Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Parrot (suite)

Publié le par Jacques SAMELA.

Parrot (suite)
Parrot (suite)
Vu et lu dans Les Echos du 01/07/20
Vu et lu dans Les Echos du 01/07/20

Vu et lu dans Les Echos du 01/07/20

. Pour plus d'informations, n'hésitez-pas à lire ou à relire le dossier du 23 février 2015, intitulé : Parrot, le perroquet connecté.

Partager cet article
Repost0

Claudie Haigneré (suite) & plus

Publié le par Jacques SAMELA.

Claudie Haigneré (suite) & plus
Claudie Haigneré (suite) & plus
Vus et lus dans Le Monde du 14/11/19, et Femme actuelle n° 1826 du 23/09/19
Vus et lus dans Le Monde du 14/11/19, et Femme actuelle n° 1826 du 23/09/19
Vus et lus dans Le Monde du 14/11/19, et Femme actuelle n° 1826 du 23/09/19

Vus et lus dans Le Monde du 14/11/19, et Femme actuelle n° 1826 du 23/09/19

Vu et lu dans Stylist n° 278 du 23/01/20

Vu et lu dans Stylist n° 278 du 23/01/20

. Pour plus d'informations, n'hésitez-pas à vous rendre sur le lien ci-dessous, et lire ou relire le sujet en question

http://competitiviteinfrance.overblog.com/2019/06/claudie-haignere-objectif-lune.html

Partager cet article
Repost0

Ducasse & Gagnaire (suite)

Publié le par Jacques SAMELA.

Ducasse & Gagnaire (suite)
Ducasse & Gagnaire (suite)
Ducasse & Gagnaire (suite)
Ducasse & Gagnaire (suite)
Ducasse & Gagnaire (suite)

. Pour plus d'informations, n'hésitez-pas à lire ou à relire le dossier du 08 septembre 2016, intitulé : Alain Ducasse, Pierre Gagnaire, combat de chefs ?

Partager cet article
Repost0

Champagne (suite)

Publié le par Jacques SAMELA.

Champagne (suite)
Champagne (suite)
Vu et lu dans Gala n° 1394 du 27/02/20, Cuisine Actuelle n° 349 de janvier 2020, et Le Monde du 25/09/19
Vu et lu dans Gala n° 1394 du 27/02/20, Cuisine Actuelle n° 349 de janvier 2020, et Le Monde du 25/09/19
Vu et lu dans Gala n° 1394 du 27/02/20, Cuisine Actuelle n° 349 de janvier 2020, et Le Monde du 25/09/19

Vu et lu dans Gala n° 1394 du 27/02/20, Cuisine Actuelle n° 349 de janvier 2020, et Le Monde du 25/09/19

Champagne (suite)
Champagne (suite)

. Pour plus d'informations, n'hésitez-pas à lire ou à relire le dossier du 29 décembre 2017, intitulé : Le champagne, des bulles, des bulles, toujours des bulles.

Mais n'oubliez-pas :

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé.

A consommer avec modération.

Partager cet article
Repost0

Saint-Gobain (suite)

Publié le par Jacques SAMELA.

Saint-Gobain (suite)
Saint-Gobain (suite)
Vus et lus dans Les Echos du 28/03/20 et du 03/07/20
Vus et lus dans Les Echos du 28/03/20 et du 03/07/20
Vus et lus dans Les Echos du 28/03/20 et du 03/07/20

Vus et lus dans Les Echos du 28/03/20 et du 03/07/20

. Pour plus d'informations, n'hésitez-pas à lire ou à relire le dossier du 30 avril 2016, intitulé : Saint-Gobain, l'innovation, toujours l'innovation.

Partager cet article
Repost0

Le Coq Sportif (suite)

Publié le par Jacques SAMELA.

