UBISOFT : Union des Bretons Indépendants (UBI), soft (software).

Publié le par Jacques SAMELA.

Créé dans le Morbihan en 1986 par les frères Guillemot, le groupe français Ubisoft (www.ubi.com), anciennement Ubi Soft Entertainement, est aujourd’hui le numéro trois mondial dans le domaine de la création, l’édition et la distribution de jeux vidéo et de services interactifs, devenant même la 9ème plus grande société commercialisant des jeux vidéo par chiffre d’affaires, qui, pour l’exercice 2012-13 s’éleva à 1 256 millions d’Euros.

Obtenant dès l’élaboration de son premier jeu intitulé « Zombi » un succès, avec comme conséquence immédiate, une croissance rapide et un chiffre d’affaires de 10 millions d’Euros au bout de trois ans, Ubisoft ouvre ses premières filiales de distribution dès 1991 dans des pays comme le Royaume-Uni, l’Allemagne, l’Australie, le Japon, le Canada ou encore les Etats-Unis, qui aujourd’hui représente plus de 40 % de son C.A, ainsi que des studios de production interne en France, en Italie ou en Roumanie.

Aujourd’hui, présent dans plus d’une vingtaine de pays, distribuant des jeux dans près de 55 pays à travers le monde, le groupe est classé dans le top 10 mondial des portails de jeu en ligne.

Toujours soucieux, et ce dès sa création, de fournir à son public toujours plus nombreux des jeux vidéo innovants et d’excellentes qualités, Ubisoft possède aujourd’hui la deuxième force de production interne de jeux vidéo dans le monde avec 26 studios dans 19 pays. Trois sont en France (Paris, Annecy et Montpellier), et le plus important, est basé à Montréal au Québec, d’où sont sortis des jeux phares comme "Splinter Cell", "Rainbow Six", "Prince of Persia" ou encore "Assassin’s Creed". Et, sur les 8 350 salariés du groupe, plus de 7 000 sont justement affectés à ce point fort.

Et c’est justement au Canada que le groupe compte encore s’agrandir, passant de 3 000 employés aujourd’hui à 3 500 dans les mois à venir, afin notamment d’assurer la mise en place d’un pôle d’opération de jeux et d’infrastructures online, appuyé par le gouvernement québécois à hauteur de 9,9 millions de dollars (7,3 millions d’Euros).

Cependant, la France n’est pas en reste. En effet, une convention a été signée en décembre 2012 avec le gouvernement français autour d’un projet de R&D appelé « Mango », avec comme objectif, de créer une nouvelle génération de jeu vidéo. Ce projet mobilisera une soixantaine de personnes, réparties entre les studios français d’Ubisoft, le CEA (www.cea.fr), et le CNRS (www.cnrs.fr). L’investissement total devrait avoisiner les 14 millions d’Euros, avec près de 3 millions émanant de l’Etat. L’avenir se prépare donc dès à présent.

UBISOFT : Union des Bretons Indépendants (UBI), soft (software).
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Nice.......... thanks for sharing the information about the UBI software.
Répondre
J
You're welcome.