Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

complement d'information

Le jouet français

Publié le par Jacques SAMELA.

Vu et lu dans Mag'in France n° 4 de nàvembre / décembre 2016
Vu et lu dans Mag'in France n° 4 de nàvembre / décembre 2016
Vu et lu dans Mag'in France n° 4 de nàvembre / décembre 2016
Vu et lu dans Mag'in France n° 4 de nàvembre / décembre 2016

Vu et lu dans Mag'in France n° 4 de nàvembre / décembre 2016

. Pour encore plus d'informations, lisez le dossier du 28 novembre dernier dans le Parisien Eco, intitulé : Voyage dans les coulisses du jouet français.

Partager cet article
Repost0

L'Afrique, un marché incontournable

Publié le par Jacques SAMELA.

Vus et lus dans Stratégies n° 1878 du 03/11/16, et Les echos du 06/12/16
Vus et lus dans Stratégies n° 1878 du 03/11/16, et Les echos du 06/12/16
Vus et lus dans Stratégies n° 1878 du 03/11/16, et Les echos du 06/12/16
Vus et lus dans Stratégies n° 1878 du 03/11/16, et Les echos du 06/12/16

Vus et lus dans Stratégies n° 1878 du 03/11/16, et Les echos du 06/12/16

Partager cet article
Repost0

BlaBlaCar (suite)

Publié le par Jacques SAMELA.

Vus et lus dans Les Echos du 24 octobre 2016 et du 22 novembre 2016
Vus et lus dans Les Echos du 24 octobre 2016 et du 22 novembre 2016
Vus et lus dans Les Echos du 24 octobre 2016 et du 22 novembre 2016

Vus et lus dans Les Echos du 24 octobre 2016 et du 22 novembre 2016

. Pour plus d'informations, n'hésitez-pas à lire ou à relire le dossier du 22/01/15, intitulé : BlaBlaCar, en voiture tout le monde.

Partager cet article
Repost0

Ubisoft (suite)

Publié le par Jacques SAMELA.

Ubisoft (suite)

. Pour plus d'informations, n'hésitez-pas à lire ou à relire le dossier du 19/12/13, intitulé : Ubisoft : Union des Bretons Indépendants (UBI), soft (Software).

. Libération du 18/11/16 : Ubisoft passe au Niveau 30.

Vus et lus dans Libération du 29 septembre 2016, Les Echos du 24 octobre et du 07 novembre 2016
Vus et lus dans Libération du 29 septembre 2016, Les Echos du 24 octobre et du 07 novembre 2016
Vus et lus dans Libération du 29 septembre 2016, Les Echos du 24 octobre et du 07 novembre 2016
Vus et lus dans Libération du 29 septembre 2016, Les Echos du 24 octobre et du 07 novembre 2016

Vus et lus dans Libération du 29 septembre 2016, Les Echos du 24 octobre et du 07 novembre 2016

Partager cet article
Repost0

Dataiku, Devialet, OVH (suite)

Publié le par Jacques SAMELA.

Vus et lus dans Les Echos du 26 octobre 2016, et Les Echos Série limitée n° 159 du 24 novembre 2016
Vus et lus dans Les Echos du 26 octobre 2016, et Les Echos Série limitée n° 159 du 24 novembre 2016
Vus et lus dans Les Echos du 26 octobre 2016, et Les Echos Série limitée n° 159 du 24 novembre 2016

Vus et lus dans Les Echos du 26 octobre 2016, et Les Echos Série limitée n° 159 du 24 novembre 2016

VIPress.net du 29/11/16

Fondé et basé à Paris, Devialet, chef de file international pour les amplificateurs haut de gamme et les enceintes connectées, annonce une levée de fonds de 100 millions d’euros. Le tour de table a été par mené par Ginko Ventures, et inclut également le Taïwanais Foxconn, ainsi que Korelya Capital (le fonds créé par Fleur Pellerin), le groupe Renault, Sharp, Playground Global, Naver, Roc Nation, Future French Champions, CM-CIC Investissement, et Bpifrance.

Prisé par les audiophiles fortunés (les enceintes connectées Phantom (voir plus haut) sont commercialisées à partir de 1699 euros), Devialet a mis au point des technologies inédites dans l’univers du son (microprocesseur d’hybridation de la technologie digitale et analogique qui purifie et magnifie le signal sonore, architecture acoustique qui intègre un système unique de production des sons graves par débattement des ailes latérales sous haute pression, etc.). Fabriquée en France, son enceinte Phantom est notamment protégée par 102 brevets.

