Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'IA (suite)

Publié le par Jacques SAMELA.

L'IA (suite)
L'IA (suite)
Vus et lus dans Le Monde du 14/11/19 et Les Echos du 27/11/19
Vus et lus dans Le Monde du 14/11/19 et Les Echos du 27/11/19
Vus et lus dans Le Monde du 14/11/19 et Les Echos du 27/11/19

Vus et lus dans Le Monde du 14/11/19 et Les Echos du 27/11/19

Vu et lu dans Val d'Oise Magazine de janvier / février 2020
Vu et lu dans Val d'Oise Magazine de janvier / février 2020

Vu et lu dans Val d'Oise Magazine de janvier / février 2020

Vu et lu dans Val d'Oise Magazine de janvier / février 2020
Vu et lu dans Val d'Oise Magazine de janvier / février 2020

Vu et lu dans Val d'Oise Magazine de janvier / février 2020

Vu et lu dans Le Monde du 14/11/19
Vu et lu dans Le Monde du 14/11/19

Vu et lu dans Le Monde du 14/11/19

 Et pour plus d'informations sur le sujet, n'hésitez-pas à lire ou à relire les sujets que voici : 

http://competitiviteinfrance.overblog.com/2019/12/l-ia-selon-neovision-i.html

 

http://competitiviteinfrance.overblog.com/2019/12/l-ia-selon-neovision-ii.html

 

 

Partager cet article
Repost0

Technologies Clés 2020 ?

Publié le par Jacques SAMELA.

Partager cet article
Repost0

Décembre 2019

Publié le par Jacques SAMELA.

Décembre 2019
Décembre 2019

SELECTION. De la start-up française Heex technologies (www.heex.io), à l’origine du premier logiciel sur le cloud de traitement de petites données pour véhicules autonomes, par Microsoft, afin d’intégrer son programme « Autonomous Driving » dans le cadre de son initiative « Microsoft for Startups ».

VIPress.net du 02 décembre 2019

 

POSITIONNEMENT. Confirmé pour Paris en tant que numéro un mondial du tourisme d’affaires, avec près de 450 salons et plus de 1 100 congrès organisés chaque année sur une vingtaine de sites.

Le Parisien Eco du 02 décembre 2019

 

CONTRAT. De 250 millions de dollars australiens (153 millions d’Euros environ) pour le groupe Thales, concernant le déploiement de ses systèmes de supervision et de communications dans le cadre du projet Sydney Metro City & Southwest.

VIPress.net du 04 décembre 2019

 

DEVELOPPEMENT. D’une nouvelle version du système européen de navigation « EGNOS » par le groupe Thales Alenia Space au profit de l’Agence Spatiale Européenne (ESA), et pour la somme de 78 millions d’Euros environ.

VIPress.net du 06 décembre 2019

 

ACHAT. Le leader français de la manutention de bagages dans les aéroports, B2A Technology (www.b2a-technology.com), achète le néo-zélandais Glidepath pour se développer à l’international, grâce notamment à ses bureaux ouverts aux Etats-Unis, Canada, Australie, Afrique du Sud, Inde, etc…

CHOIX. Du réseau social français Smiile (www.smiile.com) par le japonais Mizuho, afin de développer son propre réseau social d’entraide au Japon.

REPRISE. De l’étude pivot menée par la société Carmat (www.carmatsa.com), avec l’implantation du cœur artificiel du 12ème patient sur 20 prévus au centre Ikem de Prague en République tchèque

Les Echos du 09 décembre 2019

 

SIGNATURE. Entre le groupe Alstom et l’autorité de transport public d’Australie-Occidentale pour un contrat de fabrication et d’entretien de la nouvelle génération de trains Série C destinés au réseau ferroviaire de la ville de Perth. De près de 1,3 milliards de dollars australien (800 millions d’Euros environ), Alstom assurera la conception, la fourniture, la fabrication, les essais et la mise en service de 41 trains électriques et de 2 trains diesel.

