Netatmo, dans l’univers de la maison intelligente

Publié le par Jacques SAMELA.

Primée à plusieurs reprises au CES de Las Vegas (www.cesweb.org), où, soit dit en passant, près de 200 entreprises françaises, dont 185 startups, étaient représentées cette année, plaçant la France en deuxième position derrière les Etats-Unis, la société Netatmo (www.netatmo.com), spécialisée dans le domaine des objets connectés, et de nouveau actrice de cet évènement incontournable du secteur, où elle présenta son nouveau produit, la caméra Présence, qui distingue les animaux des humains, vient de lever 30 millions d’Euros, avec à la clé une entrée remarquée du groupe Legrand (www.legrand.fr) comme actionnaire minoritaire dans le capital.

Leader incontesté dans les infrastructures électriques et numériques du bâtiment, ce que l’on appelle également la domotique, cette arrivée salutaire permettra certainement à Netatmo de s’ouvrir en grand le marché prometteur de la maison connectée, notamment en ce qui concerne l’éclairage ou le contrôle d’accès.

Créée en 2011 par Messieurs Frédéric Potter et Jean-Pierre Dumolard avec 2 millions d’Euros, elle s’est fait connaître un an plus tard en lançant sa station météo pour smartphone, suivi de son thermostat connecté, élaboré avec l’appui du designer français Philippe Starck, de son bracelet appelé June, qui mesure l’exposition aux rayons du soleil, ainsi que de Welcome, une caméra de surveillance reliée à internet, capable de reconnaître les visages, soit un produit par an depuis sa création, avec comme objectif avoué, de passer à deux cette année. Et avec près de 25 % de ses revenus dédiés à la R&D, le challenge ne sera certainement pas difficile à atteindre.

Présente dans près de 175 pays, l’ambition de son fondateur est d’accentuer encore plus à l’international, souhaitant y consacrer près de 90 % (80 % aujourd’hui) de son C.A., avec comme point de mire, des marchés on ne peut plus prometteurs que sont ceux de la Chine ou des Etats-Unis, sans oublier l’Europe comme la Grande-Bretagne ou la France, pays encore en retrait dans l’utilisation de ce genre d’appareils.

Et pour cela, des campagnes télévisées ont été lancées récemment, afin de présenter et de faire connaître au grand public ses produits innovants, un ancien directeur marketing et commercial du groupe britannique Dyson (www.dyson.fr), Matthew Broadway (voir document ci-dessous) vient d’intégrer la structure afin lui, d’y apporter son profil international, et, une expérience inédite a été menée durant la dernière coupe du monde de football au Brésil, en mesurant l’enthousiasme des supporters au moment des matchs de leur équipe, avec résultat pour la finale entre l’Allemagne et l’Argentine, une augmentation du son de 187 % de la part des supporters allemands, contre 88 % pour les argentins. Normal me direz-vous, puisque ce sont les allemands qui ont gagnés.

Donc, il est clair que cette société à de l’avenir, que de start-up d’une centaine de personnes déjà aujourd’hui, elle devrait aisément passer d’ici un an à près de 200 salariés, et se positionner comme un des leader, si ce n’est le leader d’un créneau appelé « smart home », fortement concurrencé par d’autres start-up comme Nest (www.nest.com), Qivivo (www.qivivo.com), elles aussi accompagnées par de grands groupes comme Google ou Saint Gobain, ou encore Ween (www.ween.fr), qui a récemment fait l’objet d’une levée de fonds de près de 2 millions de dollars, d’où son idée de se différencier par la récurrence de ses nouveaux produits (voir plus haut), toujours plus innovants bien sûr.

Le combat ne fait donc que commencer, mais l’arène ne sera pas assez grande pour accueillir tout le monde.

Gageons donc que Netatmo saura garder une longueur d’avance sur ces principales concurrentes, qui je l’espère, permettront tout de même à ce secteur en devenir d’être sous influence française.

La concurrence pour innover, oui, mais pas pour tuer.

Jacques Samela

Sources :

. Wikipedia

. Alliancy Le mag de juin/juillet 2015

. DirectMatin du 12 juin 2015

. Frenchweb du 05 novembre 2015

. Les Echos du 06 novembre 2015

Vus et lus dans Alliancy Le Mag de juin/juillet 2015, Direct Matin du 12 juin 2015, et Les Echos du 04 et du 06 janvier 2016
Vus et lus dans Alliancy Le Mag de juin/juillet 2015, Direct Matin du 12 juin 2015, et Les Echos du 04 et du 06 janvier 2016
Vus et lus dans Alliancy Le Mag de juin/juillet 2015, Direct Matin du 12 juin 2015, et Les Echos du 04 et du 06 janvier 2016
Vus et lus dans Alliancy Le Mag de juin/juillet 2015, Direct Matin du 12 juin 2015, et Les Echos du 04 et du 06 janvier 2016
Vus et lus dans Alliancy Le Mag de juin/juillet 2015, Direct Matin du 12 juin 2015, et Les Echos du 04 et du 06 janvier 2016
Vus et lus dans Alliancy Le Mag de juin/juillet 2015, Direct Matin du 12 juin 2015, et Les Echos du 04 et du 06 janvier 2016

Vus et lus dans Alliancy Le Mag de juin/juillet 2015, Direct Matin du 12 juin 2015, et Les Echos du 04 et du 06 janvier 2016

Publié dans L'entreprise du mois

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article