Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La France (suite)

Publié le par Jacques SAMELA.

Vus et lus dans Les Echos du 07 février 2017, du 03, 07, 14, 29 mars 2017, du 04 avril 2017, le Parisien Eco du 23 janvier 2017 et Le Parisien Magazine du 06 janvier 2017, l'Express n° 3429 du 22 mars 2017, et Ca M'intéresse de mars 2017
Vus et lus dans Les Echos du 07 février 2017, du 03, 07, 14, 29 mars 2017, du 04 avril 2017, le Parisien Eco du 23 janvier 2017 et Le Parisien Magazine du 06 janvier 2017, l'Express n° 3429 du 22 mars 2017, et Ca M'intéresse de mars 2017
Vus et lus dans Les Echos du 07 février 2017, du 03, 07, 14, 29 mars 2017, du 04 avril 2017, le Parisien Eco du 23 janvier 2017 et Le Parisien Magazine du 06 janvier 2017, l'Express n° 3429 du 22 mars 2017, et Ca M'intéresse de mars 2017
Vus et lus dans Les Echos du 07 février 2017, du 03, 07, 14, 29 mars 2017, du 04 avril 2017, le Parisien Eco du 23 janvier 2017 et Le Parisien Magazine du 06 janvier 2017, l'Express n° 3429 du 22 mars 2017, et Ca M'intéresse de mars 2017
Vus et lus dans Les Echos du 07 février 2017, du 03, 07, 14, 29 mars 2017, du 04 avril 2017, le Parisien Eco du 23 janvier 2017 et Le Parisien Magazine du 06 janvier 2017, l'Express n° 3429 du 22 mars 2017, et Ca M'intéresse de mars 2017
Vus et lus dans Les Echos du 07 février 2017, du 03, 07, 14, 29 mars 2017, du 04 avril 2017, le Parisien Eco du 23 janvier 2017 et Le Parisien Magazine du 06 janvier 2017, l'Express n° 3429 du 22 mars 2017, et Ca M'intéresse de mars 2017
Vus et lus dans Les Echos du 07 février 2017, du 03, 07, 14, 29 mars 2017, du 04 avril 2017, le Parisien Eco du 23 janvier 2017 et Le Parisien Magazine du 06 janvier 2017, l'Express n° 3429 du 22 mars 2017, et Ca M'intéresse de mars 2017
Vus et lus dans Les Echos du 07 février 2017, du 03, 07, 14, 29 mars 2017, du 04 avril 2017, le Parisien Eco du 23 janvier 2017 et Le Parisien Magazine du 06 janvier 2017, l'Express n° 3429 du 22 mars 2017, et Ca M'intéresse de mars 2017
Vus et lus dans Les Echos du 07 février 2017, du 03, 07, 14, 29 mars 2017, du 04 avril 2017, le Parisien Eco du 23 janvier 2017 et Le Parisien Magazine du 06 janvier 2017, l'Express n° 3429 du 22 mars 2017, et Ca M'intéresse de mars 2017
Vus et lus dans Les Echos du 07 février 2017, du 03, 07, 14, 29 mars 2017, du 04 avril 2017, le Parisien Eco du 23 janvier 2017 et Le Parisien Magazine du 06 janvier 2017, l'Express n° 3429 du 22 mars 2017, et Ca M'intéresse de mars 2017
Vus et lus dans Les Echos du 07 février 2017, du 03, 07, 14, 29 mars 2017, du 04 avril 2017, le Parisien Eco du 23 janvier 2017 et Le Parisien Magazine du 06 janvier 2017, l'Express n° 3429 du 22 mars 2017, et Ca M'intéresse de mars 2017

Vus et lus dans Les Echos du 07 février 2017, du 03, 07, 14, 29 mars 2017, du 04 avril 2017, le Parisien Eco du 23 janvier 2017 et Le Parisien Magazine du 06 janvier 2017, l'Express n° 3429 du 22 mars 2017, et Ca M'intéresse de mars 2017

Publié dans Les dossiers

Partager cet article
Repost0

La France (suite)

Publié le par Jacques SAMELA.