La jeune entreprise française compte utiliser ces ressources pour poursuivre son développement, notamment à l’international, et introduire ses technologies audio dans l’automobile, les téléviseurs et les terminaux de l’Internet des objets. Devialet, qui emploie actuellement 230 personnes, devrait doubler son effectif d’ici un an.

Devialet devrait réaliser un chiffre d’affaires de l’’ordre de 65 millions d’euros cette année. Après cette levée de fonds, l’actionnariat de l’entreprise devrait rester à plus e 80% français. En 2012, convaincus par le potentiel de croissance de Devialet et la qualité de ses futurs produits, des personnalités tels que Bernard Arnault, Marc Simoncini, Xavier Niel et Jacques-Antoine Granjon avaient déjà investi dans l’entreprise pour donner à Devialet les ressources nécessaires pour se développer et conquérir le marché international de l’audio.

. Pour plus d'informations, n'hésitez-pas à lire ou à relire le dossier du 24/07/15, intitulé : Devialet, une pépite (française) à l'écoute.

 . Pour plus d'informations sur Dataiku, n'hésitez-pas à lire ou à relire le dossier du 23/11/15, intitulé : Big data, les français en force.

Vu et lu dans l'Usine Nouvelle n° 3491 du 10 novembre 2016
Vu et lu dans l'Usine Nouvelle n° 3491 du 10 novembre 2016

Vu et lu dans l'Usine Nouvelle n° 3491 du 10 novembre 2016

Antoine Tison (OVH): «Anticipation et remise en question sont des réflexes chez OVH»
le 17 novembre 2016 / FRENCHWEB.FR 

Frenchweb a publié cette semaine son étude, le «Top 100 des entreprises qui recrutent dans le numérique» en 2017. OVH se positionne à la 5ème place. L'hébergeur de site Web compte embaucher entre 251 et 300 personnes au premier semestre 2017, 600 au total sur l'année. Plus de détails avec Antoine Tison, directeur des ressources humaines.

Frenchweb: Pour quels postes recrutez-vous?

Antoine Tison, DRH de OVH: Nous avons un plan de développement ambitieux, qui prévoit le recrutement de plus de 600 nouveaux collaborateurs en 2017, sur nos différents sites en France et à l’international. Nos principaux besoins sont en particulier orientés vers des profils techniques et commerciaux (développeur, technicien support IT, ingénieur commercial IT). Plus largement, les postes et missions proposés couvrent l’ensemble de nos départements sales, opérations, R&D, supply chain, marketing, et également nos fonctions supports comme la finance et la RH.

Quels sont les talents que vous recherchez?

Intégrer OVH, c’est adhérer à un projet d’entreprise hors norme où la passion et l’innovation sont au cœur du travail de chacun, c’est apporter son talent à des projets d’envergure mondiale, au service de nos clients et c’est surtout participer à une aventure humaine palpitante et riche en challenges! Nous recherchons des talents qui ont envie de relever ces défis, qui sont passionnés par leur métier. Cela demande de l’imagination, bien sûr, mais aussi de la ténacité, de la rigueur et un sens très développé du travail en équipe. Chez nous, l’innovation est collaborative.

Quelle est l'histoire de votre entreprise?

L’histoire d’OVH.com est aussi celle d’une famille polonaise arrivée en France en 1991. Henryk et Haline Klaba, les parents, sont tous deux ingénieurs issus de l’École polytechnique de Varsovie (Pologne). Quelques années plus tard en 1999, leurs deux fils Octave et Miroslaw entament des études d’ingénieur sur le sol français (à l’ICAM, Lille). Internet est alors en ébullition et c’est le moment que choisit Octave, l’aîné, pour mettre à profit ses dons évidents pour l’informatique: conscient que la demande en matière d’hébergement explose il fonde OVH. Misant sur l’innovation, l’entreprise prend rapidement son envol et, pour accompagner son développement, les Klaba acquièrent un ensemble immobilier au nord de la France. Le site s’étend aujourd’hui sur plus de six hectares et accueille le siège social ainsi que plusieurs centres de données. L’entreprise grandit rapidement et les profits réalisés sont aussitôt réinvestis dans le développement de l’activité. Aujourd’hui, nous comptons 1400 collaborateurs dans 19 pays et compte plus d’un million de clients à travers le monde.

Quelle est votre culture d'entreprise?

Anticipation et remise en question sont les réflexes qui permettent à OVH de se différencier de ses challengers et d’avoir une longueur d’avance sur le marché. L’innovation de rupture est profondément inscrite dans l’histoire et le présent d’OVH: les équipes optimisent et inventent sans relâche sur tous les fronts, avec pragmatisme et détermination, suivant les méthodes Agile. Cette innovation permanente ne concerne pas uniquement la technologie, elle est l’affaire de tous les métiers de l’entreprise, puisque chacun a l’opportunité et les moyens d’apporter des idées nouvelles.

