Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

complement d'information

Carmat (suite)

Publié le par Jacques SAMELA.

Carmat (suite)
Carmat (suite)
Vu et lu dans Les Echos du 01/02/22

Vu et lu dans Les Echos du 01/02/22

 

CARMAT LÈVE 40,5 MILLIONS D’EUROS

Carmat lève 40,5 millions d'euros - VIPress.net

Publié par Frédéric Fassot | 12 Avr 2022 | 

 

Le Français Carmat, concepteur et développeur du cœur artificiel total visant à offrir une alternative thérapeutique aux malades souffrant d’insuffisance cardiaque biventriculaire terminale, annonce le succès de sa levée de fonds pour un montant total brut de 40,5 millions d’euros, dont 36,5 millions d’euros auprès d’investisseurs spécialisés et stratégiques et 4,1 millions d’euros de particuliers.

https://vipress.net/wp-content/uploads/2022/04/Carmat-120422-300x163.jpg

La société prévoit d’utiliser les fonds levés pour assurer la continuité de ses activités et notamment pour accompagner le redémarrage de la production de son cœur artificiel Aeson, et assurer la reprise, prévue en octobre 2022, de ses implantations, tant dans le cadre commercial que celui de ses essais cliniques. Ces fonds, combinés aux ressources financières existantes de la société, doivent lui permettre de financer ses activités, selon son « business plan » actuel jusqu’en mars 2023.

« Les fonds levés vont nous permettre de nous concentrer sereinement, au cours des prochains mois, sur la reprise des implantations de notre cœur artificiel Aeson, prévue dès le mois d’octobre 2022. Nous nous rapprochons un peu plus de notre objectif de faire d’Aeson la première alternative à la transplantation cardiaque, et ainsi d’apporter une solution aux nombreux patients atteints d’insuffisance cardiaque biventriculaire terminale, qui se trouvent actuellement en situation d’impasse thérapeutique », souligne Stéphane Piat, directeur général de Carmat.

Cette levée, d’un montant total de 40,5 millions d’euros, a été réalisée par émission de 4 054 282 actions nouvelles ordinaires.

Carmat est une société Medtech française qui conçoit, produit et commercialise le cœur artificiel Aeson. Fondée en 2008, Carmat est implantée en région parisienne avec son siège social de Vélizy-Villacoublay et un site de production à Bois-d’Arcy. La société emploie plus de 200 personnes hautement spécialisées.

Vu et lu dans Les Echos du 13/04/22

Vu et lu dans Les Echos du 13/04/22

Partager cet article
Repost0

Criteo, Sigfox (suites)

Publié le par Jacques SAMELA.

Criteo, Sigfox (suites)
Criteo, Sigfox (suites)

Criteo et Inria annoncent un partenariat stratégique pour le développement d’une IA responsable

https://www.actuia.com/actualite/criteo-et-inria-annoncent-un-partenariat-strategique-pour-le-developpement-dune-ia-responsable/?mc_cid=cfbada29ff&mc_eid=ed2cb670a6

Le 1 avril 2022

 

Ce 31 mars, Criteo, entreprise technologique internationale qui fournit la première Commerce Media Platform au monde, a annoncé un partenariat de recherche de cinq ans entre le Criteo AI Lab et Inria (l’Institut national de recherche en sciences et technologies du numérique). Ce partenariat couvre l’ensemble des collaborations à venir entre Criteo et Inria sur l’intelligence artificielle (IA).

Fondée en 2005 par Jean-Baptiste Rudelle, Franck Le Ouay et Romain Nicolli, Criteo est une société spécialisée dans le retargeting (reciblage publicitaire, une technique de marketing en ligne permettant de cibler les visiteurs d’un site ou d’une page web. Elle a créé en juin 2018, le Criteo AI Lab, composé actuellement de 60 ingénieurs et 30 chercheurs, un centre d’excellence en recherche sur le deep learning et l’IA qui explore  l’impact à l’échelle mondial de l’IA sur la publicité et le commerce. Ses recherches sont publiées dans divers forums publics et il développe des outils open source.

Ce laboratoire vise à approfondir la recherche académique et industrielle. Ses équipes collaborent avec de prestigieuses institutions académiques publiques, comme le CNRS ou l’INRIA, créant ainsi des passerelles entre les secteurs privés et publics. En outre, Criteo finance des stages, des doctorats et des recherches postdoctorales pour préparer la prochaine génération de chercheurs.