Le Coq Sportif (suite)
Le Coq Sportif (suite)
Vus et lus dans Les Echos du 09/03/20, et Le Parisien Weekend du 26/06/20
Vus et lus dans Les Echos du 09/03/20, et Le Parisien Weekend du 26/06/20

Vus et lus dans Les Echos du 09/03/20, et Le Parisien Weekend du 26/06/20

Vu et lu dans Le Parisien Weekend du 26/06/20
Vu et lu dans Le Parisien Weekend du 26/06/20
Vu et lu dans Le Parisien Weekend du 26/06/20

Vu et lu dans Le Parisien Weekend du 26/06/20

. Pour plus d'informations, n'hésitez-pas à lire ou à relire le dossier du 03 juillet 2014, intitulé : Le Coq sportif, le retour

Partager cet article
Repost0

Vacances, enfin

Publié le par Jacques SAMELA.

Vacances, enfin
Vacances, enfin

Chères lectrices et chers lecteurs,

Que vous soyez ou non en vacances, moi j’y serai, finalement, mais par la grâce de la programmation, je continuerai à vous informer de sujets divers et variés, pas trop prise de tête, reposons là justement, mais qui vous emmèneront pour la plupart à relire certains de mes sujets antérieurs, mais aussi à en découvrir d’autres.

Cependant, entre mes périodes de détente, j’en profiterai quand même pour préparer la rentrée, que d’aucuns annoncent déjà agitée, comme chaque année en fait, même si en raison de la crise sanitaire que nous vivons encore aujourd’hui, on peut se poser certaines questions légitimes, comme par exemple celle du rebond, du virus, n’espérons pas, de l’économie, à venir ?

Quoiqu’il advienne vraiment, ce seront assurément les sujets phares de la dernière partie de l’année, sans oublier les élections américaines, et les pourparlers pour clôturer enfin le Brexit.

D’autres, feront certainement leur apparition, on peut faire confiance à la nature humaine.

Je tenterai donc de vous présenter en amont le programme auquel vous aurez droit, avec la possibilité de le changer bien sûr, l’actualité primant justement, ce que j’essaie de temps en temps de faire finalement.

Donc, d’excellentes vacances à ceux qui partent, qui y sont encore, et à très bientôt pour la suite de l’aventure.

Jacques Samela

Partager cet article
Repost0

Juillet 2020

Publié le par Jacques SAMELA.

Juillet 2020
Juillet 2020

SELECTION. Pour Thales Alenia Space et par l’Agence spatiale européenne (ESA) dans le cadre du programme « Copernicus », dont le but est de fournir des données d’observation de la terre pour la protection de l’environnement, la surveillance du climat, l’évaluation des catastrophes naturelles et d’autres missions sociétales. Les commandes s’élèveraient à près de 1,8 milliards d’Euros.

VIPress.net du 03 juillet 2020

 

APPORT. De 284 millions d’Euros au PIB français grâce à la Coupe du monde féminine de 2019, avec même 108 M€ de plus-value nette. En tout, le Mondial féminin aura amené 1,2 millions de spectateurs dans les stades, dont 40 % d’étrangers, et été suivi par plus d’un milliard de téléspectateurs à travers le monde entier.

Ouest France du 06 juillet 2020

 

REBOND 1. Prévisible de 14 % du PIB au 3ème trimestre, avec même une croissance de 1,3 % pour l’ensemble de l’année 2020.

AFP du 06 juillet 2020

 

HISTORIQUE. Les ventes de véhicules électriques ou hybrides rechargeables en France, avec une augmentation record de 231 %, soit 22 630 unités, et avec la Zoé comme tête de gondole, et la plus vendue en juin.

L’Usine Nouvelle du 08 juillet 2020

 

VENTE. De deux radars à longue portée « Ground Master 400 » (plus de 450 km de portée) de défense aérienne 3D entièrement numérique du groupe Thales au Bangladesh. Conçu pour protéger les points stratégiques ou les forces déployées en territoires extérieurs, ce système permet la détection des menaces aériennes à toute altitude.

La tribune du 09 juillet 2020

 

REBOND 2. De la production industrielle en mai, avec une augmentation de 19,6 %, après bien évidemment une chute de 20,6 % en avril.

L’usine Nouvelle du 10 juillet 2020

 

TROISIEME. Pays d'Europe à innover dans l'impression 3D, La France. Secteur très dynamique, avec une hausse annuelle de 36% des dépôts de brevets dans l'impression 3D,  ils viennent en majorité de pays européens (47%), menés par l'Allemagne (19%), le Royaume-Uni (5%), puis la France (4,8%).

