Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Novembre 2016

Publié le par Jacques SAMELA.

Novembre 2016

Du 03 au 04 novembre 2016

. Conférence Energy for Tomorrow / www.NYTernegy.com

Développer des solutions à faible bilan carbone.

 

Du 07 au 10 novembre 2016

. 5ème Conférence Internationale Nanosafe / www.nanosafe.org

Health and Safety Issuez Related Nanomaterials for a socially responsible approach.

 

DU 08 au 09 novembre 2016

. Intelligent Building Systems / www.ibs-event.com

Le salon de la performance des bâtiments tertiaires, industriels et collectifs.

. Mobility for Business / www.mobility-for-business.com

L’évènement des solutions et applications mobiles pour les entreprises.

 

Du 08 au 10 novembre 2016

. Big Booster / www.bigbooster.org

International Startups Acceleration Program

 

Du 12 au 20 novembre 2016

. Digiworld Week / www.digiworldweek.com

La semaine de l’innovation numérique.

 

Le 15 novembre 2016

. Start-up Assembly / www.startupassembly.com

5ème édition des journées du patrimoine de l’innovation.

 

Du 15 au 17 novembre 2016

. Expoprotection / www.expoprotection.com

Le salon de la prévention et de la gestion des risques.

 

Le 17 novembre 2016

. Fintech Indvestment Advisory / www.lesechos-events.fr

Cartographie et perspectives d’évolution des business models des acteurs en place.

 

Le 18 novembre 2016

. Start-up Weekend / www.startupweekend.org

 

Du 18 au 19 novembre 2016

. MIF Expo / www.mifexpo.fr

Le salon des produits et innovations Made In France.

 

Du 29 au 30 novembre 2016

. Cloud Expo Europe / www.cloudexpoeurope.fr

Le rendez-vous des experts Cloud en France

 

Du 29 novembre au 01 décembre 2016

. Trustech 2016 / www.trustech-event.com

Pay – Identify –Connect & Secure

. Aeromart Toulouse 2016 / www.toulouse.bciaerospace.com

Convention d’affaires internationale des industries aéronautiques et spatiales.

 

Du 29 novembre au 02 décembre 2016

. Pollutec 2016 / www.pollutec.com

27ème salon international des équipements, des technologies et des services de l’environnement.

 

Du 30 novembre au 02 décembre 2016

. Simi / www.salonsimi.com

Salon de l’immobilier d’entreprise.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans Agenda

Partager cet article
Repost0

J'aime - J'aime pas

Publié le par Jacques SAMELA.

Vus et lus dans l'Usine Nouvelle n° 3483 du 15/09/16, Les Echos du 06 et du 25/10/16, et La Croix du 25/10/16
Vus et lus dans l'Usine Nouvelle n° 3483 du 15/09/16, Les Echos du 06 et du 25/10/16, et La Croix du 25/10/16
Vus et lus dans l'Usine Nouvelle n° 3483 du 15/09/16, Les Echos du 06 et du 25/10/16, et La Croix du 25/10/16
Vus et lus dans l'Usine Nouvelle n° 3483 du 15/09/16, Les Echos du 06 et du 25/10/16, et La Croix du 25/10/16
Vus et lus dans l'Usine Nouvelle n° 3483 du 15/09/16, Les Echos du 06 et du 25/10/16, et La Croix du 25/10/16
Vus et lus dans l'Usine Nouvelle n° 3483 du 15/09/16, Les Echos du 06 et du 25/10/16, et La Croix du 25/10/16
Vus et lus dans l'Usine Nouvelle n° 3483 du 15/09/16, Les Echos du 06 et du 25/10/16, et La Croix du 25/10/16
Vus et lus dans l'Usine Nouvelle n° 3483 du 15/09/16, Les Echos du 06 et du 25/10/16, et La Croix du 25/10/16
Vus et lus dans l'Usine Nouvelle n° 3483 du 15/09/16, Les Echos du 06 et du 25/10/16, et La Croix du 25/10/16

Vus et lus dans l'Usine Nouvelle n° 3483 du 15/09/16, Les Echos du 06 et du 25/10/16, et La Croix du 25/10/16

Publié dans J'aime - J'aime pas

Partager cet article
Repost0

Saint-Gobain (suite)

Publié le par Jacques SAMELA.

