Ombrea, l’apôtre du microclimat idéal

Publié le par Jacques SAMELA.

Ombrea, l’apôtre du microclimat idéal
Ombrea, l’apôtre du microclimat idéal

Vous vous souvenez certainement de cet épisode de froid intense en avril dernier, où une partie significative du vignoble français, ainsi que les productions de fruits ou de légumes de plusieurs régions françaises se sont retrouvés démunis face à ce qui semble être une des multiples conséquences du réchauffement climatique ?

On parle là de plus de deux milliards d’Euros de dommages, et pourtant ils essayèrent d’y remédier par divers moyens, plus ou moins efficaces. Moins que plus malheureusement.

Et alors que ces événements reviendront certainement de plus en plus, des solutions doivent être trouvés, et justement, la société Ombrea (www.ombrea) en a semble-t-il trouvée une, consistant à réagir aux aléas météorologiques.

En effet, elle développe ce qu’ils appellent des ombrières, fixées dans le sol à l’aide de poteaux ajustables en hauteur, soutenant des rails sur lesquels coulissent des panneaux en acier galvanisés, similaires à des panneaux solaires, et qui, couplées à des capteurs, permettent de recueillir des informations sur la lumière, l’hygrométrie, le vent et la température, traitées par la suite par des algorithmes, afin qu’elles puissent, quand cela est nécessaire, faire de l’ombre aux plantations en question. Ce sont près d’un million de données météorologiques par site et par an qu’elle peut assurer aux utilisateurs finaux.

Photo Ombrea / Tecsol

Photo Ombrea / Tecsol

Prévues pour des parcelles allant de 1 000 m2 à plusieurs hectares, elles répondent donc parfaitement aux besoins des viticulteurs, horticulteurs et maraîchers, qui, grâce à celles-ci, peuvent protéger leurs récoltes tout au long de l’année, mais également rendre la production de fraises 50 % plus productives, ou celle des tomates de 63 %, et ce avec un tiers d’eau en moins.

Cependant, une autre activité devrait lui permettre de s’ouvrir un marché plus vaste, c’est celui que l’on appelle l’agrivoltaïsme, soit l’utilisation des ombrières pour produire de l’énergie, avec l’apport de panneaux photovoltaïques installés dessus.

Activité qui a fait l’objet en début d’année d’une collaboration avec Total Quadran (www.totalenergies.com), afin d’installer six grandes installations de production agrivoltaïque, censées répondre aux besoins énergétiques de près de 20 000 habitants.

Cette collaboration couvrira 35 hectares en Occitanie, en Provence-Alpes-Côte d’Azur et en Auvergne-Rhône-Alpes afin d’y produire 18 GWh, les mises en service étant prévues dès 2023.

Et comme tout cela n’était pas suffisant, elle vient de lever en septembre dernier la somme de 10 millions d’Euros, susceptible de lui permettre de continuer son développement, qui l’air de rien est loin d’être anodin pour une entreprise qui existe seulement depuis 2016, créée en famille par un père et sa fille, en l’occurrence Julie Davico-Pahin, et Christian Davico, qui dans le cadre de son activité de l’époque, soit agriculteur, perdit un quart de sa production de feuillages durant justement une sécheresse.

Alors, même si ce fait fût impactant pour son activité, il lui a finalement permis de réfléchir à des solutions pour mieux vivre de son activité professionnel face à des phénomènes météorologiques violents,  selon lui amenés à se répéter, et donc à créer, grâce à son profil technique, ce qui s’appelle désormais des ombrières. L’apport de sa fille lui donnant le courage de se lancer dans une aventure inconnue pour lui, la création d’une entreprise.

Donc aujourd’hui, avec cette manne financière, ils vont justement pouvoir se consacrer à l’amélioration de leurs « agroéquipements numériques intelligents », tout en appuyant leur succès grandissant par l’embauche de nouveaux collaborateurs, leur permettant de répondre dès aujourd’hui, mais surtout dans l’avenir à des demandes de plus en plus pressantes des agriculteurs, cherchant à s’adapter rapidement face aux défis des nouveaux effets du réchauffement climatique.

Alors, habituellement je souhaite aux entreprises que je présente de belles années de développement et de marchés, ce que je m’apprête à faire également aujourd’hui, sauf que cette fois-ci, cela sera dû aux effets de ce changement climatique qui vient, et que nous allons devoir supporter. Mais bon, vu que c’est une entreprise française, que sa réussite soit bien évidemment au rendez-vous.

Jacques Samela

 

Sources :

. https://www.irce.fr/portrait/christian-davico-ombrea/

. https://www.usinenouvelle.com/article/ombrea-digitalise-le-beau-temps.N952506

. https://www.lesechos.fr/pme-regions/innovateurs/ombrea-sassocie-a-total-quadran-pour-developper-lagrivoltaique-1280884

. https://www.europe1.fr/societe/ombrea-protege-les-cultures-du-changement-climatique-4044400

. https://www.leparisien.fr/environnement/les-effets-du-gel-davril-2021-decuples-par-le-rechauffement-climatique-15-06-2021-22X57EDYY5G3BHMT4475HPFUGA.php

. https://madeinmarseille.net/98938-agriculture-la-start-up-ombrea-leve-10-millions-deuros-et-va-creer-50-nouveaux-emplois/

. https://www.usine-digitale.fr/article/ombrea-leve-10-millions-d-euros-pour-une-agriculture-preservee-des-aleas-climatiques.N1145942

 

A lire :

. https://www.edf.fr/groupe-edf/inventer-l-avenir-de-l-energie/r-d-un-savoir-faire-mondial/toutes-les-actualites-de-la-r-d/une-annee-sous-les-panneaux-d-agri-pv

. https://www.lechodusolaire.fr/iberdrola-et-ombrea-signent-un-partenariat-pour-le-developpement-de-grands-sites-agrivoltaiques-en-france-et-en-europe/

 

 

 

Photo Ombrea / L'Echo du solaire

Photo Ombrea / L'Echo du solaire

Publié dans L'entreprise du mois

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article