Canada, le partenaire idéal ?

Publié le par Jacques SAMELA.

Canada, le partenaire idéal ?
Canada, le partenaire idéal ?

L'histoire française du Canada commence avec la première traversée de Jacques Cartier en 1534 et la découverte de ce qu'il appellera la Nouvelle France, plus connu aujourd'hui sous le nom de Québec.

 

Entre-temps et jusqu'à aujourd'hui, quelques événements significatifs comme l'obligation pour la France de céder en 1763 le Canada à l'Angleterre suite à sa défaite à la bataille dite des Plaines d'Abraham en 1759, marquant une rupture nette avec sa partie francophone, retrouvée seulement et réellement avec l'ouverture d'un consulat à Québec en 1859, suivi cent ans plus tard par l'ouverture de la délégation générale du Québec à Paris, et enfin le 24 juillet 1967, avec le fameux discours du général de Gaulle, clôturé par la phrase polémique à l'époque, et devenue célèbre depuis, “Vive le Québec libre”, occasionnant là, la plus grande crise franco-canadienne de l'histoire de leurs relations, redevenant tout à fait normales seulement en 1977, avec la mise en place de rencontres inter-gouvernementales tous les deux ans, ayant pour but de fixer et d'adapter des objectifs communs aux deux Etats.

 

Alors attention, comme vous le savez, il y a d'un côté le Québec, partie intégrante du Canada francophone, et de l'autre côté, la partie anglophone, la plus importante en nombre, mais peut-être pas la plus significative, notamment pour nous français.

 

Commençons donc pas celle qui retient le plus notre attention, avec des 1964 la mise en place du programme UBIFRANCE-Québec, permettant la mise en place d’une coopération industrielle entre leurs PME, ayant permis par exemple sur ces dix dernières années, d'engendrer des investissements de plus de 50 millions de dollars, et la création de près de 500 emplois au sein des entreprises ayant bénéficié de ces missions.

 

Ensuite, la France y est le deuxième investisseur étranger, avec près de 300 filiales de groupes français (Ubisoft, OVH, Décathlon), employant près de 30 000 personnes, elle y est également un des trois principaux clients européens derrière les Etats-Unis, et en ce qui concerne les échanges universitaires, initiés dès les années 60, ce sont près de 90 % d'étudiants français qui choisissent le Québec sur la destination Canada.

 

Quant à la présence du Québec en France, elle n'est pas en reste, avec notamment près de 200 entreprises y employant près de 10 000 personnes, plus de 1500 nouveaux étudiants chaque année, sans compter qu'avec près de 300 000 touristes chaque année en France, il représente un contingent non négligeable de visites, faisant de notre pays, la première destination européenne par excellence pour nos cousins d'Amérique.

 

Et en ce qui concerne le pays dans son ensemble, deuxième pays le plus grand du monde derrière la Russie, Québec y compris, avec ses 36,7 millions d’habitants, une croissance de 1,4 % prévue pour cette année, et un chômage plafonnant à 5,4 %, et au-delà de la signature du CETA ou Accord économique et commercial global (AECG) avec l'Union européenne, j'y reviendrai, il faut donc savoir que la France, aux derniers chiffres datant de 2018, était le 7ème partenaire mondial et le 3eme européen du Canada en termes d'échanges de biens et services, avec une augmentation de 10,5 % pour les marchandises, de 3 % pour les services, et d'une croissance de 14 % pour le stock bilatéral d'investissements directs.

 

Quant aux investissements croisés, tout en confirmant l'attrait de la France auprès des investisseurs canadiens, avec environ 250 filiales française d'entreprises canadiennes dans l'hexagone, employant près de 20 000 personnes, elle est de fait la 6ème destination européenne et la 20eme mondiale avec un stock de 7,4 milliards de dollars en 2018, en hausse de 9,5 % par rapport à l'année d'avant.

 

La présence française au Canada est quant à elle non négligeable, avec environ 1130 filiales canadiennes d'entreprises françaises, employant plus de 100 000 personnes, principalement situées au Québec et dans l'Ontario, y étant le 6ème investisseur européen et le 12ème mondial, avec un stock de 13,5 milliards de dollars, en hausse de 17 % par rapport à 2017.

