Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le luxe français, savoir-faire, rayonnement et avenir

Publié le par Jacques SAMELA.

Après le dossier consacré à la maison Longchamp (dossier du 29 octobre 2015), et celui plus récent sur Vuitton (dossier du 15 février 2016), je souhaitai, afin de boucler la boucle sur le sujet, représenter l’ensemble d’un secteur phare de l’économie française, au même titre que l’aéronautique ou l’agro-alimentaire (prochain dossier à venir), et qui bon an mal an, représente un quart du marché mondial du luxe avec 40 milliards d’Euros de recettes, et exporte près de 80 % de sa production.

Et en effet, au-delà des marques, largement représentées, dont la renommée n’est plus à faire, c’est bien de l’ensemble de ce secteur dont je vais tenter de vous relater, et ce que ce soit des créateurs, des artisans, des sous-traitants, jusqu’aux consommateurs finaux.

Représenté par le Comité Colbert (www.comitecolbert.com), créé par Jean-Jacques Guerlain en 1954, et rassemblant près de 80 grands noms du luxe, il représente donc près de 5 000 PME-PMI et TPE, soit plus de 160 000 emplois directs et indirects.

Et ce grâce justement à l’aura de ces maisons prestigieuses, car avec je me répète, près de 40 milliards d’Euros de ventes en 2013, profitant à plein de la mondialisation, c’est bien toute une industrie qui en profite, avec comme règle au sein du Comité Colbert, d’enterrer la hache de guerre au profit d’une entente entre les adhérents, pour défendre ce savoir-faire français à l’international, mais aussi par exemple pour combattre la contrefaçon, synonyme de baisses de chiffres d’affaires, et d’emplois perdus.

Et justement, en termes d’emplois, il faut savoir qu’une majeur part de ces maisons élaborent et sous-traitent en France, facilitant en cela la préservation de certains métiers par l’apport d’actions de formation et de transmission, comme la création en 2011 de la Chaire Colbert, destinée à former les créateurs de demain, mais aussi la mise en place du master 2 « stratégie du design » de l’ENSAAMA (www.ensaama.net), également appelée Ecole Olivier de Serres, soit le premier diplôme supérieur d’arts appliqués, homologué par une université, en l’occurrence celle d’Evry-Val-d-Essonne.

Sans oublier également les actions de découverte auprès des collégiens et des lycéens, par le biais de visites d’ateliers, la mise en place de stages, débouchant pour beaucoup par une première embauche, faisant de ce secteur l’un des premiers, si ce n’est le premier, à afficher un taux exceptionnellement haut en termes d’insertion professionnelle.

Comme quoi, avec des idées, des actions, de l’envie également, ne se pourrait-il pas que cet exemple puisse être repris par d’autres, des secteurs en mal de main d’œuvre ? Une idée à creuser peut-être ?

En tout cas, ce sujet, le comité stratégique de filière mode et luxe (CSF), rassemblant les professionnels du secteur, les pouvoirs publics et les organisations syndicales représentant les salariés de la filière, l’a bien intégré, en l’incluant dans ses actions permanentes que sont la consolidation et la préservation des maillons de la chaine industrielle du textile, de la mode et du luxe, l’amélioration de la sous-traitance en consolidant les liens avec les donneurs d’ordres, la préparation de l’avenir en soutenant l’émergence et le développement de nouveaux créateurs, de nouvelles marques, et pour finir, la valorisation et la promotion du Made in France.

Et l’avenir, il est déjà en action, avec notamment la généralisation de l’utilisation par les marques de l’outil internet, pas complètement acquise il y a encore cinq ans, mais qui apporte aujourd’hui une ouverture vers une nouvelle génération d’acheteurs peu touché par la communication classique comme la presse spécialisée, ou peu enclins, par manque de moyens ou d’habitudes, à pousser les portes des boutiques, mais aussi pour relever le défi du ralentissement de la croissance de leurs ventes dans les pays émergents, avec notamment comme point de mire la Chine, où la baisse des achats est significative avec une perte de 2 % à 4 % en 2015, conséquence de taxes plus ou moins élevées, et donc d’un choix de la clientèle chinoise, délaissant leurs achats sur leur marché intérieur, au profit d’autres pays à l’étranger. Ce dernier point obligeant une refonte totale dans la stratégie des marques en trouvant une cohérence dans les prix, d’un pays à un autre.