VIPress.net du 10 décembre 2019

 

PREFERENCE. De la compagnie aérienne australienne Qantas pour Airbus au détriment de Boeing, pour son projet de liaison record Sunrise entre Sidney et Londres.

L’Usine Nouvelle du 13 décembre 2019

 

CHOIX. Des sonars et des systèmes acoustiques du groupe Thales pour équiper les cinq nouvelles frégates multi-missions de la marine espagnole, et ce pour un montant de 165,5 millions d’Euros.

VIPress.net du 13 décembre 2019

 

PARTENARIAT. Entre la plateforme multimodale de Dourges (Hauts de France) et le terminal de Kaliningrad (Russie), afin de créer une nouvelle liaison ferroviaire avec la Chine, la 1ère ayant ouverte il y a de cela 2 ans.

DEFINITIVE. L’attribution de l’appel d’offres par la Région Toscane au profit de RATP Dev, filiale de la RATP, et de sa filiale italienne, Autolinee Toscane, portant sur un parc de plus de 2 800 véhicules durant onze ans.

Les Echos du 13 décembre 2019

 

COMMANDE. De 100 A320neo du groupe Airbus par la compagnie américaine Spirit Airlines, avec une option pour 50 de plus. Le montant du contrat est estimé à 10 milliards de dollars, prix catalogue.

L’Usine Nouvelle du 23 décembre 2019

 

CONTRAT. Pour le groupe Alstom en Côte d’Ivoire, avec la fourniture de 20 rames de type Metropolis pour le futur métro d’Abidjan, la capitale, et dont la construction sera menée par des entreprises françaises (Keolis, Bouygues et Colas rail).

L’Usine Nouvelle du 24 décembre 2019

 

MILLESIME. Excellent pour l’emploi en France, avec une baisse de plus de 100 000 demandeurs d’emploi sur les 11 premiers mois de l’année, et des créations d’emplois plus importantes par rapport à 2018.

Les Echos du 27 décembre 2019

 

CREATION. D’emplois nouveaux pour le secteur de l’habillement, avec 3 000 à 4 000 embauches prévues.

Les Echos du 30 décembre 2019

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans Revue de presse

Partager cet article
Repost0

Davos, que s’ouvre la 50ème

Publié le par Jacques SAMELA.

Davos, que s’ouvre la 50ème
Davos, que s’ouvre la 50ème

Rendue célèbre par Thomas Mann, avec son livre « La montagne magique », elle est aujourd’hui connue pour être l’hôte du WEF (World Economic Forum), ou plus simplement du nom de la ville elle-même, le Davos.

Créé en 1971 par Klaus M. Schwab, professeur d’économie à l’université de Genève (Suisse), avec comme souhait de familiariser les entreprises européennes aux méthodes de management à l’américaine, il invita donc pour cette première, près de 500 dirigeants d’entreprises européennes dans le nouveau centre de congrès de la ville de Davos, l’intitulant « European Management Symposium ».

Devenant par la suite le « European Management Forum », il invitera chaque mois de janvier divers dirigeants d’entreprises de toute l’Europe.

Plutôt confidentiel au début, son impulsion démarra réellement en 1973 avec deux évènements majeurs que furent la fin des accords de Bretton Woods* en 1971, et la guerre du Kippour en octobre 73, occasionnant un intérêt nouveau sur les aspects économiques et sociaux, et en invitant pour la première fois des responsables politiques.

C’est en 1987 qu’il utilisera pour la première fois son appellation d’aujourd’hui, avec comme objectif cette fois-ci, de permettre par son entremise la résolution de conflits, ce qu’il obtint par exemple en 1988 avec la signature d’un accord entre la Grèce et la Turquie, en passe de s’entre-déchirer, en 1992, un an après la fin de l’apartheid, avec la rencontre entre le président sud-africain de l’époque, Frederick de Klerk, Nelson Mandela, et le chef zoulou Mangosuthu Buthelezi, connue comme la « Déclaration de Davos », ou encore en 1994, avec la rencontre entre le ministre israélien des affaires étrangères, Shimon Peres, et le chef de l’OLP**, Yasser Arafat, permettant la conclusion d’un projet d’accord sur Gaza et la ville de Jericho.