Le partenariat Criteo AI lab et Inria

Criteo AI Lab et Inria partagent une vision commune : celle d’une recherche à la fois ouverte, au meilleur niveau académique, et ancrée dans des problématiques industrielles, afin de développer des outils de gestion éthique des données et les rendre accessibles à la communauté des chercheurs et aux entreprises.

Pour étudier l’impact de l’IA sur la conception de places de marchés transparentes et équitables, une équipe-projet commune, FAIRPLAY, dirigée par Vianney Perchet, chercheur principal à Criteo, chercheur au CREST et professeur à l’ENSAE ainsi que Patrick Loiseau, chercheur Inria, a été créée. Cette équipe de recherche, hébergée à la fois au CREST, unité mixte de recherche CNRS-ENSAE-ENSAI-Ecole Polytechnique, et chez Criteo, est composée de cinq chercheurs académiques (Inria, ENSAE et Ecole Polytechnique) et de quatre chercheurs et ingénieurs de Criteo.

Elle devra aborder divers problèmes et plus particulièrement:

  •  Comment donner accès à des contenus pertinents et personnalisés, tout en prenant en compte les impératifs de la protection des données personnelles, et notamment dans certains cas, la connaissance moindre des utilisateurs et de leurs usages ?
  • Comment s’assurer qu’une publicité ou une offre d’emploi pourront être vus de façon non-discriminatoire ?

Ces questions sont primordiales pour Criteo, qui, en tant qu’organisateur de places de marché publicitaires, utilisent pour ses acheteurs d’espaces publicitaires et ses vendeurs des systèmes automatiques reposant sur l’IA. Les travaux de l’équipe FAIRPLAY porteront également sur une IA éthique et de confiance et seront communiqués dans les revues scientifiques et conférences de premier plan, le code développé sera partagé en open source.

Pour Inria, ce partenariat avec Criteo s’inscrit dans le cadre, initié en 2018, d’un renforcement des accords stratégiques avec des entreprises françaises. Après Naval Group, EDF et Total Energie, Criteo est la 4ème entreprise avec qui Inria crée une équipe-projet commune.

Jean-Frédéric Gerbeau, Directeur Général délégué à la Science d’Inria, déclare :

« Ce partenariat constitue une nouvelle incarnation de ce qui anime Inria depuis plus de cinquante ans : excellence scientifique et impact économique. En tant que coordinateur du volet recherche du Plan National en Intelligence Artificielle, Inria a à cœur d’accélérer le leadership de la France en matière d’IA responsable. Nous sommes heureux de travailler avec Criteo pour atteindre cette ambition. »

Pour Criteo, cette collaboration montre la volonté de développer une innovation ouverte avec des partenaires du privé comme du public, portée par la conviction que la collaboration entre des chercheurs en IA des deux écosystèmes participe à l’effervescence du domaine.

Romain Lerallut, VP Engineering et Directeur du Criteo AI Lab, déclare de son côté :

« Impliquées depuis toujours dans des collaborations avec le milieu académique, les équipes de chercheurs de Criteo sont heureuses d’amorcer ce partenariat avec Inria, acteur incontournable de la recherche publique en sciences et technologie du numérique et donc en intelligence artificielle. Criteo poursuit avec ce partenariat sa politique de recherche ouverte et veut mettre à profit cette collaboration pour aborder des questions cruciales suscitées par l’IA, comme celles de la confiance, de l’équité, ou encore de la confidentialité. »

Criteo AI Lab et Inria sont classés en tête de l’Union Européenne, respectivement dans la catégorie des laboratoires privés et des établissements académiques, pour le volume de leurs publications dans les conférences de recherche les plus prestigieuses sur l’IA.

http://competitiviteinfrance.overblog.com/2013/11/criteo-le-r%C3%AAve-am%C3%A9ricain.html

 

 

UNABIZ DÉSIGNÉ REPRENEUR DE SIGFOX QUI S’OUVRIRA AUX TECHNOLOGIES LORA, LTE-M ET NB-IOT

UnaBiz désigné repreneur de Sigfox qui s’ouvrira aux technologies Lora, LTE-M et NB-IoT - VIPress.net

 

Publié par Frédéric Fassot | 22 Avr 2022 | 

 

Le Tribunal de Commerce de Toulouse a désigné la société UnaBiz, fournisseur de services IoT et opérateur du réseau Sigfox à Singapour et à Taïwan, comme repreneur de Sigfox et de sa filiale Sigfox France SAS (opérateur en France) dans le cadre de leur redressement judiciaire. Le nouveau Sigfox  collaborera avec d’autres technologies LPWAN telles que Lora, LTE-M et NB-IoT, affirme le repreneur.