L’Usine Nouvelle du 13 juillet 2020

 

REBOND 3. Pour la création d’entreprises en juin, avec plus de 75 000 dossiers déposés, et ce pour tous secteurs confondus, soit une augmentation de 38,2% par rapport à mai (54.464).

Batiactu du 15 juillet 2020

 

RENFORCER 1. Ses activités de nutrition spécialisée sur le marché chinois pour le groupe Danone, en investissant 100 millions d’Euros pour s’emparer d’un site local de production de lait infantile.  Il ouvrira également un centre de recherche en « science ouverte » à Shanghai.

INVESTISSEMENT 1. De 100 millions d’Euros en Russie pour le groupe Air Liquide, en concluant un accord à long terme d’approvisionnement avec l’aciériste russe NLMK, afin de construire une unité de séparation des gaz de l’air, et reprendre des actifs d’hydrogène et de gaz rares.

L’usine Nouvelle du 16 juillet 2020

 

RENFORCER 2. Sa présence en Chine pour le groupe Skema, en signant deux accords avec des institutions académiques, et la création d'une joint-school avec l'Université de Nanjing.

La tribune du 17 juillet 2020

 

CONTRAT. De 500 millions de Livres Sterling pour le groupe Airbus Defence and Space au Royaume-Uni, afin d’étendre et améliorer le développement, la fabrication, la cyberprotection, l'assemblage, l'intégration, les tests et le lancement d'un satellite de communication militaire, Skynet 6A. Le contrat couvre également des programmes de développement technologique, de nouveaux systèmes de télémétrie sécurisés, de suivi et de commande, de lancement, de tests en orbite et de mises à jour du système Skynet 5.

Boursier du 20 juillet 2020

 

CONCEPTION. Du premier train à hydrogène britannique « Breeze » à Tarbes, après l’accord de 1 million de Livres Sterling entre Alstom et Eversholt Rail.

L’Usine Nouvelle du 22 juillet 2020

 

NOUVEAU. Contrat routier pour le groupe Vinci au Canada, après s’être vu confier la réalisation du dernier segment du périphérique de Calgary, dans la province canadienne de l'Alberta.

Batiactu du 23 juillet 2020

 

REGAIN. D’optimisme chez les entrepreneurs du bâtiment en juillet, avec une forte hausse du solde d'opinion correspondant (+17%).

Batiactu du 24 juillet 2020

 

PREMIERE. En Europe la Zoé de Renault, avec la vente de 300 000 véhicules, dont 100 000 en France, lui permettant de passer devant la Tesla Model 3.

La Repubblica du 25 juillet 2020

 

INVESTISSEMENT 2. De 27 millions d’Euros pour le groupe pharmaceutique américain Catalent Biologics, leader mondial de la sous-traitance pour l'industrie pharmaceutique, ouvrant un centre européen d'excellence à Limoges pour développer des formulations biologiques en phases cliniques.

L’usine Nouvelle du 27 juillet 2020

 

PUISSANTE. La centrale solaire commune à EDF et le chinois Jinko Power (www.jinkosolar.com) à Abu Dhabi aux Emirats arabes unis, qui avec une capacité installée de 2 gigawatts (GW), deviendra  la plus puissante au monde et alimentera en électricité l'équivalent de 160.000 foyers locaux chaque année.

La Tribune du 27 juillet 2020

 

REBOND 4. Economique fort pour La France, soit le plus important en Europe,  grâce notamment à la consommation des ménages.

LCI du 27 juillet 2020

 

VERTE. La situation du groupe Peugeot au 1er semestre, et malgré la situation actuelle, avec sur les six premiers mois de l'année un bénéfice net, part du groupe, de 595 millions d'euros.

FOURNITURE. Du futur système de communication qui équipera le nouveau rover d'exploration de la Nasa, Viper (Volatiles Investigating Polar Exploration Rover), pour le groupe franco-italien Thales Alenia Space. Il aura pour mission de chercher de l'eau sous forme solide sur la lune, et sera en communication permanente avec la Terre. 

RELOCALISATION. De la production de son casque anti-bruit pour la société Orosound (www.orosound.com), spécialiste de l’audio professionnel.