Mais surtout, pour continuer à gagner de nouvelles parts de marché (l’Iran, l’Inde ?), avec une filière française continuant à jouer, et je pense que le Comité Colbert en est conscient, sur sa différence, son savoir-faire, et son je ne sais quoi de français, que bien des pays nous envies, mais que d’autres souhaiteraient également copier.

Donc, malgré cette longueur d’avance, il est primordial pour le luxe français de se projeter en avant, ce que le Comité Colbert n’a pas manqué de faire, avec son projet « Penser 2074 », lancé en 2013.

Jacques Samela

Sources :

. Le Parisien Economie du 03 décembre 2012

. Les Echos du 14 février 2013

. Le magazine du Monde du 27 avril 2013

. Le Figaro du 13 novembre 2013

. Le Parisien Economie du 09 décembre 2013

. Les Echos du 19 mars 2014

. Les Echos du 03 novembre 2014

. Le Figaro du 04 novembre 2014

. Capital / Janvier 2016

. Les Echos du 06 janvier 2016

. http://www.entreprises.gouv.fr/conseil-national-industrie/la-filiere-mode-et-luxe

. www.rever2074.com

Vus et lus dans Les Echos du 06 janvier et du 10 février 2016
Vus et lus dans Les Echos du 06 janvier et du 10 février 2016
Vus et lus dans Les Echos du 06 janvier et du 10 février 2016

Vus et lus dans Les Echos du 06 janvier et du 10 février 2016

Publié dans Les dossiers

Partager cet article
Repost0

Mars 2016

Publié le par Jacques SAMELA.

Du 07 au 08 mars 2016

. Big Data paris / www.bigdataparis.com

Du 08 au 10 mars 2016

. Jec World / www.jeccomposites.com

. CFIA / www.cfiaexpo.com

Du 08 au 11 mars 2016

. Simodec / www.salon-simodec.com

Du 15 au 17 mars 2016

. Industrie et sous-traitance du Grand Ouest / www.industrie-nantes.com

Du 15 au 18 mars 2016

. MIPIM / www.mipim.com

Du 16 au 17 mars 2016

. Medi’Nov Connection 2016 / www.medinov-connection.wix

. Rail Industry Meetings / www.railindustrymeetings.com

Du 19 au 20 mars 2016

. Hypac Expo / www.hypac-expo.com

Du 22 au 24 mars 2016

. Eurocoat / www.eurocoat-expo.com

. It Meetings / www.it-meetings.fr

. RIST / www.salon-rist.com

Du 22 au 25 mars 2016

. SITL Europe / www.sitl.eu

Du 23 au 24 mars 2016

. Microwave & RF / www.microwave-rf.com

. PCH Meetings / www.pchmeetings.com

. Machine To Machine & Objets connectés / www.salons-solutions-electroniques.com

. Display / www.salons-solutions-electroniques.com

. Cloud Computing World Expo 2016 / www.cloudcomputing-world.com

Du 30 au 31 mars 2016

. Analyse industrielle / www.analyse-industrielle.fr

. Forum Labo & Forum Biotech / www.forumlabo.com

. Produrable / www.produrable.com

Mars 2016

Publié dans Agenda

Partager cet article
Repost0

Les entreprises et le CICE

Publié le par Jacques SAMELA.

Vu et lu dans Les Echos du 22 janvier 2016
Vu et lu dans Les Echos du 22 janvier 2016
Vu et lu dans Les Echos du 22 janvier 2016

Vu et lu dans Les Echos du 22 janvier 2016

Partager cet article
Repost0

Les entrepreneurs et la croissance

Publié le par Jacques SAMELA.