Vu et lu dans CEM n°56 du mois de septembre 2016
Vu et lu dans CEM n°56 du mois de septembre 2016
Vu et lu dans CEM n°56 du mois de septembre 2016
Vu et lu dans CEM n°56 du mois de septembre 2016
Vu et lu dans CEM n°56 du mois de septembre 2016
Vu et lu dans CEM n°56 du mois de septembre 2016
Vu et lu dans CEM n°56 du mois de septembre 2016

Vu et lu dans CEM n°56 du mois de septembre 2016

. Pour plus d'informations, n'hésitez-pas à lire ou à relire le dossier du 30 avril 2016, intitulé : Saint-Gobain, l'innovation, toujours l'innovation.

Partager cet article
Repost0

La valeur n'attend point le nombre des années (Pierre Corneille*)

Publié le par Jacques SAMELA.

Vus et lus dans Femme Actuelle n° 1667 du 05/09/16, et Le Parisien Magazine n0 22416 du 30/09/16
Vus et lus dans Femme Actuelle n° 1667 du 05/09/16, et Le Parisien Magazine n0 22416 du 30/09/16
Vus et lus dans Femme Actuelle n° 1667 du 05/09/16, et Le Parisien Magazine n0 22416 du 30/09/16
Vus et lus dans Femme Actuelle n° 1667 du 05/09/16, et Le Parisien Magazine n0 22416 du 30/09/16
Vus et lus dans Femme Actuelle n° 1667 du 05/09/16, et Le Parisien Magazine n0 22416 du 30/09/16
Vus et lus dans Femme Actuelle n° 1667 du 05/09/16, et Le Parisien Magazine n0 22416 du 30/09/16

Vus et lus dans Femme Actuelle n° 1667 du 05/09/16, et Le Parisien Magazine n0 22416 du 30/09/16

* La vraie phrase de Pierre Corneille est celle-ci : Aux âmes bien nées, la valeur n'attend point le nombre des années.

Partager cet article
Repost0

Septembre 2016

Publié le par Jacques SAMELA.

Septembre 2016

MAINTENANCE. Le groupe Alstom (www.alstom.com), vient de remporter un contrat de 40 M€ auprès de l’opérateur ferroviaire TransPennine Express, pour l’entretien de deux flottes de vingt-cinq nouveaux trains, de 2019 à 2024, avec une option pour deux années supplémentaires.

Production Maintenance n°54 / Septembre 2016

 

DU MONDE. Eh oui, la France est championne du monde de cache-cache.

France 24 du 06/09/16

 

ACCORDS. Le groupe Airbus rafle pour 6,5 milliards de dollars de commande au Vietnam, après une série d’accords avec trois compagnies aériennes de ce pays. Cela représente 40 avions au total.

Le Figaro du 06/09/16

 

RECORD. Les ventes de programmes français établissent un nouveau record à l’exportation avec 164,2 millions d’Euros de ventes en 2015, soit + 6,8 % d’augmentation.

Les Echos du 07/09/16

 

ATTRACTIVE. Paris remonte à la quatrième place des villes les plus attractives du monde, première pour la qualité de vie, ex aequo avec New York.

AFP du 07/09/16

 

CONTRAT 1. Le groupe Alstom (www.alstom.com) fabriquera 4 trains Pendolino supplémentaires pour l’italien NTV (www.ntvspa.it).

La Tribune du 07/09/16

 

BAISSE. L’Insee a révisé le déficit public 2015 de la France à 3,5 % de PIB, au lieu des 3 ,6 % publiés en mai dernier, soit un milliard d’Euros en moins.

Les Echos du 07/09/16

 

 MADE IN France. Il se porte bien avec près de 1 300 entreprises détenant le label Entreprise du Patrimoine (800 sociétés en 2010), et 70 % des français prêts à payer entre 5 % et 10 % plus cher pour acquérir des produits fabriqués dans l’Hexagone.

CONFIRMATIONS. Les créations d’emplois se sont confirmées au deuxième trimestre, avec une progression de 0,2 %, soit 29 500 créations nettes.

Le Figaro du 08/09/16

 

CROISSANCE. La Banque centrale européenne (BCE) annonce une prévision de croissance en hausse à 1,7 % pour l’année 2016.