L’Usine Nouvelle du 28 juillet 2020

 

BAISSE. Des dépenses de l’Elysée en 2019, avec par rapport à 2018, 3,26 % en moins, soit 105,33 millions d'euros d’économie.

La Tribune du 29 juillet 2020

 

 

Publié dans Revue de presse

Partager cet article
Repost0

Tourisme industriel (suite)

Publié le par Jacques SAMELA.

Tourisme industriel (suite)
Tourisme industriel (suite)

Le tourisme d'entreprise peut-il aider les PME après la crise ?  

http://www.msn.com/fr-fr/finance/entreprises/le-tourisme-dentreprise-peut-il-aider-les-pme-apr%c3%a8s-la-crise/ar-BB178b2H?li=AAaCKnE&ocid=DELLDHP

Le 24/07/20

 

Agroalimentaire, artisanat et même industrie lourde. En 2019, 15 millions de curieux ont franchi les portes des entreprises en France, tout secteur confondu, pour un tourisme qui prend de l'ampleur.

Plutôt qu'un musée ou un château, pourquoi ne pas visiter des ateliers et des usines? Les entreprises sont de plus en plus nombreuses à ouvrir leurs portes au public, c'est ce qu'on appelle le tourisme de savoir-faire et c'est un secteur qui ne cesse de gagner du terrain. 

Tous les deux ans, l’association nationale de la visite d'entreprise, Entreprise et Découverte publie un rapport détaillant les secteurs et les entreprises les plus visités en France. En 2019, ce ne sont pas moins de 15 millions de visiteurs qui ont franchi les portes des 2.000 entreprises ouvertes au public, en quête des secrets de fabrication. Un chiffre en hausse de 30% par rapport à 2013 où on dénombrait 12 millions de ces touristes atypiques. L'engouement est tel que le Routard propose son propre guide des entreprises à visiter en partenariat avec Entreprise et Découverte. 

"Découvrir ou redécouvrir le patrimoine national"

"Visiter les usines et les ateliers de production doit faire partie de notre offre et de notre paysage culturel français. C’est une façon de visiter les régions et de découvrir ou redécouvrir le patrimoine national et le territoire", indique Cécile Pierre déléguée générale du réseau Entreprise et Découverte. 

Parmi les secteurs plébiscités, la gourmandise est de mise. L’agroalimentaire domine à 37% avec 7 millions de curieux au total, accueillis par exemple du côté de la Confiserie des Hautes-Vosges ou du Salin d’Aigues-Mortes. En seconde position du classement, ce sont les productions de vins, bières et spiritueux qui intéressent à hauteur de 22%.

Plusieurs grandes entreprises ouvrent leurs portes à l’image d’EDF et d'Airbus mais ce sont les PME qui se prêtent davantage au jeu à hauteur de 94%. Certains secteurs montent en puissance, "on constate un intérêt grandissant pour la mode et la cosmétique mais aussi pour l’industrie lourde", indique Cécile Pierre. 

Un enjeu stratégique   

Que ce soit de manière gratuite ou payante, ces entreprises ont greffé à leur stratégie de développement un dispositif d’accueil du public "pour des raisons de communication, de commercialisation et de management", explique Cécile Pierre. 

Du point de vue des visiteurs, ces excursions au cœur des lignes de production permettent de découvrir une entreprise, comprendre la fabrication du produit et "défendre le Made in France." 60% deviennent ensuite des clients réguliers, indique l’étude et "avec un panier moyen nettement plus conséquent", déclare Cécile Pierre. "Un consommateur ayant visité une entreprise est beaucoup plus enclin à consommer et c’est une vente sans intermédiaire, directement du producteur au consommateur, ce qui favorise la fidélité", ajoute-t-elle. 

Les entreprises qui invitent les visiteurs à découvrir leur univers proposent très souvent des boutiques en fin de parcours. Pour la Verrerie de Biot, qui occupe fièrement la première place du classement avec un total de 580.000 visites en 2019, "70% des bénéfices sont tirés des ventes réalisées sur place et à l’issue de ces visites", explique son directeur Serge Lechaczynski.