 

Mais les relations entre ces deux pays ne s'arrête pas là, car s’étant engagés à renforcer leurs coopérations en sciences, technologies et innovation, s'intensifient donc des rapports privilégiés dans des domaines stratégiques comme l'aéronautique, occasionnant par exemple dans le domaine spatial une coopération récurrente avec l'Agence spatiale européenne (ESA) depuis 1979 sur les matériaux avancés, mais aussi dans le domaine des biotechnologies appliquées à la santé et à l'Agro l'industrie, des écotechnologies, des énergies renouvelables, ou encore des technologies pour l'agriculture de précision.

 

Sans oublier également les relations politiques, plus proches aujourd'hui, et certainement due à son premier ministre du moment, Justin Trudeau, permettant de renforcer une convergence de vues sur certains dossiers chauds du moment, comme ceux concernant le libre-échange, sacrément écorné par Mister T aujourd'hui, mais aussi concernant le renforcement de leur coopération en matière de climat, d'environnement, de diversité culturelle, de développement, ainsi que concernant les recherches liées au développement de l'intelligence artificielle.

 

C'est donc avec attention que la France suivra les prochaines élections fédérales du 21 octobre, aujourd’hui donc, car comme les Etats-Unis, le Canada est un état fédéral, afin notamment de savoir si elle pourra continuer à compter sur ce partenaire de poids face aux soubresauts d'aujourd'hui et de demain, tout en continuant à tisser des liens toujours aussi forts, représenté notamment par les 100 000 et plus de ressortissants français résidant dans cette partie de l'Amérique du nord.

 

Bien évidemment, le Québec en recueille une part non négligeable, et continuera à le faire, mais la partie anglophone n'est pas en reste, pouvant devenir dans l'avenir une destination de choix pour des français parlant parfaitement ou même quelque peu l'anglais, dû notamment à la recherche de personnes qualifiées, assurées d’apporter une plus-value à ces territoires de croissance. Avis aux amateurs.

 

Jacques Samela

 

Sources :

 

. Wikipedia

 

. Challenges n° 618 du 11/07/19

 

. https://www.ccfc-france-canada.com/dossiers-et-actualites/relations-economiques-france-canada/relations-economiques-france-canada

 

. https://quebec.consulfrance.org/histoire-des-relations-bilaterales

 

. https://www.canadainternational.gc.ca/

 

. https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/

 

https://lejournaldeleco.fr/exporter-nos-competences-locales/#.XVp5lU17mM8

 

 

Evènement :

 

Du 04 au 06 novembre 2019

 

. Les 32èmes Entretiens Jacques Cartier / www.centrejacquescartier.com

Le RDV France - Québec

 

Vus et lus dans Les Echos du 05/04/18, et Le Journal des français à l'étranger n° 4 / hiver 2019
Vus et lus dans Les Echos du 05/04/18, et Le Journal des français à l'étranger n° 4 / hiver 2019
Vus et lus dans Les Echos du 05/04/18, et Le Journal des français à l'étranger n° 4 / hiver 2019

Vus et lus dans Les Echos du 05/04/18, et Le Journal des français à l'étranger n° 4 / hiver 2019

Vu et lu dans Les Echos du 10/07/19

Vu et lu dans Les Echos du 10/07/19

Vu et lu dans Les Echos Week-end
Vu et lu dans Les Echos Week-end

Vu et lu dans Les Echos Week-end

Vu et lu dans Les Echos Week-end
Vu et lu dans Les Echos Week-end

Vu et lu dans Les Echos Week-end

Vu et lu dans Le Monde du 12/10/19
Vu et lu dans Le Monde du 12/10/19

Vu et lu dans Le Monde du 12/10/19

Vus et lus dans Les Echos du 30/07/19, et Le monde du 05/06/19
Vus et lus dans Les Echos du 30/07/19, et Le monde du 05/06/19

Vus et lus dans Les Echos du 30/07/19, et Le monde du 05/06/19

Vu et lu dans Le Monde du 12/10/19
Vu et lu dans Le Monde du 12/10/19

Vu et lu dans Le Monde du 12/10/19

Vu et lu dans Femme Actuelle n° 1826 du 23/09/19
Vu et lu dans Femme Actuelle n° 1826 du 23/09/19

Vu et lu dans Femme Actuelle n° 1826 du 23/09/19

Le guide des PVTistes au Canada
Le guide des PVTistes au Canada

Le guide des PVTistes au Canada

Canada, le partenaire idéal ?

Publié dans Les dossiers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article