Le Point du 08/09/16

 

MIEUX. Pour le cinquième trimestre d’affilée, les créations nettes d’embauches dans le secteur marchand ont crû au deuxième trimestre de cette année, avec 29 500 postes supplémentaires créés, et sur un an, 121 300 créations nettes d’emplois, soit une hausse de 0,8 %.

La Croix du 09/09/16

 

COMMANDE. L’Angola passe une commande de 17 navires de guerre au chantier naval de Cherbourg CMN (www.cmn-group.com) pour un montant de 495 millions d’Euros.

La tribune du 10/09/16

 

COMMANDE 2. L’opérateur de satellites luxembourgeois SES (www.ses.com) annonce la commande du satellite à haut débit SES-17 à la société Thales Alenia Space (www.thalesgroup.com).

VIPress.net du 12/09/16

 

INVESTISSEMENT. L’américain Globalfoundries (www.globalfoundries.com), deuxième fondeur de semi-conducteurs au monde, mise à nouveau sur la technologie françaises FD-SOI des français Soitec (www.soitec.com), CEA-Leti (www-leti.cea.fr), et STMicro (www.st.com).

OFFENSIVE. Le groupe Vinci (www.vinci-autoroutes.com) poursuit son offensive en Amérique latine en obtenant une première concession autoroutière en Colombie, soit la plus fréquentée  du pays avec 15,3 millions de véhicules en 2015.

Les Echos du 12/09/16

 

FONDS. Bpifrance (www.bpifrance.fr) crée un fonds de dette privée de 140 M€ pour soutenir les PME et ETI.

CONTRAT 2. Le groupe Veolia (www.veolia.fr) décroche un contrat de plus d’un milliard d’Euros en Grande-Bretagne pour y construire et exploiter pendant 30 ans une installation de valorisation des déchets dans le comté d’Hertfordshire, au nord de Londres.

CLASSEMENT. La France se classe parmi les meilleurs en master de management, et confirme sa domination internationale dans les formations de cette discipline.

La Tribune du 13/09/16

 

PROGRESSION. L’emploi en R&D progresse donc en France avec une croissance annuelle moyenne de 3,4 %, soit un effectif de chercheurs aujourd’hui de 266 000, plaçant la France au 8ème rang mondial.

Industrie & Technologies du 13/09/16

 

HAUSSE. Les créations d’entreprises sont reparties à la hausse, avec une progression de 1,6 %, due notamment aux immatriculations de micro-entrepreneurs (+ 2,3 %).

Boursier du 13/09/16

 

SANTE. Le chiffre d’affaires des éditeurs tricolores a progressé de 15 % en 2015, soit plus de 12 milliards d’Euros.

Les Echos du 14/09/16

 

CREATION. L’éolien français a créé près de 2 000 emplois en 2015, menant à 14 470 personnes employés dans ce secteur émergents.

HAUSSE. Le secteur du bâtiment devrait rejoindre une croissance de 1,2 % en 2016, contre 0,9 % prévu.

Les Echos du 15/09/16

 

LIVRAISON. Le groupe Pinette (www.pinetteemidecau.eu), concepteur et fabricant de presses de formage pour pièces composites, vient de livrer clé en main une usine de 30 000  mètres carrés au Vietnam pour le compte d’un groupe américain.

L’Usine Nouvelle du 15/09/16

 

 CONTRAT 3. L’Inde acquiert 36 Rafale pour un montant avoisinant les 7,8 milliards d’Euros.

VIPress.net du 23/09/16

 

ENVERGURE. Air France Klm (www.airfranceklm.com) signe un accord commercial d’envergure avec le transporteur indien Jet Airways, possédant 25 % du marché intérieur indien, considéré comme le troisième plus gros marché mondial dans le domaine de l’aérien d’ici à 20 ans. Pas de montant divulgué.

La tribune du 26/09/16

 

EMBELLIE. La progression du marché de l’emploi des cadres sur l’année devrait avoisiner les + 10 %.

PROJETS. Augmentation des intentions d’embauche de 5,1 % par rapport à 2015, soit près de 90 000 projets de recrutement supplémentaires dans les entreprises en 2016.