Alors, vous le savez bien, mais, comme les G7, G8 et autre G20 (http://competitiviteinfrance.overblog.com/2019/08/a-7-8-ou-20-l-essentiel-c-est-de-se-parler.html), le Davos est toujours aussi critiqué, voire peut-être plus, car représentant ces puissants, ces maîtres du monde, coupables aux yeux de certains de tous les maux de notre monde actuel, et pourtant, mais à vous de vous faire votre propre idée, avec ce qui suit.

En effet, fondation à but non lucratif, dont le siège est à Cologny, près de Genève, avec des bureaux à Pékin et à New York, le forum ne défend aucun intérêt politique, partisan ou national, il a le statut d’observateur auprès du Conseil économique et social des Nations Unies, il est placé sous la supervision du gouvernement suisse, et sa mission, affichée, est donc d’améliorer l’état du monde. Sacré challenge il est vrai.

Quant à son financement, consacrant près de 200 millions de francs suisses (environ 185 millions d’Euros) à l’organisation de son évènement, il est assuré depuis 2005 par des entreprises membres, pour la plupart des multinationales, s’acquittant d’une cotisation annuelle de près de 42 000 francs suisses (plus de 38 000 Euros), et se plaçant parmi les meilleures de leur catégorie, à même de jouer un rôle de précurseur dans l’évolution de leur domaine respectif.

Ensuite, l’organisation en elle-même de l’évènement, il faut savoir que la participation y est uniquement sur invitation, et que plus de 2000 personnes y participent chaque année, assistant aux plus de 200 sessions du programme officiel, traitant de sujets comme la pauvreté, les conflits, les tensions entre les Etats-Unis et l’Iran en feront certainement parties cette année, le Brexit également, ou encore les problèmes environnementaux, l’Australie aujourd’hui, l’Amazonie hier, amenés malheureusement à être récurrents dans les prochaines années.

Et, reconnu comme organisation internationale depuis 2015, plus de 500 personnes participent à sa bonne marche, tandis que près de 500 journalistes y assistent chaque année, et, souhaitant être le plus visible possible, et par tous, l’ensemble des séances plénières peuvent être suivies sur Youtube, et des images, ainsi que des citations clés, sont même visibles sur la majeur partie des réseaux sociaux, sans oublier les nombreux rapports économiques édités chaque année, attendus et très prisés.

Et pour finir, comme chaque année, se pose la même question, qui viendra et qui ne viendra pas ?

L’année dernière, le nouveau président brésilien, surnommé le « Trump des tropiques », y fit une intervention courte, en moins de quinze minutes, et jugée en adéquation avec son personnage plutôt clivant, quant au vrai Mister T, ne devant pas venir, « shutdown » oblige, il décida cependant au dernier moment de s’y rendre, chamboulant bien évidemment le déroulement et surtout la logistique de l’évènement. Mais, étant pour le coup, le représentant de la première puissance mondiale, eh oui, encore aujourd’hui, on n’imagine mal les organisateurs refuser sa participation, même si peut-être, mais cela reste en coulisse.

Le président Macron, et la 1ère ministre britannique de l'époque n’y vinrent finalement pas, pris par ailleurs par la situation du moment dans leur pays respectifs (GJ et Brexit), par-contre, la chancelière allemande y était-elle bien présente, indéboulonnable.

Donc, nous verrons bien cette année, scrutant également avec attention les rencontres, les discours, les indications proposées pour améliorer, ou tenter d’améliorer notre monde.