Vu et lu dans Les Echos du 26 janvier 2016
Vu et lu dans Les Echos du 26 janvier 2016

Vu et lu dans Les Echos du 26 janvier 2016

Partager cet article
Repost0

BEI (Figeac Aéro et Transgène), Schengen et la croissance française

Publié le par Jacques SAMELA.

Vus et lus dans Les Echos du 29 janvier 2016 et Le Monde du 04 février 2016
Vus et lus dans Les Echos du 29 janvier 2016 et Le Monde du 04 février 2016
Vus et lus dans Les Echos du 29 janvier 2016 et Le Monde du 04 février 2016
Vus et lus dans Les Echos du 29 janvier 2016 et Le Monde du 04 février 2016

Vus et lus dans Les Echos du 29 janvier 2016 et Le Monde du 04 février 2016

Partager cet article
Repost0

Vuitton, une saga française

Publié le par Jacques SAMELA.

A quelques jours de la clôture de l’exposition consacrée à la maison Louis Vuitton au Grand Palais, intitulée « Volez, Voguez, Voyagez », je voulais tenter de retracer en quelques mots l’épopée de cette marque, devenue l’un des fleurons du savoir-faire à la française, reconnu de par le monde, appartenant aujourd’hui au groupe de luxe LVMH (www.lvmh.fr), dont les ventes en 2015 ont atteint 35,67 milliards d’Euros, en hausse de 16 %, et propriété de Bernard Arnault.

L’histoire commence donc en 1821, date de naissance de Louis Vuitton, à Anchay, petit village de Franche-Comté. D’extraction modeste, son père est meunier-menuisier, il quitte son village en 1835 à l’âge de 14 ans, à pied, pour rejoindre Paris. Il mettra deux ans pour parcourir les 400 km, travaillant de-ci de-là pour subsister.

Arrivé à Paris, il est embauché comme apprenti chez un layetier-emballeur, métier qui consistait à emballer les nombreuses affaires de riches clients partants en voyage, avant de créer quelques années plus tard, et après s’être fait une clientèle, notamment l’impératrice Eugénie, femme de Napoléon III, sa propre maison à l’âge de 33 ans, en 1854.

Quatre ans plus tard, il s’installe à Asnières avec armes et bagages, car, proche de la Seine, cela facilite l’acheminement du bois de peuplier, nécessaire à la fabrication des malles, mais aussi parce qu’elle est également desservie par le tout premier chemin de fer en France. Aujourd’hui encore, le site tient toujours une place prépondérante, étant toujours l’un de ses quinze ateliers de fabrication, mais aussi le musée Louis Vuitton, situé dans la rue du même nom.

Après l’ouverture de sa première boutique à paris, proche de la place Vendôme, et après l’invention de la malle plate, accueillant pour l’occasion des couverts également plats, une idée révolutionnaire pour l'époque, Louis Vuitton, rejoint par son fils Georges, à l’origine de son intérêt pour un développement à l’étranger, ouvre avec succès une première boutique à Londres sur Oxford Street, suivie de deux autres à New York et Philadelphie aux Etats-Unis.

Et justement, le fils Georges, on le retrouve à la tête de la maison familiale en 1892, à la mort du fondateur, épaulé par la famille, donnant l’occasion à la marque, désormais connue et reconnue, de graver dans le temps une œuvre non démentie encore aujourd’hui, en créant la toile appelée « Gris Trianon », révolutionnaire pour l’époque, parfaitement imperméable, et où apparaît pour la première fois le monogramme « LV », devenant par la suite et au fil du temps l’emblème incontournable de la marque, induisant une contrefaçon exceptionnelle, combattue farouchement, mais pas seulement aujourd’hui, car dès la fin des année 1800, le fondateur dut déposer le nom de sa marque, adoptant également un imprimé de damier beige, avec apposé dessus l’inscription « Marque Louis Vuitton déposée ». Déjà la rançon du succès.