Le Parisien Eco du 26/09/16

 

COMPETITIVITE. Selon le forum économique mondial, la France aurait gagné en compétitivité, se positionnant à la 21ème place, après en avoir occupé la 22ème en 2015, et la 23ème en 2014. La Suisse quant à elle conserve sa première place, et ce pour la 8ème année consécutive.

La Tribune du 28/09/16

 

 

 

 

 

 

Publié dans Revue de presse

Partager cet article
Repost0

La Chine : Le retour du péril jaune ?

Publié le par Jacques SAMELA.

Passée de 10 % et plus durant ces dix dernières années, et à 7 %, voire moins aujourd’hui, la croissance chinoise a fortement ralentie, pesant de tout son poids sur les principales bourses mondiales et les estimations de croissance pour l’avenir.

En effet, après avoir été durant de nombreuses années l’usine du monde entier, avec à la clé des centaines de millions d’emplois nouveaux, mais aussi chez nous des délocalisations par centaines de milliers, en raison surtout d’un coût du travail défiant toute concurrence, la Chine tend aujourd’hui à changer de logiciel économique, en privilégiant cette fois-ci un modèle basé sur la consommation intérieure et les services, car, avec l’accès au progrès technique et économique, et donc de la sortie pour des centaines de millions de chinois de la pauvreté, c’est bien à une vie de citadins lambda qu’aspire aujourd’hui cette nouvelle classe moyenne, désormais capable de s’offrir par son labeur une voiture, un appartement, des études pour leurs enfants, et bien sur des vacances à l’étranger.

Et pour accompagner cette nouvelle donne, c’est bien à l’aide d’un plan digne d’un pays communiste, qu’il est encore malgré tout, que l’empire du milieu va donner cette impulsion, en mettant en œuvre un projet pensé par le président Xi Jimping, mis en œuvre en 2013, et dont le nom est : Une ceinture, une route (One belt, One road).

Ce projet, estimé à plusieurs centaines de milliards de dollars, appuyé par la nouvelle banque asiatique d’investissement pour les infrastructures (BAII), dont la France est l’un des fondateurs, mais avec un refus des Etats-Unis d’y participer, aura pour but d’exporter son nouveau modèle de développement à d’autres pays, en investissant massivement dans les infrastructures (routes, ports, réseaux électriques et ferroviaires, aéroports), facilitant en cela le développement industriel, et permettant aux produits chinois d’accroître leur présence de l’Eurasie à l’Europe, avec d’une part un débouché terrestre avec des voies ferroviaires partant de l’ouest de la Chine, traversant l’Asie centrale, et aboutissant au final en Europe, et d’autre part, un débouché maritime, avec une série non négligeable de ports et d’infrastructures, permettant là d’accroitre le trafic maritime entre l’ Asie et le reste du monde.

Et quand on sait que la Chine est devenue la deuxième économie au monde talonnant de près les Etats-Unis, qu’elle est la 1ère exportatrice  mondial, et la 1ère détentrice de réserves de change, il y a peut-être un lien de cause à effet quant au refus de ceux-ci de participer à la BAI (voir plus haut), voyant arriver un concurrent on ne peut plus sérieux et pas toujours claire dans ses approches commerciales.

D’où cette question, doit on tout accepter de cette nouvelle Chine, et que pouvons-nous ou devons-nous faire pour travailler avec elle en totale réciprocité ?

Avant d’y répondre, quelques indications concernant les relations de la France avec la Chine, qui dans l’ensemble font preuve d’un grand dynamisme (+ 9,3 % en 2015), avec l’existence de partenariats fructueux dans plusieurs secteurs comme le nucléaire civil, l’aéronautique, l’agriculture et l’agro-alimentaire, les énergies renouvelables, la santé ou encore le numérique, avec à la clé, près de 170 M € d’échanges commerciaux chaque jours, restant en cela une des zones les plus forte pour le commerce extérieur français. Cela représente en tout près de 1 600 entreprises françaises, près de 2 900 implantations, 570 000 emplois, et 80 Mds d’€ de chiffre d’affaires.

Quant à la part chinoise sur notre territoire, encore limité, elle représente quand même 45 000 emplois et près de 650 filiales d’entreprises, plaçant donc la France au 2ème rang européen (derrière le Royaume-Uni, avant le Brexit) des destinations privilégiées des investisseurs chinois.