Vus et lus dans l'Express et Les Echos du 22 mars 2017.
Vus et lus dans l'Express et Les Echos du 22 mars 2017.
Vus et lus dans l'Express et Les Echos du 22 mars 2017.
Vus et lus dans l'Express et Les Echos du 22 mars 2017.
Vus et lus dans l'Express et Les Echos du 22 mars 2017.
Vus et lus dans l'Express et Les Echos du 22 mars 2017.
Vus et lus dans l'Express et Les Echos du 22 mars 2017.

Vus et lus dans l'Express et Les Echos du 22 mars 2017.

Publié dans Les dossiers

Partager cet article
Repost0

La France (suite)

Publié le par Jacques SAMELA.

Vus et lus dans La Croix du 09 janvier 2017, Les Echos du 07 février 2017 et du 22 mars 2017, l'Usine Nouvelle n° 3504 du 23 février 2017 et n° 3509 du 30 mars 2017, Capital n° 305 de février 2017
Vus et lus dans La Croix du 09 janvier 2017, Les Echos du 07 février 2017 et du 22 mars 2017, l'Usine Nouvelle n° 3504 du 23 février 2017 et n° 3509 du 30 mars 2017, Capital n° 305 de février 2017
Vus et lus dans La Croix du 09 janvier 2017, Les Echos du 07 février 2017 et du 22 mars 2017, l'Usine Nouvelle n° 3504 du 23 février 2017 et n° 3509 du 30 mars 2017, Capital n° 305 de février 2017
Vus et lus dans La Croix du 09 janvier 2017, Les Echos du 07 février 2017 et du 22 mars 2017, l'Usine Nouvelle n° 3504 du 23 février 2017 et n° 3509 du 30 mars 2017, Capital n° 305 de février 2017
Vus et lus dans La Croix du 09 janvier 2017, Les Echos du 07 février 2017 et du 22 mars 2017, l'Usine Nouvelle n° 3504 du 23 février 2017 et n° 3509 du 30 mars 2017, Capital n° 305 de février 2017
Vus et lus dans La Croix du 09 janvier 2017, Les Echos du 07 février 2017 et du 22 mars 2017, l'Usine Nouvelle n° 3504 du 23 février 2017 et n° 3509 du 30 mars 2017, Capital n° 305 de février 2017
Vus et lus dans La Croix du 09 janvier 2017, Les Echos du 07 février 2017 et du 22 mars 2017, l'Usine Nouvelle n° 3504 du 23 février 2017 et n° 3509 du 30 mars 2017, Capital n° 305 de février 2017
Vus et lus dans La Croix du 09 janvier 2017, Les Echos du 07 février 2017 et du 22 mars 2017, l'Usine Nouvelle n° 3504 du 23 février 2017 et n° 3509 du 30 mars 2017, Capital n° 305 de février 2017
Vus et lus dans La Croix du 09 janvier 2017, Les Echos du 07 février 2017 et du 22 mars 2017, l'Usine Nouvelle n° 3504 du 23 février 2017 et n° 3509 du 30 mars 2017, Capital n° 305 de février 2017

Vus et lus dans La Croix du 09 janvier 2017, Les Echos du 07 février 2017 et du 22 mars 2017, l'Usine Nouvelle n° 3504 du 23 février 2017 et n° 3509 du 30 mars 2017, Capital n° 305 de février 2017

Partager cet article
Repost0

La France, son potentiel, notre avenir

Publié le par Jacques SAMELA.

La France, son potentiel, notre avenir

A quelques semaines, que dis-je à quelques jours, heures, minutes, secondes, du premier tour de l’élection présidentielle française, le compte à rebours est plus que lancé, avec pour nous tous un choix cornélien à faire pour l’avenir de notre pays, et donc de notre avenir.

En effet, du résultat final, dépendra de ce que la France sera demain. Et, sans rien divulguer de mon choix final, même si ceux qui connaissent bien mon blog auront peut-être une petite idée, mais ne souhaitant pas que notre pays perde à tout jamais sa place dans le concert des nations qui comptent, je souhaitais donc, après ma semaine européenne (du 06 au 10 mars 2017), réaliser une semaine française, avec comme idée d’en ressortir les aspects positifs, les aspects négatifs étant largement relatées par d’autres, et ce depuis trop longtemps à mon goût.

Donc, quel est le vrai positionnement de la France aujourd’hui, son poids économique, politique, militaire, culturel, son influence, son aura, ses points forts, ses perspectives, ses défis et challenges.