Face à la crise sanitaire

Comme d'autres secteurs, le tourisme d’entreprise n’a pas échappé à la crise sanitaire. Pour Cécile Pierre, les entreprises de tourisme et savoir-faire ont subi "une triple peine". À l'instar d'autres sociétés, elles ont été stoppées dans leur activité de production. Elles ont également dû faire face à la perte des visiteurs sans pouvoir prétendre aux aides réservées au secteur du tourisme puisque leur code APE est relatif à leur activité première.

La Savonnerie marseillaise de la Licorne, qui décroche la 4ᵉ place du classement des petites entreprises les plus visitées, pouvait accueillir jusqu’à 50 personnes par visite, avant la pandémie. "Désormais, avec le coronavirus, les choses ont changé, on est limité à 9 personnes par créneau", confie la savonnerie. 

Même son de cloche du côté de la Verrerie de Biot qui a vu ses visites chuter de 90% par rapport à la même période l’an passé. Un véritable coup dur, mais l’entreprise peut toujours compter sur les visiteurs nationaux, témoigne Serge Lechaczynski, "les Français qui représentaient 40% des visiteurs seulement, sont désormais les seuls à venir et ils achètent davantage", indique-t-il.

Pour Cécile Pierre, c’est un tourisme tout à fait intéressant pour les locaux, qui connaissent déjà les principaux monuments qui les entourent et veulent voir de nouvelles choses. "C’est une forme de tourisme responsable parce qu’on soutient le 'consommer local' et ça permet de comprendre l’origine des produits. Il est possible que ça développe par la suite un véritable engouement pour la visite d’entreprise dans l’ère post-Covid", espère-t-elle. Les touristes étrangers, qui représentaient 21% des visiteurs d'entreprise en 2019, sont tout de même attendus avec impatience. 

 

. Pour plus d'information, n'hésitez-pas à lire ou à relire ce sujet :  http://competitiviteinfrance.overblog.com/2020/07/la-france-une-autre-histoire.html  

 

Partager cet article
Repost0

Lactips, un nuage de lait pour la planète

Publié le par Jacques SAMELA.

Lactips, un nuage de lait pour la planète
Lactips, un nuage de lait pour la planète

On l’appelle communément le 7ème continent, et a été découvert en 1997 par le capitaine Charles Moore (www.changeursdemonde.net/Charles-J-Moore). Composé essentiellement de déchets plastiques, il s’étalerait sur 1,6 million de km2 dans l’océan pacifique, et dans une moindre mesure dans l’Atlantique, et représenterait 1/3 de l’Europe et 3 à 6 fois la France.

On parle là de gigantesques « vortex* », même si le terme exact serait plutôt Gyre**, dans lesquels les déchets resteraient emprisonnés.

Effarant, non ?

Mais heureusement les choses bougent, et notamment en France.

En effet, il existe une jeune société du nom de Lactips (www.lactips.com), dont la spécificité est de transformer une protéine issue du lait appelée la caséine, en plastique biodégradable et hydrosoluble.

Et manifestement, cela interpelle, puisqu’elle vient de lever très récemment 13 millions d’Euros, qui devrait lui permettre d’accélérer, en investissant dans une nouvelle usine de production dans son fief stéphanois.

Car en effet, l’origine de cette société se trouve dans cette ville chère aux supporters des verts, plus précisément à l’Université Jean-Monnet-Saint-Etienne, où en 2010 fut déposé un premier brevet par Frédéric Prochazka, chercheur au sein du laboratoire « Ingénierie des matériaux Polymères ».

La création de la société quant à elle, a été effective en 2014, avec deux autres personnes que sont Fabrice Plasson, dirigeant de la société de biotechnologies Amoeba (www.amoeba-biocide.com), et l’actuelle dirigeante, Marie-Hélène Gramatikoff, au parcours quelque peu différents de ses associés, puisque née en Argentine, arrivant en France à l’âge de 5 ans, elle devint bien plus tard ingénieur plasturgiste (on est en plein dans le sujet), avant de se lancer dans l’entrepreneuriat et plus particulièrement le solaire, avant de finalement rejoindre un cabinet de conseil en stratégie. Cette aventure ci dit-elle lui permettant de combiner deux de ses centres d’intérêt, soit la stratégie, et la responsabilité sociétale.