Sans oublier également les mesures prisent par La France pour accueillir cette nouvelle manne que sont les touristes chinois, plus de 2 millions en 2015, cinq attendus dans les prochaines années, en facilitant la délivrance des visas dans tous les consulats français en Chine, et ce en moins de 48 heures, tout en souhaitant également accueillir à brève échéance près de 50 000 étudiants chinois contre 20 000 aujourd’hui, gage d’une influence grandissante de notre pays chez les futurs cadres chinois.

Et l’Europe ? La crise de 2008 étant passé par là, c’est un continent où une majorité des pays, notamment ceux de l’UE, sont largement endettés, avec peu d’investissements à la clé, et comme la Chine, je le rappelle, est la 1ere  détentrice de réserves de change, eh bien en en profitant, elle s’engouffre dans la faille béante de l’endettement généralisé pour s’offrir par exemple les ports principaux de la Grèce ou du Portugal, une partie du secteur du textile italien, ou encore quelques vignobles français, plus ou moins prestigieux, en privilégiant  un précepte bien connu, que l’on retrouve notamment dans le livre en principe connu de nos dirigeants économiques, j’ai nommé L’art de la guerre de Sun Tzu, et qui est, de diviser pour mieux régner, empêchant justement l’UE de réagir de concert avec vigueur contre des pratiques toujours à la limite, mais bien ciblées.

Seulement voilà, avec un marché intérieur au potentiel énorme, il est clair que les instances européennes y réfléchissent à deux fois avant d’intervenir, d’où cette sensation de paraître naïf face à cette puissance en devenir, car au de-là de l’aspect économique, elle tend à se déployer également dans les domaines culturel et militaire, autre hantise des Etats-Unis, mais je l’espère aussi de l’UE, d’où cette nécessaire obligation de rester unis, plutôt que chacun de son côté, jouant justement en cela le jeu toujours pas clair de la Chine.

Quant à moi, mon sentiment, est que oui nous devons continuer à faire des affaires  avec la Chine, mais certainement pas au détriment de notre économie (française et européenne). En effet, nous devons éviter que notre savoir-faire technologique serve à l’élaboration de produits similaires, par la suite concurrents, comme par exemple dans les secteurs de l’aéronautique, du ferroviaire, ou de l’automobile, et donc d’être très exigeants et vigilants au moment de la signature des contrats.

Et il faut être aussi exigeant dans nos relations commerciales, en fixant notamment des règles strictes quant à l’avènement d’une réciprocité totale, car la Chine, particulièrement active dans nos économies ouvertes, tarde elle à s’ouvrir complètement aux entreprises étrangères, les obligeant par exemple à s’associer à une entreprise du pays, occasionnant un protectionnisme larvé qui ne veut pas dire son nom.

Et c’est là aussi que l’UE doit s’imposer, car comme les Etats –Unis ne souhaite pas s’ouvrir plus aux avances chinoises, et qu’elle a encore besoin (la Chine) de technologies afin d’acquérir ce qui lui manque aujourd’hui, il y a effectivement un réel potentiel à ne pas manquer, tout en restant bien évidemment vigilant, afin de garantir notre avenir industriel, et au final nos emplois, le sujet du moment concernant la vente de STX Europe (www.stxfrance.com) étant un exemple flagrant de ce qui se passe justement aujourd’hui, avec en embuscade des groupes chinois désireux de s’approprier un savoir-faire primordial pour eux, mais surtout pour la pérennité de l’industrie navale française, civile, et surtout militaire.

 J’ose espérer que l’Etat français saura réagir dans le sens d’une indépendance si chère à notre pays, augurant pourquoi pas d'une réponse également européenne, ce qui serait peut-être le signe d’une prise de conscience non seulement nationale. A suivre.

Et pour finir, petite question sur le Royaume-Uni (pour combien de temps encore ?) d’après Brexit, pourra t’il contrer seul les assauts chinois ? Attendons pour voir, mais il est vrai que l’union fait toujours la force, à retenir pour le futur.