Tout d’abord, il est bon de rappeler que la France est à l’origine de l’Union Européenne (60 ans cette année), dont elle est la première puissance agricole, la deuxième puissance industrielle, avec 60 % de ses exportations vers les pays de l’UE, la première dans le domaine de l’E-administration, et depuis le départ prochain de la Grande-Bretagne, la seule à disposer d’une capacité militaire de poids.

Ensuite, elle est l’un des cinq membres permanent du conseil de sécurité de l’ONU avec droit de veto, elle participe à toutes les organisations comme le G7, le G8 ou encore le G20, elle est redevenue la cinquième puissance mondiale juste devant la Grande-Bretagne, elle est toujours la première destination touristique mondiale avec + de 80 millions de visiteurs en 2016, elle est la première destination mondiale pour les congrès d’affaires, la troisième pour l’accueil des étudiants étrangers, et elle se situe également au 2ème rang mondial pour l’industrie agro-alimentaire et les services, sans oublier bien sur ses points forts que sont l’aéronautique, le spatial, l’énergie, les transports (automobile, ferroviaire), la mode, le luxe, qui font que justement elle ne soit pas totalement lâchée, au contraire.

Et ce qui la distingue également, c’est notamment la vitalité de sa démographie avec près de 67 millions d’habitants aujourd’hui (785 000 naissances en 2016), avec dans les années à venir un dépassement quasi assuré de la population allemande (près de 80 millions aujourd’hui), c’est aussi un système de santé performant et accessible, des infrastructures et des réseaux de premier choix, des prix de l’énergie compétitifs, une formation supérieure de qualité et une main d’œuvre qualifiée, une créativité dans tous les domaines, une offre culturelle riche et diversifiée, des valeurs reconnues de par le monde, héritées de la Révolution française, comme les droits de l’homme et une certaine tradition d’accueil rarement démenties, sans oublier bien sur l’importance du rayonnement de sa langue, la 6ème la plus parlée dans le monde avec près de 274 millions de personnes pouvant être définies comme francophones, et appartenant donc à ce que l’on appelle aujourd’hui la francophonie.

Et c’est bien tous ces autres points forts qui permettent à la France d’être aujourd’hui une des destinations phares pour les investisseurs étrangers, notamment dans les domaines de la R&D, de l’innovation, des nouvelles technologies du numérique, avec l’ouverture par de grands groupes internationaux comme Apple, Facebook, Google, Hyperloop, de centres de R&D préparant en cela les nouveaux usages de demain, sans oublier bien sur les 20 000 et plus entreprises étrangères déjà présentes depuis de nombreuses années en France, employant quand même près de 2 millions de personnes.

Non sans omettre également le potentiel français dans ces nouveaux domaines dont le numérique est l’élément moteur, avec la création exponentielle de start-ups et d’entreprises innovantes, la France étant le premier pays en Europe pour les créations d’entreprises, l’importance prise par ce que l’on appelle aujourd’hui la « FrenchTech », l’ouverture récurrente de FabLabs, d’incubateurs, dont le plus grand au monde, « STATION F », à l’initiative de Xavier Niel (Free) avec 1 000 start-ups attendues, devrait voir le jour d’ici peu à Paris, le rôle désormais acquis des pôles de compétitivité dans l’incitation à l’innovation, l’importance des centres de recherches (CEA, CNRS, Onera), à l’origine de grands projets scientifiques (ITER), l’importance à venir de la transition énergétique, où les groupes français sont déjà maîtres en la matière, et j’en oublie certainement.

Et justement, saviez-vous que la France est également doté d’un vaste territoire ouvert sur l’ensemble du globe avec plus de 11 millions de km2, lui permettant de détenir le deuxième espace maritime, ce qui représente pas moins de 820 000 emplois induits, 270 milliards d’Euros de retombées économiques, et 14 % du PIB français, et aussi avec un potentiel énorme dans les énergies marines renouvelables, les biotechnologies (molécules pour des antiviraux, anti vieillissement, anti cancéreux) les terres rares dans les grands fonds pour le numérique, l’alimentation avec les algues et l’aquaculture raisonnée, sans oublier les techniques de dessalement, dont la France en est déjà le leader.