Ensuite, c’est au tour des descendants de continuer l’œuvre de leur aïeul, suivie notamment par des actrices de légende comme Katharine Hepburn, Lauren Bacall ou encore Elizabeth Taylor, avec l’avènement en 1987, d’un groupe aux ramifications internationales, devenant le premier groupe de luxe au monde sous l’appellation LVMH-Moët Hennessy Louis Vuitton.

Et c’est en 1989 qu’apparaît Bernard Arnault, en devenant actionnaire majoritaire du groupe avec 42 %, et y impulse la diversification du groupe en lui ouvrant les mondes du prêt à porter, de l’horlogerie, des parfums, lui permettant de devenir encore aujourd’hui le plus important groupe de luxe au monde. En 2015, le magazine Forbes l’a classé 14ème dans sa liste des marques les plus influentes au monde.

Et depuis, effectivement, l’engouement autour de cette marque devenue mythique ne se tarit toujours pas, au contraire même, car à chaque ouverture d’un magasin, à chaque fois unique, car faisant appel à des architectes renommés, comme pour celui de paris sur les Champs Elysées, signé par l’architecte américain Eric Carlson, c’est la cohue, et il faut souvent attendre pour pouvoir rentrer dans l’un de ces temples du luxe, juste pour voir et rêver pour certains, et acheter pour d’autres.

Alors oui, Catherine Deneuve, Jennifer Lopez, Scarlett Johansson, Madonna et même Mikhaïl Gorbatchev, l’instigateur de la Perestroika, ont représentés un moment ou un autre l’image de la marque, mais, il ne faudrait pas oublier le vrai métier de cette maison plus que centenaire, celui de la malle, toujours en activité et à l’origine de sa création, avec des modèles comme les malles-auto, aéro, pique-nique, secrétaire, bibliothèque, tableau, coiffeuse, ainsi que les mallettes appui-pied ou à glacière, sans oublier les dernières en date, servant à habiller les trophées de la prochaine coupe du monde de football de 2018 en Russie, de la coupe du monde de rugby, ainsi que de l’América’s Cup, et créées à l’atelier historique d’Asnières.

L’histoire n’est donc pas près de s’arrêter, et allez, allons voir cette exposition, gratuite, au Grand Palais, le voyage est parait-il assuré.

Jacques Samela

Sources :

. Wikipedia

. Libération du 22 décembre 2015

. http://fr.louisvuitton.com/fra-fr/lv-now

Vus et lus dans Télérama n° 3440 du 16 décembre 2015, et Libération du 22 décembre 2015
Vus et lus dans Télérama n° 3440 du 16 décembre 2015, et Libération du 22 décembre 2015
Vus et lus dans Télérama n° 3440 du 16 décembre 2015, et Libération du 22 décembre 2015

Vus et lus dans Télérama n° 3440 du 16 décembre 2015, et Libération du 22 décembre 2015

Publié dans L'entreprise du mois

Partager cet article
Repost0

J'aime pas

Publié le par Jacques SAMELA.

Vu et lu dans Les Echos du 10 février 2016
Vu et lu dans Les Echos du 10 février 2016

Vu et lu dans Les Echos du 10 février 2016

Publié dans J'aime - J'aime pas

Partager cet article
Repost0

Janvier 2016

Publié le par Jacques SAMELA.

Contrats.

. Le groupe Alstom (www.alstom.com) fournira la signalisation du nouveau dépôt de maintenance de la ligne 1 du métro du Caire, et ce pour un montant de 15 millions d’Euros.

. Contrat de plus de 200 millions d’Euros pour le groupe Alstom, pour équiper un tronçon de corridor réservé au fret dans l’est de l’Inde. Cela concerne l’électrification, la signalisation et l’installation des systèmes de télécommunications sur un tronçon de 343 km.

. Contrat d’une valeur de 27 millions d’Euros pour le groupe Alstom, qui fournira les systèmes de traction qui équiperont 160 voitures pour la ligne 6 du métro de Pékin.

Ville, rail & Transports / Janvier 2016

Champagne.