Jacques Samela

 

Sources :

. Ouest France du 12 novembre 2015

. Les Echos du 16 décembre 2015

. Les Echos du 28 janvier 2016

. La croix du 02 août 2016

. Les Echos du 02 et du 29 septembre 2016

. L’Usine Nouvelle n° 3482 du 18 septembre 2016

. www.gouvernement.fr

. www.tresor.economie.gouv.fr/pays/chine

. A lire : L’Usine Nouvelle n° 3482 du 18 septembre 2016

La Chine : Le retour du péril jaune ?
La Chine : Le retour du péril jaune ?
La Chine : Le retour du péril jaune ?
La Chine : Le retour du péril jaune ?
La Chine : Le retour du péril jaune ?
La Chine : Le retour du péril jaune ?
La Chine : Le retour du péril jaune ?
La Chine : Le retour du péril jaune ?

Publié dans Les dossiers

Partager cet article
Repost0

Longchamp, la mode (suite)

Publié le par Jacques SAMELA.

. Pour plus d'informations, n'hésitez-pas à lire ou à relire le dossier du 29 octobre 2015, intitulé : Longchamp, du sultan à la maison unique.

 

. Pour plus d'informations, n'hésitez-pas à lire ou à relire le dossier du 29 février 2016, intitulé : Le luxe français, savoir-faire, rayonnement et avenir.

Vus et lus dans le magazine Elle n° 3691, Les Echos du 06/10/16, et Libération du 06/10/16
Vus et lus dans le magazine Elle n° 3691, Les Echos du 06/10/16, et Libération du 06/10/16
Vus et lus dans le magazine Elle n° 3691, Les Echos du 06/10/16, et Libération du 06/10/16

Vus et lus dans le magazine Elle n° 3691, Les Echos du 06/10/16, et Libération du 06/10/16

Partager cet article
Repost0

A ceux qui me suivent

Publié le par Jacques SAMELA.

Vous aviez du vous rendre compte ces jours-ci d'un changement sur la page de garde de mon blog, indépendant de ma volonté, et donc en conséquence, de l'absence d'interventions de ma part, non souhaitées avant d'en connaître la raison exacte.

La connaissant maintenant, ne pouvant pas revenir à l'ancienne présentation, vous découvrez donc aujourd'hui, avec quelques changements, le nouvel habillage qui je l'espère vous satisfera.

Le changement, c'est aussi maintenant.

A très bientôt.

Jacques Samela

 

Partager cet article
Repost0

Le Comité Richelieu, au service de l’innovation.

Publié le par Jacques SAMELA.

Pas une entreprise cette fois-ci, mais plusieurs en fait, car le Comité Richelieu (www.comite-richelieu.org), association à but non lucratif, et créé en 1989 par six dirigeants de PME de haute technologie dans le secteur de la défense, représente donc à lui tout seul plus de 300 entreprises adhérentes, près de 4 000 PME associées, et près de 10 000 collaborateurs.

Sa mission, acceptée et revendiquée même, représenter les entreprises d’innovations et de croissance (EIC) par des actions de lobbying auprès des pouvoirs publics et des acteurs économiques, mais surtout, aider ses membres à se développer par la mise en place de services comme les hotlines en propriété intellectuelle et en droit fiscal, du portage à l’international, ou tout simplement des tarifs négociés auprès de loueurs de voitures, d’assurances ou de compagnies aériennes.

Son sacerdoce, permettre un plus grand accès aux PME innovantes aux marchés publics de l’Etat, alors que seuls 12 % leurs sont attribués, garant d’un potentiel de croissance considérable et donc de marchés supplémentaires, estimés à près de 10 milliards d’Euros en France, et 100 milliards en Europe, car contrairement aux Etats Unis, où les PME bénéficient elles de près de 40 % des marchés publics, et donc d’une concurrence plus équilibrée, la place qui leur est laissé par les grands groupes, confortés justement par leur taille et leur ancienneté, est vraiment loin d’atteindre ce chiffre.

Quant à son crédo, et ce depuis le début, c’est de se consacrer essentiellement à l’innovation et à la R&D, avec depuis 1994, l’élargissement de son champs d’action habituel à des domaines technologiques connexes à la défense que sont l’espace, l’aéronautique, et les TIC, en créant notamment des commissions spécifiques, censées assoir dans la durée des relations avec les instances de tutelles de ces secteurs, se positionnant bien sûr comme l’avocat des entreprises qu’il représente.