Quels sont vos futurs projets?

Dix-sept ans après ses débuts, OVH est leader européen de l’hébergement et du Digital as a Service et continue à se développer en France et à l’international avec notamment un projet de construction de centres de données sur trois ans, en Amérique, en Europe et en Asie Pacifique.

. Pour plus d'informations, n'hésitez-pas à lire ou à relire le dossier du 05/10/13, intitulé : OVH, une réussite française.

Partager cet article
Repost0

L'industrie du futur en France

Publié le par Jacques SAMELA.

L'industrie du futur en France

Suite au sujet de vendredi dernier dans la rubrique "Les Experts", consacré aux machines industrielles et l'industrie 4.0, voici pour compléter, des informations concernant l'état des lieux de l'usine du futur en France, avec en point de mire, l'ouverture demain du salon Smart Industries 2016 (www.smart-industries.fr), l'évènement phare de cette activité innovante.

 

 

Vus et lus dans Mécasphère de juin 2016, et Les défis du CEA n°212 de novembre 2016
Vus et lus dans Mécasphère de juin 2016, et Les défis du CEA n°212 de novembre 2016
Vus et lus dans Mécasphère de juin 2016, et Les défis du CEA n°212 de novembre 2016
Vus et lus dans Mécasphère de juin 2016, et Les défis du CEA n°212 de novembre 2016
Vus et lus dans Mécasphère de juin 2016, et Les défis du CEA n°212 de novembre 2016

Vus et lus dans Mécasphère de juin 2016, et Les défis du CEA n°212 de novembre 2016

Partager cet article
Repost0

Le Made in France

Publié le par Jacques SAMELA.

Le Made in France
Le Made in France

Il y a une semaine, se déroulait à Paris le salon des produits du Made in France.

J'y étais.

Mais qu'en est-il vraiment aujourd'hui du Made in France ?

Vus et lus dans Univers Made in france. Automne - Hiver 2016
Vus et lus dans Univers Made in france. Automne - Hiver 2016
Vus et lus dans Univers Made in france. Automne - Hiver 2016
Vus et lus dans Univers Made in france. Automne - Hiver 2016

Vus et lus dans Univers Made in france. Automne - Hiver 2016

Partager cet article
Repost0

Sigfox, de la start-up à la scale-up

Publié le par Jacques SAMELA.

Vus et lus dans Les Echos du 05 octobre et du 21 novembre 2016
Vus et lus dans Les Echos du 05 octobre et du 21 novembre 2016
Vus et lus dans Les Echos du 05 octobre et du 21 novembre 2016

Vus et lus dans Les Echos du 05 octobre et du 21 novembre 2016

Sigfox lève 150 M€ pour accélérer son déploiement mondial

     18/11/2016

Sigfox, premier fournisseur d’une solution de communication mondiale dédiée à l’Internet des objets (IoT), annonce la clôture d’un nouveau tour de table financier de 150 millions d’euros afin d’accélérer l’expansion de son réseau international et atteindre une couverture mondiale. Alto Invest, Salesforce Ventures, Henri Seydoux, Swen CP, Tamer Group et Total rejoignent la liste des investisseurs de la PME de Labège, près de Toulouse.

Les actionnaires historiques tels que Bpifrance, Elliott, Intel Capital, Air Liquide, Idinvest Partners et IXO réinvestissent également dans l’entreprise. D’autres investisseurs devraient participer à ce nouveau tour de financement afin d’atteindre les 150 millions d’euros.

En seulement 5 ans, Sigfox a construit un réseau offrant une connectivité mondiale, économique et peu consommatrice d’énergie aux capteurs, objets et équipements connectés. Sigfox revendique aujourd’hui plus de 10 millions d’objets enregistrés sur son réseau et une présence dans 26 pays. Cette nouvelle levée de fonds permettra à la société d’étendre son réseau et de couvrir 60 pays d’ici 2018, représentant 90% du PIB mondial, ainsi que d’atteindre l’équilibre financier.

Sigfox considère l’Industrie 4.0 comme l’un des principaux axes de croissance du développement de l’Internet des objets. Les besoins en maintenance prédictive ainsi que la transformation continue de son modèle économique vers plus de services expliquent notamment pourquoi Total a rejoint les autres industriels soutenant le développement international de Sigfox.

