattan, séparé seulement par le fleuve Hudson.

Le Parisien Weekend du 18 juin 2021

 

MEGA. Le contrat signé par Alstom au Danemark, avec la production de 100 trains électriques baptisés « Fremtidens Tog » (trains du futur) pour la compagnie des chemins de fer danois DSB. Le montant du contrat s’élève à 1,4 milliards d’Euros, et avec l’entretien des rames pendant quinze ans, on arrive à 2,6 milliards d’Euros.

La tribune du 18 juin 2021

 

HISTORIQUE. Le pic concernant les déclarations d’embauches en mai hors intérim, s’élevant à plus de 785 000, dont 382 000 en CDI, soit un chiffre jamais atteint.

La Tribune du 23 juin 2021

 

ACCELERATION. Dans les domaines du retail et de l’e-commerce en France, avec des levées de fonds de plus d’un milliard d’Euros (1,033) pour les startups hexagonales depuis janvier 2021.

Frenchweb du 24 juin 2021

 

AMELIORATION. Du moral des chefs d’entreprise, avec dans le domaine des services une hausse de 6 points en juin, se rapprochant du niveau pré-pandémique.

Les Echos du 24 juin 2021

 

COMMANDE. De 70 Airbus A321 par la compagnie américaine United, soit près de 5 milliards de dollars de contrat.

PREMIER. « Hub » du groupe américain JP Morgan en Europe, la ville de Paris vient d’accueillir une centaine de nouveaux traders de 32 nationalités venant tout droit de Londres, après ceux du mois de janvier, et avant ceux de cet été, portant l’effectif à plus de 400 personnes. En 2022, ce sont près de 800 personnes qui devraient se trouver sur ce site.

Les Echos du 30 juin 2021

 

 

 

Publié dans Revue de presse

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>