Ensuite, après la création du Pacte PME en 2005, devenu en 2010 une association indépendante, mais toujours très proche du comité, il renforce son positionnement auprès des instances de pouvoir, chargés des secteurs de l’industrie, de la défense, de la recherche et des PME bien sûr, en menant des actions en faveur de l’innovation et de la croissance, publiant même en 2012, dans le cadre de la campagne présidentielle de l’époque, un livre blanc (similaire à celui de la défense) présentant dix propositions s’articulant autour de la restructuration du système d’innovation français, le renforcement du financement des entreprises innovantes, ou encore l’amélioration de l’accès à la commande publique et privé pour les EIC.

Le fera- t-il en 2017, année d’élections majeures ? A voir.

Quant à savoir si il a été entendu, la création de BPI France (lire le dossier du 30/09/13 intitulé, BPI France : La banque de la reconquête ?) en est certainement une des réponse les plus flagrantes face à ses demandes persistantes sur le financement des entreprises innovantes, sans oublier l’intérêt enfin et toujours grandissant des grands groupes vers les start-up ou les PME-PMI, pourvoyeuses d’innovations, de ruptures technologiques, mais souvent en manque de financements ou de parts de marchés suffisantes pour grandir, avec comme exemple, BNP Paribas, avec le lancement en 2014 de son programme « BNP Paribas Entrepreneurs 2016 », consistant à accompagner efficacement ses clients entrepreneurs dans leurs axes de développement que sont l’innovation et l’internationalisation, ou encore EDF, partenaire depuis 2013 sur des sujets liés également à l’innovation, mais par le biais cette fois-ci de forums intitulés « PME et Innovations », où des entreprises rencontrent des représentants du groupe en question, afin notamment de présenter et de confronter leurs innovations, mais aussi de susciter des opportunités de marchés.

Et quand on voit l’importance prise aujourd’hui par les start-up et le principe même d’innovation, on peut considérer que le Comité Richelieu avait tout compris avant les autres, et que maintenant, son positionnement n’en est que plus légitime, donnant même l’envie à d’autres de suivre ses pas, ce qui vous l’imaginez, ne peut être que bénéfique pour la France, devenant même pour le PDG du groupe américain Cisco (www.cisco.com) le pays de l’avenir dans la révolution numérique qui s’annonce, lui rappelant même le bouillonnement de la Silicon Valley.

Avis on ne peut plus révélateur d’un changement sur l’image d’une France qui avance, enfin, partagé par bon nombre d’acteurs économiques, politiques, mais aussi d’une majorité grandissante de français, loin de ceux qui continuent, eux, de nous ressasser d’un déclin ou d’un déclassement inéluctable.

Au fond, c’est peut-être aussi cela l’innovation, faire que les actions menées entre autres par le Comité Richelieu, nous fassent enfin prendre conscience du potentiel en gestation de notre pays, encore loin d’avoir donné sa pleine mesure, mais prêt à le faire sans entraves. Continuez donc.

Par contre, avant de finir totalement mon sujet du jour, une question me taraude, pourquoi s’appelle- t-il Comité Richelieu ?

A part que ce personnage incontournable de l’histoire de France (voir photo), cardinal de titre, fut un réformateur hors pair à son époque, en s’occupant notamment des finances, de l’armée, de législation (code Michau), elle est peut-être même là l’idée, réformer en profondeur, je n’ai pas réussi à trouver.

Donc, ceux qui savent, n’hésitez-pas à m’en informer, je ferai passer l’information. Merci par avance.

Et quand à ceux qui veulent en savoir plus, sachez que demain le Comité Richelieu organise son séminaire annuel, l’inscription se faisant sur son site internet.

Jacques Samela

Sources :

. www.comite-richelieu.org

. Wikipedia

Le Comité Richelieu, au service de l’innovation.
Le Comité Richelieu, au service de l’innovation.

Publié dans L'entreprise du mois

Partager cet article
Repost0

La France, paradis des start-up !

Publié le par Jacques SAMELA.

A lire.

Dossier vu et lu dans Management n° 245 du mois d'octobre 2016
Dossier vu et lu dans Management n° 245 du mois d'octobre 2016

Dossier vu et lu dans Management n° 245 du mois d'octobre 2016

Publié dans En bref

Partager cet article
Repost0