. Le chiffre d’affaires attendu en 2015 pour le secteur devrait atteindre 4,75 milliards d’Euros, et les expéditions croître de 2 % à 3 %, soit près de 300 millions de bouteilles. Le vignoble français du champagne représente 4 % à l’échelle nationale, 300 maisons, et 30 000 emplois directs.

. L’opérateur mobile virtuel, Transatel (www.transatel-mobile.com), vient de signer avec le groupe Microsoft pour intégrer ses cartes SIM dans certains ordinateurs portables et tablettes équipés de Windows 10, et ce dans près de 60 pays d’ici la fin de l’année.

Les Echos du 04/01/16

Année faste.

. Les deux constructeurs français, Renault et Peugeot enregistrent une année faste avec une progression de 6,8 % pour la vente d’immatriculations de voitures, soit près de 2 millions.

Des couleurs.

. Les entreprises manufacturières françaises remplissent leurs carnets de commandes et réembauchent. Et avec un indice PMI (qui repose sur les intentions des directeurs d’achat) qui atteint son plus haut niveau depuis mars 2014 avec 51,4, la croissance tant attendue n’est peut-être pas loin.

La Tribune du 05/01/16

Rêve américain.

. Les biscuits de la marque Michel et Augustin (www.micheletaugustin.com) sont commercialisés depuis ce jour dans plus de 7 600 points de vente Starbucks aux Etats-Unis.

La tribune du 06/01/16

Ici c’est paris.

. Selon le classement CBRE Global Investors, la capitale française est la deuxième ville européenne la plus attractive en termes d’investissements commercial, derrière Londres, sa grande rivale.

Optimisme.

. Selon l’étude CEO Survey de KPMG, 41 % des dirigeants français estiment que leur entreprise devrait enregistrer de meilleurs résultats en 2016 et 2017.

Les Echos du 11/01/16

Investissement.

. Le groupe américain HP investit 10 millions de dollars dans une participation minoritaire au sein du spécialiste français du cloud, Scality (www.scality.com).

Les Echos du 13/01/16

Embauches.

. Airbus va embaucher 1 000 personnes en 2016 dont 50 % en France, soit autant que l’année dernière.

La tribune du 14/01/16

Réduction.

. Le déficit de l’Etat français a été réduit à 70 milliards d’Euros en 2015, soit 4 milliards de mieux que prévu, revenant au niveau d’avant la crise de 2008.

AFP du 14/01/16

En l’air.

. Commande supplémentaire de 30 Airbus A320 de la part de BOC Aviation, filiale de la Banque de Chine, pour un montant de 3,075 Milliards de dollars, prix catalogue.

Olé.

. La société Morpho (www.morpho.com), filiale du groupe Safran, obtient un contrat en Espagne de la part de la société portuaire Aena pour la fourniture et la maintenance de 290 détecteurs d’explosifs Itemiser 4DX.

Air & Cosmos du 15/01/16

Extension.

Colas Rail (www.colasrail.com) a remporté deux contrats pour l’extension du métro d’Alger, et ce pour un montant de 86 millions d’Euros.

Prix.

. Showroomprivé (www.showroomprive.com) s’est vu dans le cadre de son admission sur le marché réglementé d’Euronext Paris, décerner le prix EnterNext de l’introduction en bourse de l’année 2015.

Les Echos du 20/01/16

Déploiement.

. JCDecaux (www.jcdecaux.com), numéro un mondial de la communication extérieure, et l’américain Verizon Wireless, ont signés un contrat pluriannuel pour le déploiement de « small cells 4G » intégrées au mobilier urbain aux Etats-Unis.

Les Echos du 21/01/16

Redressement.

. L’activité privé en France se redresse grâce aux services, et la production et l’industrie restent stables.

La Tribune du 23/01/16

Vainqueur.

. La start-up française de Thibault Jarousse, D-Vine (www.d-vine.fr), remporte le prix de la meilleure start-up au CES de Las Vegas.