Alors, pour un pays en déclin, enfin d’après toujours les mêmes, j’espère avoir démontré qu’il est loin de l’être, au contraire, il est même pour moi (je m’avance) en plein effervescence, en phase de redémarrage même, les chiffres l’attestent, et même si les difficultés demeurent, il est vrai depuis trop longtemps, il serait malgré tout dommage d’occasionner aujourd’hui un coup d’arrêt qui pourrait s’avérer fatal pour son avenir, le nôtre, celui de nos enfants.

Donc, attention à ne pas se tromper, et à le regretter par la suite, longuement.

Et exceptionnellement, si ce texte vous interpelle vraiment, sachez que toute la semaine je traiterai de la France, donc n’hésitez-pas à en informer vos connaissances, car il serait enfin de bon ton de présenter notre pays sous un autre visage que celui dépeint habituellement.

Bonne lecture et à très bientôt.

Jacques Samela

 

Sources :

. www.insee.fr

. www.diplomatie.gouv.fr

. www.francophonie.org

. Capital n° 305 de février 2017

. Le Figaro du 20 février 2017

. La Tribune du 16 mars 2017

 

Vus et lus dans l'Usine Nouvelle n° 3485 du 29 septembre 2016, et n° 3506 du 09 mars 2017, Libération du 17 janvier 2017, Le Parisien Economie du 13 mars 2017, La croix du 17 mars 2017, et Les Echos du 20 mars 2017
Vus et lus dans l'Usine Nouvelle n° 3485 du 29 septembre 2016, et n° 3506 du 09 mars 2017, Libération du 17 janvier 2017, Le Parisien Economie du 13 mars 2017, La croix du 17 mars 2017, et Les Echos du 20 mars 2017
Vus et lus dans l'Usine Nouvelle n° 3485 du 29 septembre 2016, et n° 3506 du 09 mars 2017, Libération du 17 janvier 2017, Le Parisien Economie du 13 mars 2017, La croix du 17 mars 2017, et Les Echos du 20 mars 2017
Vus et lus dans l'Usine Nouvelle n° 3485 du 29 septembre 2016, et n° 3506 du 09 mars 2017, Libération du 17 janvier 2017, Le Parisien Economie du 13 mars 2017, La croix du 17 mars 2017, et Les Echos du 20 mars 2017
Vus et lus dans l'Usine Nouvelle n° 3485 du 29 septembre 2016, et n° 3506 du 09 mars 2017, Libération du 17 janvier 2017, Le Parisien Economie du 13 mars 2017, La croix du 17 mars 2017, et Les Echos du 20 mars 2017
Vus et lus dans l'Usine Nouvelle n° 3485 du 29 septembre 2016, et n° 3506 du 09 mars 2017, Libération du 17 janvier 2017, Le Parisien Economie du 13 mars 2017, La croix du 17 mars 2017, et Les Echos du 20 mars 2017
Vus et lus dans l'Usine Nouvelle n° 3485 du 29 septembre 2016, et n° 3506 du 09 mars 2017, Libération du 17 janvier 2017, Le Parisien Economie du 13 mars 2017, La croix du 17 mars 2017, et Les Echos du 20 mars 2017
Vus et lus dans l'Usine Nouvelle n° 3485 du 29 septembre 2016, et n° 3506 du 09 mars 2017, Libération du 17 janvier 2017, Le Parisien Economie du 13 mars 2017, La croix du 17 mars 2017, et Les Echos du 20 mars 2017

Vus et lus dans l'Usine Nouvelle n° 3485 du 29 septembre 2016, et n° 3506 du 09 mars 2017, Libération du 17 janvier 2017, Le Parisien Economie du 13 mars 2017, La croix du 17 mars 2017, et Les Echos du 20 mars 2017

Publié dans Les dossiers

Partager cet article
Repost0

Avril 2017

Publié le par Jacques SAMELA.

Avril 2017
Avril 2017

Du 04 au 07 avril 2017

. Industrie Lyon / www.industrie-expo.com

Le salon des technologies de production

 

Du 05 au 06 avril 2017

. Sido / www.sido-event.com

Le showroom de l’IoT professionnel en Europe

 

Le 10 avril 2017

. NanoElec / www.irtnanoelec.fr

Au service de l’innovation dans les data centers.

 

Du 11 au 12 avril 2017

. Leade.rs / www.paris.leade.rs

Rencontres des leaders de la tech.

 

Du 12 au 13 avril 2017

. Medi’Nov Connection 2017 / www.medinov-connection.com

Rencontres d’affaires européennes dédiées à la fabrication et à la conception des dispositifs médicaux.