Cette offre de reprise a été sélectionnée de manière unanime parmi les neufs dossiers étudiés par tous les organes de la procédure. Au cours des prochaines semaines, les administrateurs, la direction de Sigfox et les représentants du personnel travailleront aux côtés d’UnaBiz afin de garantir une poursuite optimale des activités commerciales de l’entreprise. La continuité des activités est en effet une priorité absolue pour la nouvelle équipe de direction. Pendant cette période de transition, 110 emplois seront préservés sur un total de 174. Selon le quotidien Les Echos, le montant du rachat est de 3,6 millions d’euros.

« Je tiens à remercier l’ensemble de la communauté Sigfox pour son soutien, ainsi que le gouvernement français pour avoir autorisé notre investissement. Alors que cette reprise marque  un nouveau départ pour Sigfox, UnaBiz garantira définitivement la souveraineté technologique française de Sigfox », déclare Henri Bong, co-fondateur et co-CEO d’UnaBiz.

UnaBiz estime que Sigfox est dans une position unique pour promouvoir l’adoption massive de l’IoT, en tant que leader mondial des  services de communication IoT et initiateur du réseau 0G dans 75 pays du monde.

« Au-delà de sécuriser les ventes de Sigfox dans les 12 mois à venir, alors que de nouveaux marchés émergent dans un contexte post-pandémique, le nouveau Sigfox se réinventera et collaborera avec d’autres technologies LPWAN telles que Lora, LTE-M et NB-IoT pour saisir de nouvelles opportunités de développement », ajoute Henri Bong.

Afin de bâtir un écosystème mondial plus durable et collaboratif, de nouvelles stratégies et une nouvelle gouvernance seront mises en place pour faciliter les relations avec les partenaires, les clients et les opérateurs Sigfox, afin de soutenir le développement à long terme de l’entreprise dans son nouveau chapitre.

https://vipress.net/wp-content/uploads/2022/04/Sigfox-220422.jpg

Sigfox est l’un des premiers fournisseurs mondiaux de services de communication IoT et l’initiateur du réseau 0G. La société offre une combinaison de technologies à très faible coût et à très faible consommation d’énergie, avec un réseau mondial détenu et exploité par 75 opérateurs Sigfox, permettant aux entreprises de gagner en visibilité et de suivre leurs actifs dans le monde entier. Avec 20 millions d’objets connectés et près de 80 millions de messages envoyés par jour, Sigfox aide ses clients à extraire des données et à accélérer leur transformation numérique dans des domaines clés tels que le suivi et la gestion des actifs. Sigfox a été fondée en 2010 et son siège social est situé à Labège en France avec des bureaux à Dubaï, Madrid, Paris, Sao Paulo, Singapour et Tokyo.

La mission d’UnaBiz est d’accélérer l’efficacité des entreprises grâce au recueil de données pour ses clients et partenaires. L’entreprise est spécialisée dans la conception et production de capteurs ainsi que dans les services de plateforme de données, et travaille avec différentes technologies LPWA (low-power wide-area) telles que Sigfox, LTE-M, NB-IoT et LoRa. UnaBiz veut stimuler la croissance des entreprises en particulier dans des secteurs clés tels que les compteurs connectés, la gestion intelligente des bâtiments ainsi que la chaîne logistique intelligente.

http://competitiviteinfrance.overblog.com/2016/11/sigfox-de-la-start-up-a-la-scale-up.html

 

Partager cet article
Repost0

La France gagne

Publié le par Jacques SAMELA.

La France gagne
La France gagne

Ne gâchons rien

Partager cet article
Repost0

La France gagne (7)

Publié le par Jacques SAMELA.

