Le génie à la française

Publié le par Jacques SAMELA.

Le génie à la française

Parce que la France a toujours su se renouveler, et qu’elle continuera à le faire, il me parait aujourd’hui pertinent de dire qu’elle était également inventive, appuyé en cela par quelques exemples probants, connus pour certains, moins pour d’autres.

Voici donc un petit aperçu des inventions françaises les plus significatives, enfin pour moi :

. 1642 : L’une des premières machines à calculer appelée la Pascaline par Blaise pascal.

. 1679 : La cocotte-minute par Denis Papin.

. 1707 : Le bateau à vapeur par Denis Papin.

. 1783 : L’aérostat ou montgolfière par les frères Montgolfier, et le parachute par Louis Sébastien Lenormand.

. 1795 : Les conserves alimentaires par Nicolas Appert.

. 1800 : La cafetière à percolation par jean Baptiste de Bellay.

. 1816 : La photographie par Joseph Nicéphore.

. 1819 : Le stéthoscope par René-Théophile-Hyacinthe Laënnec.

. 1825 : L’électro-aimant par François Arago et André Marie Ampère.

. 1830 : La première machine à coudre par Barthelemy Thimonnier.

. 1839 : La cellule photovoltaïque par Antoine Becquerel.

. 1853 : L’aspirine par Charles Frédéric Gerhardt.

. 1865 : La pasteurisation par Pasteur.

. 1870 : Le moteur à combustion et explosion par Charles-Joseph Dusaulx.

. 1880 : La couveuse par Odile Martin et Stéphane Tarnier.

. 1881 : La voiture électrique par Gustave trouvé.

. 1885 : Le vaccin contre la rage par Pasteur.

. 1890 : Le sèche-cheveux par Alexandre-Ferdinand Godefroy.

. 1895 : Le cinéma par les frères Lumière.

. 1897 : L’autorail par Léon Serpollet.

. 1907 : L’hélicoptère par Paul Cornu.

. 1910 : L’hydravion par Henri Fabre.

. 1924 : L’ABS par Gabriel Voisin.

. 1934 : La radioactivité artificielle par Irène et Frédéric Joliot-Curie.

. 1950 : Le stylo à bille Bic Cristal par Marcel Bich (voir ci-dessous).

. 1956 : Le pot d’échappement catalytique par Eugène Houdry.

. 1965 : Le K-Way par Léon-Claude Duhamel (voir ci-dessous)..

. 1969 : La boite de vitesse automatique à commande électronique par Renault.

. 1970 : Le digicode par Bob Carrière.

. 1972 : Le micro-ordinateur par François Gernelle.

. 1974 : La carte à puce par Roland Moreno.

. 1981 : TGV par Alstom.

. 1987 : Moule de pâtisserie en silicone par Jean Daudignac.

. 2001 : La cigarette électronique par Stéphane Marc Vlachos, et la chirurgie à distance par Jacques Marescaux.

. 2013 : Le cœur artificiel par Alain Carpentier.

. 2016 : La route solaire par le groupe Colas et CEA Tech, et l’ampoule musicale par Awox.

Et, comme disait la publicité d’un opérateur télécom français « et c’est pas fini », car avec l’avènement des nouvelles technologies, des nouveaux usages, de l’engouement des français, jeunes et moins jeunes pour l’innovation, ses centres de recherche renommés, ses industriels, et bien sur l’existence du fameux concours Lépine (www.concours-lepine.com), dont la 116ème édition se termine le 08 mai prochain à la Foire de Paris (www.foiredeparis.fr), il est fort à parier que la France restera encore longtemps dans le peloton de têtes des nations inventives.

Et pourquoi pas la première ?

Car encore aujourd’hui encore, deux chercheurs français figurent parmi la liste des quinze meilleurs finalistes du meilleur inventeur d’Europe en 2017*, gagné en 2016 par un autre chercheur français pour ses inventions contre la maladie de Parkinson (Thierry Mandon).

Jacques Samela

 

Sources :

. Wikipedia

* http://bfmbusiness.bfmtv.com/monde/deux-francais-parmi-les-meilleurs-inventeurs-europeens-1151551.html

 

 

 

Vus et lus dans Ca M'intéresse de juin 2017
Vus et lus dans Ca M'intéresse de juin 2017
Vus et lus dans Ca M'intéresse de juin 2017
Vus et lus dans Ca M'intéresse de juin 2017

Vus et lus dans Ca M'intéresse de juin 2017

Publié dans Les dossiers

Commenter cet article