 

Le 25 avril 2017

. Soat Agile Day / www.agileday.soat.fr

Le rendez-vous des actions pour transformer l’organisation des entreprises agiles.

 

Du 25 au 26 avril 2017

Plant Based Summit / www.plantbasedsummit.com

Congrès - Exposition européen des produits biosourcés.

 

Du 25 au 27 avril 2017

. Sepem Industries / www.sepem-industries.com

Le salon des services, équipements, process et maintenance.

 

Le 26 avril 2017

. Minalogic Business Meetings / www.minalogicbusinessmeetings.com

Les rendez-vous d’affaires internationaux des technologies du numérique.

. Les rendez-vous CYGAL / www.systematic-paris-region.org

Sécurité et résilience pour le véhicule connecté.

 

Publié dans Agenda

Partager cet article
Repost0

J'aime - J'aime pas

Publié le par Jacques SAMELA.

Vus eu lus dans Géo n)453 de novembre 2016, Télérama n° 3500 du 08 février 201è, et Ca m'intéresse n° 434 d'avril 2017
Vus eu lus dans Géo n)453 de novembre 2016, Télérama n° 3500 du 08 février 201è, et Ca m'intéresse n° 434 d'avril 2017
Vus eu lus dans Géo n)453 de novembre 2016, Télérama n° 3500 du 08 février 201è, et Ca m'intéresse n° 434 d'avril 2017
Vus eu lus dans Géo n)453 de novembre 2016, Télérama n° 3500 du 08 février 201è, et Ca m'intéresse n° 434 d'avril 2017
Vus eu lus dans Géo n)453 de novembre 2016, Télérama n° 3500 du 08 février 201è, et Ca m'intéresse n° 434 d'avril 2017

Vus eu lus dans Géo n)453 de novembre 2016, Télérama n° 3500 du 08 février 201è, et Ca m'intéresse n° 434 d'avril 2017

Vus et lus dans Les Echos du 22 et du 29 mars 2017, et Télérama n° 3500 du 08 février 2017
Vus et lus dans Les Echos du 22 et du 29 mars 2017, et Télérama n° 3500 du 08 février 2017
Vus et lus dans Les Echos du 22 et du 29 mars 2017, et Télérama n° 3500 du 08 février 2017
Vus et lus dans Les Echos du 22 et du 29 mars 2017, et Télérama n° 3500 du 08 février 2017
Vus et lus dans Les Echos du 22 et du 29 mars 2017, et Télérama n° 3500 du 08 février 2017
Vus et lus dans Les Echos du 22 et du 29 mars 2017, et Télérama n° 3500 du 08 février 2017

Vus et lus dans Les Echos du 22 et du 29 mars 2017, et Télérama n° 3500 du 08 février 2017

. Pour plus d'informations concernant la société NewWind, n'hésitez-pas à lire ou à relire le dossier du 22 décembre 2015, intitulé : Ma COP 21 , et 1 et 2 et 3.

Publié dans J'aime - J'aime pas

Partager cet article
Repost0

Qarnot Computing (suite) et Stimergy

Publié le par Jacques SAMELA.

Vus et lus dans Industrie & Technologies n° 990 de septembre 2016 et n° 995 de février 2017, et le Parisien du lundi 20 février 2017
Vus et lus dans Industrie & Technologies n° 990 de septembre 2016 et n° 995 de février 2017, et le Parisien du lundi 20 février 2017
Vus et lus dans Industrie & Technologies n° 990 de septembre 2016 et n° 995 de février 2017, et le Parisien du lundi 20 février 2017
Vus et lus dans Industrie & Technologies n° 990 de septembre 2016 et n° 995 de février 2017, et le Parisien du lundi 20 février 2017

Vus et lus dans Industrie & Technologies n° 990 de septembre 2016 et n° 995 de février 2017, et le Parisien du lundi 20 février 2017

. Pour plus d'informations, n'hésitez-pas à lire ou à relire le dossier du 27 juin 2016, intitulé : Qarnot Computing, chauffer à moindre coût.

 

. www.stimergy.net

Partager cet article
Repost0

ETI et Entreprises familiales (suite)

Publié le par Jacques SAMELA.