*Accords de Bretton Woods : Les accords de Bretton Woods, issus de la conférence de Bretton Woods qui s'est tenue au Mount Washington Hotel, à Bretton Woods, dans le New Hampshire, du 1er au 22 juillet 1944, sont des accords économiques ayant dessiné les grandes lignes du système financier international mis en place après 1944. Leur objectif principal est de mettre en place une organisation monétaire mondiale et de favoriser la reconstruction et le développement économique des pays touchés par la guerre. Ils sont signés après trois semaines de débats entre 730 délégués représentant l’ensemble des 44 nations alliées. (Wikipedia)

**OLP : L’Organisation de libération de la Palestine (arabe : منظمة التحرير الفلسطينية, Munadhamat al-Tahrir al-Filastiniyah, OLP, anglais : Palestine Liberation Organization, PLO) est une organisation palestinienne politique et paramilitaire, créée le 28 mai 1964 à Jérusalem. (Wikipedia)

Jacques Samela

 

Sources :

. www.weforum.org

. Wikipedia

. https://www.lci.fr/international/le-forum-economique-mondial-de-davos-la-grand-messe-du-gotha-international-2076646.html

. https://www.franceculture.fr/economie/a-lorigine-du-forum-de-davos

. https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2016/01/20/qu-est-ce-que-le-forum-de-davos_4850472_4355770.htm

 

A lire :

. https://www.lematin.ch/economie/50-ans-wef-davos-voudrait-reinventer/story/18194111

. https://www.la-croix.com/Economie/Monde/davos-forum-economique-mondial

 

Publié dans Les dossiers

Partager cet article
Repost0

Le Fabriqué en France

Publié le par Jacques SAMELA.

Le Fabriqué en France
Le Fabriqué en France
Vu dans Femme Actuelle

Vu dans Femme Actuelle

Vu et lu dans Le Monde du 10/01/20

Vu et lu dans Le Monde du 10/01/20

Vu et lu dans Les Echos du 13/12/19
Vu et lu dans Les Echos du 13/12/19

Vu et lu dans Les Echos du 13/12/19

Vu et lu dans Les Echos du 27/12/19

Vu et lu dans Les Echos du 27/12/19

Partager cet article
Repost0

Le rendez-vous de l'Europe : La France en force

Publié le par Jacques SAMELA.

Le rendez-vous de l'Europe : La France en force
Le rendez-vous de l'Europe : La France en force
Vus et lus dans Les Echos du 12/07/19, et du 05/11/19 et du 25/11/19
Vus et lus dans Les Echos du 12/07/19, et du 05/11/19 et du 25/11/19
Vus et lus dans Les Echos du 12/07/19, et du 05/11/19 et du 25/11/19

Vus et lus dans Les Echos du 12/07/19, et du 05/11/19 et du 25/11/19

Vus et lus dans Les Echos du 03/12/19 et du 13/12/19
Vus et lus dans Les Echos du 03/12/19 et du 13/12/19

Vus et lus dans Les Echos du 03/12/19 et du 13/12/19

Et pour plus d'informations, n'hésitez-pas à lire ou à relire le dossier du 29 mars 2016, intitulé : Christine Lagarde, une femme française d'influence

Vus et lus dans Les Echos du 06/11/19, L'Obs n° 2872 du 21/11/19, et Challenges du 28/11/19
Vus et lus dans Les Echos du 06/11/19, L'Obs n° 2872 du 21/11/19, et Challenges du 28/11/19
Vus et lus dans Les Echos du 06/11/19, L'Obs n° 2872 du 21/11/19, et Challenges du 28/11/19

Vus et lus dans Les Echos du 06/11/19, L'Obs n° 2872 du 21/11/19, et Challenges du 28/11/19

Vu et lu dans Les Echos du 12/12/19

Vu et lu dans Les Echos du 12/12/19

Publié dans En bref

Partager cet article
Repost0

Made in France & Fromages de France

Publié le par Jacques SAMELA.