Pour compléter, sachez qu’elle fut la lauréate du prix « Transformons la France 2019 », dans la catégorie Ecologie.

Et depuis, des applications ont déjà été effectives, comme en 2018 avec le groupe allemand Ulrich Natürlich (www.ulrich-naturlich.com), spécialisé dans les produits de nettoyage et d’entretien, et avec qui ils ont élaborés des films d’emballages s pour tablettes de lave-vaisselle, ou encore avec le groupe BASF l’année d’après, consistant à commercialiser leur solution biosourcé et biodégradable, remplaçant en cela les films d’alcool polyvinylique (PVA) dans des applications de nettoyage et d’entretiens pour l’usage domestique et industriel.

Soit de belles perspectives d’avenir, car tout en continuant sur ce secteur, les dirigeants comptent s’ouvrir les marchés mondiaux de l’alimentaire, de la construction, des plastiques à usage unique, ou du pelliculage.

Et c’est vrai qu’avec cette nouvelle manne financière, ils vont pouvoir passer d’une capacité de production actuelle de 450 tonnes, à près de 10 000 tonnes, quand sera effective leur nouvelle usine, prévue en 2021,  où seront installées six lignes de production supplémentaires.

L’ambition de sa dirigeante est justement d’en faire une entreprise globale, internationale, on pourrait rajouter (moi en l’occurrence), salvatrice, en développant le plastique le plus vert de la planète (la suite de son ambition).

Et un de ses investisseurs, le groupe japonais Mitsubishi Chemical Holding Corporation (www.kaiteki-institute.com), parle lui, d’une vision dite de « Kaiteki », qui signifie au pays du soleil levant, donner du bien-être durable aux personnes, à la société, et bien sûr à notre planète.

Vaste projet, mais si cela peut faire que ce continent artificiel ne grandissent plus, avant de trouver d’autres solutions innovantes pour le faire disparaître totalement, il faut donc espérer que cette société devienne un groupe mondial, capable de prendre la tête d’une constellation d’entreprises, plus innovantes les unes que les autres, à même de répondre aux enjeux de demain.

*Vortex : Tourbillon creux qui prend naissance, sous certaines conditions, dans un fluide en écoulement. Larousse

**Gyre : Gigantesque tourbillon océanique résultant de la convergence de plusieurs courants marins. Larousse

Jacques Samela

 

Sources :

. Wikipedia

. https://acteursdeleconomie.latribune.fr/strategie/2020-05-26/greentech-lactips-leve-13-millions-d-euros-pour-reduire-la-pollution-plastique-848668.html

. https://www.gazettelabo.fr/breves/9912Lactips-bioplastique-soluble.html

. https://www.agro-media.fr/actualite/bioplastique-lactips-leve-13-millions-deuros-et-part-a-la-conquete-des-emballages-alimentaires-42523.html

. https://www.lyon-entreprises.com/actualites/article/la-start-up-stephanoise-lactips-leve-13-millions-deuros-pour-remplacer-le-plastique-par-une-resine-issue-de-la-caseine-du-lait

. http://www.plastiques-caoutchoucs.com/Lactips-leve-13-millions.html

 

A lire :

. www.ouest-france.fr/environnement/ecologie/pourquoi-le-plastique-t-il-un-impact-tres-negatif-sur-l-environnement-6280346

. www.eco-planete.fr/la-plasturgie-une-grande-menace-pour-le-monde-entier/

. www.allize-plasturgie.org/fr/developpement-durable/la-federation-de-la-plasturgie-et-des-composites-sengage-dans-la-circular

. www.lanouvellerepublique.fr/chatellerault/chatellerault-deux-industriels-inventent-plaxtil-un-plastique-ecologique

. www.bpifrance.fr/A-la-une/Actualites/Innovation-Creastuce-le-plastique-c-est-ecologique-31100

. http://france3-regions.francetvinfo.fr/occitanie/pyrenees-orientales/perpignan/perpignan-maillot-sportif-plastique-marin-recycle-1856792.html

. http://www.economiematin.fr/news-relance-europeenne-taxe-plastique-couter-cher-france

Publié dans L'entreprise du mois

Partager cet article
Repost0