Vu et lu dans Les Echos du 31 janvier 2017
Vu et lu dans Les Echos du 31 janvier 2017

Vu et lu dans Les Echos du 31 janvier 2017

. Pour plus d'informations, n'hésitez-pas à lire ou à relire le dossier du 08 janvier 2014, intitulé : Les ETI : Un gisement de croissance à protéger.

Vus et lus dans Les Echos du 25 janvier 2017, et du 22 février 2017, et l'Usine Nouvelle n° 3494 du 1er décembre 2016
Vus et lus dans Les Echos du 25 janvier 2017, et du 22 février 2017, et l'Usine Nouvelle n° 3494 du 1er décembre 2016
Vus et lus dans Les Echos du 25 janvier 2017, et du 22 février 2017, et l'Usine Nouvelle n° 3494 du 1er décembre 2016

Vus et lus dans Les Echos du 25 janvier 2017, et du 22 février 2017, et l'Usine Nouvelle n° 3494 du 1er décembre 2016

. Pour plus d'informations, n'hésitez-pas à lire ou à relire le dossier du 12 octobre 2015, intitulé : Les entreprises familiales, pérennité et compétitivité.

Partager cet article
Repost0

L'Union Européenne (Anniversaire et suite)

Publié le par Jacques SAMELA.

L'Union Européenne (Anniversaire et suite)
L'Union Européenne (Anniversaire et suite)
L'Union Européenne (Anniversaire et suite)
L'Union Européenne (Anniversaire et suite)

. Aujourd'hui, 25 mars 2017, l'Union Européenne fête son 60ème anniversaire. Pour plus d'informations, n'hésitez-pas à lire ou à relire le dossier du 06 au 09 mars 2017, intitulé : L'Union Européenne, ma petite histoire.

 

. Et après l'Europe, cela sera au tour de la France d'être le sujet principal de ma rubrique intitulé "Les dossiers". Rendez-vous en avril 2017.

Vus et lus dans Les Echos du 09, 13, 14, 17, et 23 mars 2017
Vus et lus dans Les Echos du 09, 13, 14, 17, et 23 mars 2017
Vus et lus dans Les Echos du 09, 13, 14, 17, et 23 mars 2017
Vus et lus dans Les Echos du 09, 13, 14, 17, et 23 mars 2017
Vus et lus dans Les Echos du 09, 13, 14, 17, et 23 mars 2017

Vus et lus dans Les Echos du 09, 13, 14, 17, et 23 mars 2017

Partager cet article
Repost0

Glowee, et la lumière (bioluminescente) fût

Publié le par Jacques SAMELA.

Glowee, et la lumière (bioluminescente) fût

Dans le cadre de la semaine de l’industrie (www.entreprises.gouv.fr/semaine-industrie), dont le Focus cette année consacre tout ce qui a attrait à la transition énergétique, j’ai choisi de présenter une start-up française dont la particularité est de développer un système d’éclairage biologique, utilisant les propriétés naturelles bioluminescentes d’organismes marins.

Elle s’appelle Glowee (www.glowee.fr), elle a été créée en 2013, et elle souhaite repenser la manière de produire et de consommer la lumière.

Comment me direz-vous ?

Apparemment assez simplement, et je vous dirai même, il suffisait d’y penser, et c’est ce qu’a fait sa créatrice de 25 ans, Sandra Rey.

Mais tout d’abord, qu’est-ce que la bioluminescence ?

Eh bien c’est une réaction chimique régie par un gène, qui permet à certains organismes vivants de produire de la lumière, ce qui est le cas de 90 % des organismes marins comme les algues, les méduses, les calamars, les poissons ou les crevettes.

Et c’est justement durant un reportage sur les poissons des hautes profondeurs que la fondatrice découvrit que des espèces marines avaient la faculté de produire de la lumière.

Donc, à la suite de ce reportage, et alors qu’elle est encore étudiante en Design, elle et deux de ses camarades créent une première structure appelée Organight, et postule aux prix Artscience, dont le thème de cette année est justement consacré à la biologie synthétique.

Un signe, en tout cas un succès, car ils en obtiennent le prix, suivi du prix 101Projets, organisé conjointement par Xavier Niel (dossier en préparation pour le mois d’avril prochain), Marc Simoncini (fondateur du célèbre Meetic) et Jacques-Antoine Granjon (fondateur de Ventes-privees.com).