Made in France & Fromages de France
Made in France & Fromages de France
Vu et lu dans Femme Actuelle n° 349 de janvier 2020
Vu et lu dans Femme Actuelle n° 349 de janvier 2020

Vu et lu dans Femme Actuelle n° 349 de janvier 2020

Vu et lu dans Le Parisien Eco du 16/12/19

Vu et lu dans Le Parisien Eco du 16/12/19

Partager cet article
Repost0

Janvier 2020

Publié le par Jacques SAMELA.

Janvier 2020
Janvier 2020

Le 15 janvier 2020

. Conférence « La croissance des inégalités dans le monde (réalité, conséquences et remèdes) de Thomas Piketty / www.quaibranly.fr

 

Du 22 au 23 janvier 2020

. Congrès ATEC-ITS / www.congres.atec-its-france.com

47ème édition consacrée à la mobilité intelligente

 

Le 23 janvier 2020

. Congrès « Entreprise du Futur » / www.entreprisedufutur.com

 

Le 29 janvier 2020

. Back to CES 2020 par Olivier Ezratty / www.systematic-paris-region.org

 

Du 29 au 30 janvier 2020

. Biogaz Europe / www.biogaz-europe.com

 

Du 30 janvier au 01 février 2020

. ChangeNOW / www.changenow-summit.com

1 000 solutions pour changer le monde

Publié dans Agenda

Partager cet article
Repost0

CES Las Vegas 2020, Netatmo (suites)

Publié le par Jacques SAMELA.

CES Las Vegas 2020, Netatmo (suites)
CES Las Vegas 2020, Netatmo (suites)

CES 2020] Netatmo dévoile une serrure connectée... qui s'ouvre avec des clés intelligentes

https://www.usine-digitale.fr/article/ces-2020-netatmo-devoile-une-serrure-connectee-qui-s-ouvre-avec-des-cles-intelligentes.N916994

Arthur Le Denn |

Publié le 06 janvier 2020 

A la veille du CES, qui se tient à Las Vegas du 7 au 10 janvier, Netatmo dévoile un nouveau produit : une serrure connectée fonctionnant avec des clés intelligentes. Pensé pour le marché européen, le dispositif vise à renforcer la sécurité de l’accès aux logements et à donner davantage de flexibilité aux utilisateurs. Sortie prévue fin 2020.

 

Elle ambitionne de simplifier la façon d’entrer chez soi tout en sécurisant mieux l’accès. La nouvelle serrure connectée de Netatmo s’insère simplement à l’endroit prévu pour le cylindre de porte et fonctionne avec quatre piles AAA, qui lui confèrent une autonomie de deux ans – elle est aussi rechargeable via un port USB, pour ne pas être coincé dehors si celles-ci sont épuisées. Si elle peut s’ouvrir à l’aide d’un smartphone disposant de la technologie NFC, elle fonctionne également avec un système de clés intelligentes. Ces dernières doivent être configurées puis appairées à la serrure voulue via une application dédiée. L’utilisateur peut par la suite choisir, à tout moment, de les désactiver.

UNE SERRURE AUX NORMES EUROPéENNES

Les clés utilisent elles aussi la technologie NFC pour déverrouiller la serrure. "Pour plus de sécurité, toutes les communications sont chiffrées et s’effectuent en local, détaille à L’Usine Digitale Heleen De Waal, cheffe de produit chez Netatmo. C’est de nature à rassurer le client quant à la protection de ses données, mais aussi vis-à-vis de l’inviolabilité de son domicile."

A2P*, BZ+, SKG***… Le produit est conforme à trois standards européens certifiant la résistance mécanique des serrures traditionnelles – qui garantissent qu'elles ne peuvent être forcées ou arrachées. "L’unique serrure connectée concurrente sur ce créneau ne répond qu'à une seule de ces normes. La nôtre est donc la première à embarquer autant de certifications", pointe Heleen De Waal, qui assure que l'installation peut être réalisée par le client lui-même.

La serrure de Netatmo sera fournie avec trois clés déjà appairées, et des packs de clés additionnelles seront vendus autour de 100 euros l’unité. Si Netatmo a pensé un produit recourant à des clés, ce qui pourrait paraître quelque peu antinomique à l’heure des objets connectés, c’est après avoir constaté que ces dernières restent "un marqueur très important, servant d’option de secours en cas de besoin".