La France gagne (7)
La France gagne (7)
Vus dans Les Echos du 05 & 06/04/22

Vus dans Les Echos du 05 & 06/04/22

 

Dans le cadre du salon "Go Entrepreneurs" Paris / 6 & 7 avril 2022

 

Avec presqu'un million d'entreprises créées en 2021, la France continue de démontrer que l'envie d'entreprendre des français ne cesse d'exploser.

La création d'entreprise bat un nouveau record : + 17,4 % VS 2020

Les Echos du 06 avril 2022

Partager cet article
Repost0

La France gagne (6)

Publié le par Jacques SAMELA.

La France gagne (6)
La France gagne (6)
Vu et lu dans Les Echos du 13/04/22

Vu et lu dans Les Echos du 13/04/22

Partager cet article
Repost0

La France gagne (5)

Publié le par Jacques SAMELA.

La France gagne (5)
La France gagne (5)
Vu et lu dans Les Echos du 06/04/22

Vu et lu dans Les Echos du 06/04/22

Partager cet article
Repost0

La France gagne (4)

Publié le par Jacques SAMELA.

La France gagne (4)
La France gagne (4)

French Tech : les startups ont levé autant d'argent en trois mois qu'en 2020

Trimestre historique pour la French Tech, qui a déjà levé plus de 5 milliards d'euros, un montant tiré par ses têtes de proue avec 11 méga-levées supérieures à 100 millions d'euros.

La Tribune du 12/04/22

Partager cet article
Repost0

La France gagne (3)

Publié le par Jacques SAMELA.

La France gagne (3)
La France gagne (3)

MARS 2022

RECORD 1Pour les projets d’implantations de sites industriels (323) en France en 2021, avec une hausse de 62 %. Cela suit la progression de 28 % en 2020 pour la recherche de bâtiments existants ou de fonciers pour développer de l’activité manufacturière.

L’Usine Nouvelle du 10 mars 2022

 

ENRICHISSEMENTDe 697 400 postes privés ou publics pour l’économie française en 2021, soit trois fois de plus que la moyenne des années 2015 à 2019.

Les Echos du 10 mars 2022

 

HAUSSEDe la production industrielle en France de 1,8 % en janvier 2022.

 

RECORD 2Pour les investissements étrangers en France en 2021, recensant 1 607 projetsen hausse de 32 % par rapport à 2020. Les deux tiers émanent de l’Europe, et 29 % relèvent du secteur de l’industrie.

L’Usine Nouvelle du 14 mars 2022

 

PROFITSDe près de 160 milliards d’Euros pour le CAC 40 en 2021, soit un nouveau record, dépassant en cela de plus de 60 % son pic de 2007.

Les Echos du 21 mars 2022

 

COULEURSRetrouvées pour les caisses de l’Etat avec le rebond économique en cours, avec un déficit public s’établissant à 6,5 %, alors qu’il était de 8,9 % en 2020.

Ecoreseau du 29 mars 2022

 

Partager cet article
Repost0

La France gagne (2)

Publié le par Jacques SAMELA.

La France gagne (2)
La France gagne (2)

FEVRIER 2022

 

ELOGESPour la France par le New York Times, estimant qu’elle s’en est mieux tirée que les autres durant la pandémie, grâce notamment au soutien de l’Etat via le chômage partiel, ainsi que la hausse des contrats d’apprentissage, réduisant le nombre de jeunes chômeurs.

Le Parisien Week-end du 04 février 2022

 

CREATIONDepuis septembre 2020 et le plan de relance de l’économie française, de près de 100 000 emplois grâce aux 782 projets de relocalisations industrielles, générant 5,4 milliards d’Euros d’investissements productifs.

Linkedin Actualités du 17 février 2022

Partager cet article
Repost0

La France gagne (1)

Publié le par Jacques SAMELA.

La France gagne (1)
La France gagne (1)

JANVIER 2022

 

FABULEUSEL’année 2021 pour les exportations françaises d’armements, avec un niveau jamais atteint d’environ 28 milliards d’Euros.

La Tribune du 05 janvier 2022

 

PREVISIONJusqu’à 15 000 embauches en 2022 pour la filière aéronautique, durement impactée en 2020 et 2021.

L’Usine Nouvelle du 05 janvier 2022

 

HISTORIQUELe nouveau record de création d’entreprises en France en 2021, frôlant le million (995 868), soit une augmentation de 17,4 % sur un an.

La Tribune du 14 janvier 2022

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 > >>