Ensuite, après quelques défections malgré le succès naissant, Sandra Rey continue seule l’aventure en intégrant plusieurs incubateurs, créant au passage sa nouvelle structure (fin 2014) que vous connaissez à présent sous le nom de Glowee, et en obtenant un premier résultat qui est de produire quelques secondes de lumière.

Sa nouvelle équipe s’étoffant, la société lève près de 700 000 Euros en 9 jours grâce à une campagne de financement participatif (crowdfunding), mais surtout parvient à produire 72 heures de lumière stable, ce qui l’amène à être choisie comme ambassadrice de la FrenchTech à la Cop 21, présentant à l’occasion le résultat de ses travaux sous la forme d’une coque ronde en résine organique d’un diamètre de 10 cm, dans laquelle se trouve justement cette lumière dite bioluminescente.

Et pour rentrer dans les détails, la coque en question est transparente, adhésive, avec à l’intérieur des bactéries dont des gènes codant pour la bioluminescence ont été insérées, couplé à une solution nutritive, leur permettant de se développer avec tout ce dont elles ont besoind’émettre une lumière naturelle, et ce jusqu’à la fin de vie de ces micro-organismes.

Car justement, à la différence des lumières artificielles, elle ne consomme aucune électricité, étant froide, elle émet peu de CO2 (deux fois moins qu’un système LED équivalent), et peu de pollution lumineuse.

Et avec la mise en place du décret du 25 janvier 2013, cherchant à limiter les nuisances lumineuses de l’éclairage nocturne des bâtiments résidentiels, il est clair que cette jeune société à de l’avenir, surtout qu’avec l’apport des 100 000 dollars d’investissements qu’elle a obtenue après avoir remporté le prix de la 4ème édition de l’Elevator World Tour de Paris (www.elevatorworldtour.com), compétition mondiale de pitchs, elle pourra continuer ses actions de R&D, avec au jour d’aujourd’hui, un objectif avoué et recherché, générer de la lumière pendant près de quatre semaines.

Mais, on peut également compter sur sa fondatrice, qui, auréolée de sa nomination à la sélection des 10 innovateurs de moins de 35 ans par le célèbre Mit Technology Review (www.technologyreview.com), pense déjà à l’avenir et à d’autres utilisations que les vitrines des magasins de son système innovant, comme l’éclairage urbain en tablant notamment sur la réduction d’un lampadaire sur 5, la signalétique, l’intégration dans les matériaux de construction, la peinture, mais aussi dans le domaine des transports, sur les chantiers, dans les zones souterraines ou reculées, permettant par exemple aux populations des pays en voie de développement d’avoir un accès à la lumière.

Donc oui, de quoi faire, avec des perspectives plus que lumineuses, surtout après avoir réglé la problématique liée à son produit, micro-organisme génétiquement modifié (MGM), destiné à sortir du laboratoire, mais sans pour autant à être disséminé dans la nature.

Jacques Samela

 

Sources :

. www.glowee.fr

. La tribune du 23/01/15 et du 19/08/16

. Le Parisien Economie du 07/12/15

. L’Usine Nouvelle n° 3461 du 24/03/16

. We Demain du 14/04/16

 

A découvrir :

. www.eldom.fr

 

 

 

Vus et lus dans Le Parisien Economie du 07 décembre 2015, l'Usine Nouvelle du 24 mars 2016, Les Echos du 07 décembre 2016, et Télérama n° 3497 du 18 janvier 2017
Vus et lus dans Le Parisien Economie du 07 décembre 2015, l'Usine Nouvelle du 24 mars 2016, Les Echos du 07 décembre 2016, et Télérama n° 3497 du 18 janvier 2017
Vus et lus dans Le Parisien Economie du 07 décembre 2015, l'Usine Nouvelle du 24 mars 2016, Les Echos du 07 décembre 2016, et Télérama n° 3497 du 18 janvier 2017
Vus et lus dans Le Parisien Economie du 07 décembre 2015, l'Usine Nouvelle du 24 mars 2016, Les Echos du 07 décembre 2016, et Télérama n° 3497 du 18 janvier 2017

Vus et lus dans Le Parisien Economie du 07 décembre 2015, l'Usine Nouvelle du 24 mars 2016, Les Echos du 07 décembre 2016, et Télérama n° 3497 du 18 janvier 2017

Publié dans L'entreprise du mois

Partager cet article
Repost0