« Nous sommes heureux d’accompagner le développement de Sigfox car la technologie qu’offre l’entreprise peut être décisive pour accélérer le déploiement de l’Internet des objets. C’est leur avance acquise sur le marché en peu de temps ainsi que leur capacité à accélérer le déploiement solutions IoT à grande échelle qui a motivé notre investissement », a commenté Patrick Pouyanné, p-dg de Total.

L’un des enjeux-clé de l’IoT pour optimiser les processus industriels est de mettre en œuvre des nouveaux algorithmes inspirés par l’essor du big data. En s’intégrant avec la technologie IoT Cloud de Salesforce, et en connectant des milliards d’objets et d’évènements au cloud, Sigfox et Salesforce IoT Cloud  comptent ainsi faciliter « des expériences client plus riches ».

« Lorsque nous nous sommes rencontrés en 2010, nous nous sommes dit que Sigfox pouvait changer le monde, en reliant le monde réel au monde virtuel, avec un nouveau paradigme extrait des principes inhérents à l’astrophysique. Aujourd’hui nous avons créé le plus grand radio télescope au monde capable de relier des centaines de milliards d’objets à Internet », s’enflamment Christophe Fourtet et Ludovic Le Moan, cofondateurs de Sigfox.

L’augmentation de capital annoncée comprend une « greenshoe » permettant à un nouveau partenaire stratégique et financier, dont l’identité n’est pas révélée, de rejoindre bientôt le capital de Sigfox. Rappelons que Sigfox avait déjà annoncé une levée de 100 M€ en février 2015.

. Pour plus d'informations, n'hésitez-pas à lire ou à relire le dossier du 24/03/15, intitulé : Sigfox, l'envol du papillon.

Partager cet article
Repost0

Longchamp, Vuitton (suite) et Paris capitale de la mode

Publié le par Jacques SAMELA.

Vus et lus dans Les Echos Weekend n°46 du 23 septembre 2016, et Les Echos du 03 novembre 2016.
Vus et lus dans Les Echos Weekend n°46 du 23 septembre 2016, et Les Echos du 03 novembre 2016.
Vus et lus dans Les Echos Weekend n°46 du 23 septembre 2016, et Les Echos du 03 novembre 2016.
Vus et lus dans Les Echos Weekend n°46 du 23 septembre 2016, et Les Echos du 03 novembre 2016.
Vus et lus dans Les Echos Weekend n°46 du 23 septembre 2016, et Les Echos du 03 novembre 2016.
Vus et lus dans Les Echos Weekend n°46 du 23 septembre 2016, et Les Echos du 03 novembre 2016.
Vus et lus dans Les Echos Weekend n°46 du 23 septembre 2016, et Les Echos du 03 novembre 2016.
Vus et lus dans Les Echos Weekend n°46 du 23 septembre 2016, et Les Echos du 03 novembre 2016.

Vus et lus dans Les Echos Weekend n°46 du 23 septembre 2016, et Les Echos du 03 novembre 2016.

. Pour plus d'informations, n'hésitez-pas à lire ou à relire les dossiers :

- Longchamp, du sultan à la maison unique (29/10/15).

- Vuitton, une saga française (15/02/16).

- Le luxe français, savoir-faire, rayonnement et avenir (29/02/16).

Partager cet article
Repost0

Arianespace (suite)

Publié le par Jacques SAMELA.

Vus et lus dans l'Usine Nouvelle n° 3476 du 17 juillet 2016, Air & Cosmos n° 2513 du 09 septembre 2016, et La Croix du 15 novembre 2016
Vus et lus dans l'Usine Nouvelle n° 3476 du 17 juillet 2016, Air & Cosmos n° 2513 du 09 septembre 2016, et La Croix du 15 novembre 2016
Vus et lus dans l'Usine Nouvelle n° 3476 du 17 juillet 2016, Air & Cosmos n° 2513 du 09 septembre 2016, et La Croix du 15 novembre 2016
Vus et lus dans l'Usine Nouvelle n° 3476 du 17 juillet 2016, Air & Cosmos n° 2513 du 09 septembre 2016, et La Croix du 15 novembre 2016

Vus et lus dans l'Usine Nouvelle n° 3476 du 17 juillet 2016, Air & Cosmos n° 2513 du 09 septembre 2016, et La Croix du 15 novembre 2016

. Pour plus d’information sur le nouveau succès de la fusée Ariane 5, vous trouverez sur le lien ci-dessous le déroulement total du lancement du 17 novembre 2016, mais aussi, n’hésitez-pas à lire ou à relire le dossier du 21/02/14, intitulé : Arianespace, à la croisée des chemins.

 http://www.arianespace.com/mission/ariane-flight-va233/

Partager cet article
Repost0