DES FONCTIONNALITéS CONNECTéES PLUS CLASSIQUES

Au-delà de cette innovation, la serrure embarque un ensemble de fonctionnalités connectées, gérables depuis l’application. Elle est, par exemple, dotée d’un accéléromètre, qui lui permet d’envoyer une notification à l’utilisateur si quelqu’un essaie de la forcer. Si l’utilisateur invite des personnes à pénétrer dans son domicile, il peut leur transmettre l’autorisation… et, ce, même à distance. "Il envoie un lien vers une application à télécharger, plus simple que Netatmo Security. Son invité n’a qu’à passer son smartphone sur la serrure pour entrer. Il suffit ensuite de lui retirer l’accès", indique Heleen De Waal. Les possesseurs d’iPhone se réjouiront d’une compatibilité du produit avec le HomeKit d’Apple, qui permettra d’établir des scénarios de cas d’usage. Ils pourront ainsi programmer l’allumage automatique des lumières lors du moment où ils ouvrent la porte. En revanche les smartphones Android ne sont, pour l’heure, pas compatibles.

Selon Netatmo, beaucoup de serrures existent aujourd’hui à destination du marché américain… mais sont incompatibles avec les normes européennes. L’entreprise a pensé la sienne pour répondre aux besoins de ce côté de l’Atlantique – en France, en Allemagne, au Royaume-Uni, en Espagne, en Italie ou encore dans les pays baltes. Le produit devrait être commercialisé fin 2020, autour de 400 euros. Netatmo dit ne pas envisager un lancement sur le marché américain à court terme, mais ne ferme pas tout à fait la porte non plus. Lors du CES de Las Vegas, qui se tient du 7 au 10 janvier, elle ciblera les acheteurs européens… tout en prenant la température auprès du public américain. La firme sort déjà gagnante du salon, puisqu’elle a remporté un Innovation Award dans la catégorie "Home Appliances".

APRES SON RACHAT PAR LEGRAND, NETATMO JOUE LA SYNERGIE

Netatmo a participé à toutes les éditions du CES depuis 2013. Un événement qui lui permet "d’obtenir un retour des autres marchés pour alimenter [sa] réflexion en R&D, mais également faire parler de [lui] dans les médias américains, dont la veille technologique est très large". Cette année sera particulière, puisque l’entreprise fête le premier anniversaire de son rachat par Legrand. "Nous avons renforcé la collaboration entre les deux entités, qui ont un ADN très complémentaire. Legrand est reconnu pour la qualité de son matériel, Netatmo pour l’efficacité et la simplicité de ses logiciels. Legrand peut compter sur un réseau de vente traditionnelle, Netatmo est davantage tourné vers la vente en ligne", explique à L’Usine Digitale Fred Potter, fondateur de Netatmo et CTO du programme Eliot de Legrand.

Au-delà de synergies sur le plan opérationnel, les deux sociétés commercialiseront, le 20 janvier, un premier produit commun : un tableau électrique modulaire connecté. Baptisé Drivia with Netatmo, il automatisera la commande des fortes charges, telles que les ballons d’eau chaude ou les bornes de recharge de véhicules électriques. En évitant à ces appareils de disjoncter, l’ambition est d’agir en faveur de la transition écologique. "Après l’éclairage, la sécurité et l’accès au logement, cela traduit notre ambition d’élargir notre offre à toutes les verticales de la maison connectée", indique Fred Potter.

. Pour plus d'informations, n'hésitez-pas à lire ou à relire le sujet du 18 janvier 2016, intitulé : Netatmo, dans l'univers de la maison intelligente

Partager cet article
Repost0

EXCELLENTE ANNEE 2020

Publié le par Jacques SAMELA.

EXCELLENTE ANNEE 2020
Partager cet article
Repost0