La tribune du 26/01/16

Inde.

. Dans le cadre de la visite du président français, Alstom a finalisé un contrat avec Indian Railways pour la fourniture de 800 locomotives, pour un montant de 3,7 milliards d’Euros, et Engie, a remporté deux projets de centrales solaires de 70 MW chacun. Pas de montant divulgué.

La croix du 26/01/16

Création.

. L’emploi intérimaire a progressé de 4,4 % en France en 2015, soit près de 25 000 emplois.

Patrouilleurs.

. Le chantier naval CMN (www.cmn-group.com) signe un contrat de 600 millions d’Euros avec l’Arabie Saoudite pour la vente de 30 patrouilleurs de 35 mètres.

La tribune du 28/01/16

Iran.

. Dans le cadre de la visite du président iranien, une série de contrats ont été annoncés comme, la commande de 118 avions Airbus pour un montant de 25 milliards de dollars, dont 16 A350 et 12 A380, la signature d’un protocole de coopération entre la SNCF et son homologue iranienne pour l’exploitation des gares, la mise en œuvre de nouveaux systèmes de masse, un contrat de coopération entre IFP Energies nouvelles (www.ifpenergiesnouvelles.fr) et le conglomérat public Idro pour engager une action de dépollution dans le pays, la signature d’un contrat pour Total, afin de lui acheter du pétrole, et enfin PSA dans le cadre d’un investissement de 400 millions d’Euros pour son retour en Iran en modernisant l’usine automobile de Khodro.

La tribune du 29/01/16

Soleil levant.

. Airbus vend trois A380 à la compagnie japonaise ALL Nippon Airways pour un milliard d’Euros.

Boursier du 29/01/16

Janvier 2016

Publié dans Revue de presse

Partager cet article
Repost0

God save the queen (suite)

Publié le par Jacques SAMELA.

. Pour plus d'information, n'hésitez-pas à lire ou à relire le dossier du 18 septembre 2015, intitulé : God save the queen, and the UK.

Vus et lus dans Les Echos du 18 septembre et du 28 octobre 2015, du 07 et du 29 janvier 2016, du 04 février 2016
Vus et lus dans Les Echos du 18 septembre et du 28 octobre 2015, du 07 et du 29 janvier 2016, du 04 février 2016
Vus et lus dans Les Echos du 18 septembre et du 28 octobre 2015, du 07 et du 29 janvier 2016, du 04 février 2016
Vus et lus dans Les Echos du 18 septembre et du 28 octobre 2015, du 07 et du 29 janvier 2016, du 04 février 2016
Vus et lus dans Les Echos du 18 septembre et du 28 octobre 2015, du 07 et du 29 janvier 2016, du 04 février 2016
Vus et lus dans Les Echos du 18 septembre et du 28 octobre 2015, du 07 et du 29 janvier 2016, du 04 février 2016
Vus et lus dans Les Echos du 18 septembre et du 28 octobre 2015, du 07 et du 29 janvier 2016, du 04 février 2016

Vus et lus dans Les Echos du 18 septembre et du 28 octobre 2015, du 07 et du 29 janvier 2016, du 04 février 2016

Partager cet article
Repost0

Carmat, Fermob (suite)

Publié le par Jacques SAMELA.

. Pour plus d'informations, n'hésitez-pas à lire ou relire le dossier du 23 janvier 2014, intitulé : Carmat, un rêve se réalise.

. Pour plus d'informations, n'hésitez-pas à lire ou relire le dossier du 01 juillet 2013 consacré à la marque française Fermob.

Vus et lus dans Les Echos du 15 et du 22 janvier 2016, et Libération du 22 janvier 2016
Vus et lus dans Les Echos du 15 et du 22 janvier 2016, et Libération du 22 janvier 2016
Vus et lus dans Les Echos du 15 et du 22 janvier 2016, et Libération du 22 janvier 2016

Vus et lus dans Les Echos du 15 et du 22 janvier 2016, et Libération du 22 janvier 2016

Partager cet article
Repost0